Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2019

"L'EGLISE EST APPELEE A RENAÎTRE"

LE POINT.JPGInterview de Jacques GAILLOT,  sur la crise actuelle au sein de l'Eglise.

JG.JPG

 L'évêque rebelle, devenu rare dans les médias, nous a accordé une interview sur la crise actuelle au sein du catholicisme. Iconoclaste.
Propos recueillis par Jérôme Cordelier/Publié le 12/03/2019 à 06:53 | Le Point.fr

Il fut l'évêque rebelle de l'Église de France, et il l'a payé cher. En 1995, Mgr Jacques Gaillot fut écarté par Rome de « son » diocèse d'Évreux, qu'il dirigeait depuis treize ans, parce qu'il intervenait tous azimuts dans les médias, d'une parole libre, et que sa hiérarchie s'en offusquait. Il ne fut pas démis de ses fonctions, mais « transféré » comme évêque de Partenia, un diocèse fantôme sans églises ni catholiques depuis des siècles, sur les hauts plateaux près de Sétif, en Algérie. Le prélat, aujourd'hui âgé de 84 ans, a été « réhabilité » par le pape François, qui l'a reçu longuement en tête-à-tête à Rome en 2015, et conserve sa liberté de parole, mais il n'accorde plus d'interviews, ou très peu.
Mgr Gaillot vit – depuis vingt ans – dans un couvent tenu par des religieux spiritains, congrégation fondée au XVIIIe siècle, derrière le Panthéon à Paris, et continue, discrètement, à mener les combats auxquels il a dédié sa vie. Il préside toujours l'association Droits devant !, qu'il avait fondée avec Albert Jacquard et Léon Schwartzenberg, et continue d'aider des familles de migrants hébergées, grâce à l'association Droit au logement, dans un gymnase du 8e arrondissement, derrière l'église Saint-Augustin, « et pas loin de l'Élysée », dit-il de son œil bleu malicieux. Mgr Gaillot visite aussi des prisonniers, dont Yvan Colonna, depuis quinze ans, dans sa prison d'Arles, ou aussi Georges Ibrahim Abdallah – chef de la Fraction armée révolutionnaire libanaise (Farl), condamné à perpétuité pour complicité d'assassinat en 1987 – à Lannemezan, au pied des Pyrénées. Et, « Algérien dans l'âme », il suit, au jour le jour, l'actuelle révolte de « ce peuple admirable, jeune, dynamique ».

 LIRE ...L'Eglise est appelée à renaitre Mgr Jacques Gaillot.pdf 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.