Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2019

LE SYNDROME DE LA COUETTE - B.REVILLION

 LE SYNDROME DE LA COUETTEBRE.PNG

Il nous faut, en ce temps de l’Avent, essayer de lutter contre ce que nous pourrions appeler le…  « syndrome de l’édredon » !

Vous savez, cette énorme couette sous laquelle nous rêvons parfois de nous enfouir pour ne plus voir ni entendre les avis de tempête du monde…

Cette tentation du repli qui nous guette : repli dans l’entre soi  de nos milieux, de nos familles, de nos sensibilités religieuses, de nos opinions et de nos certitudes…   

A quoi bon la douce lueur de la crèche :
- Si chez nous, nous sommes indisponibles à celles et ceux que nous prétendons aimer ?
- Si, à deux pas de chez nous, les banlieues s’embrasent, les sans abris meurent de froid ?
- Si, à des milliers de kilomètres de chez nous, des peuples s’enfoncent chaque jour un peu plus dans la misère, sous les coups de boutoirs aveugles de la Mondialisation.

Il nous faut, pour devenir « Sentinelles de Noël », accepter de vivre la féconde tension entre prière et action, intériorité et engagement, lutte et contemplation.

N’oublions jamais que lorsque nous entrons dans une église, c’est pour mieux en sortir, mieux aller vers le monde !

Lire... le syndrome de la couette B.REVILLION.pdf

12/11/2019

PRÊTRES MARIES, "ON N'EST PAS EN AMAZONIE ICI"

la croix.png

 

 le 21/10/2019 15:00

 Prêtres mariés, « on n’est pas en Amazonie ici »

 Arnaud JOIN-LAMBERT, professeur de théologie à l’Université catholique de Louvain.

Selon lui, les prêtres venus d’ailleurs ne suffisent pas, il souhaite la venue de « prêtres de proximité » pour renforcer la mission. 

ARGENTINE.jpg

 « Cette phrase résume des propos d’évêques et de prêtres à propos de l’ordination d’hommes mariés, que ce soit dans les médias ou sur les réseaux sociaux. Bref : ‟on n’a pas besoin de prêtres mariés chez nous”. C’est trop vite négliger le fait que tout le système sacramentel ouest européen ne continue à fonctionner que grâce aux plus de 10 000 prêtres venus d’ailleurs. Venant principalement d’Afrique, d’Europe de l’Est et d’Inde, leur présence masque le besoin crucial de prêtres autochtones ouest européens. En 2018 les prêtres en France sont entre 4 000 et 5 000 de moins de 75 ans, et 2000 prêtres venus d’ailleurs (1).

Synode sur l’Amazonie, l’ordination d’hommes mariés s’impose dans les débats

Lire ... La Croix Prêtres mariés.pdf

30/10/2019

LE CARDINAL, L'AMERINDIEN ET MADAME LE CURE

LA VIE.png

PAPE AMERINDIEN.jpg

Alors, c’est fait ? Le curé va se marier ? Sa femme deviendra prêtresse ? Le « synode des médias » peut bien poser de telles questions, le synode de l’Amazonie avait d’autres préoccupations. La voix des peuples amérindiens y a résonné, avec ses souffrances culturelles, sociales ou environnementales et son espérance. Le pape a écouté ces témoins magnifiques. Il a donné à leur parole une portée universelle. Et l’Église latine n’a pas cherché à fourguer aux catholiques d’Amazonie les surplus de la verroterie idéologique occidentale. Non, monsieur le curé amérindien ne va pas se marier demain avec madame la chamane ! Pas plus que son confrère d’Amélie-les-Bains ou de Roanne.

Lire ... Le cardinal, l'amérindien et madame le curé - LA VIE -.pdf

 

28/10/2019

MGR ALBERT ROUET PLAIDE POUR UN NOUVEAU VISAGE DE L'EGLISE

albert rouet.JPG

Plaidant pour un mode de vie plus sobre face à la mondialisation, dans la ligne de l’encyclique Laudato si’ du pape François, Mgr Albert Rouet, 83 ans, était l’une des têtes d’affiche du 11ème Forum «Fribourg Eglise dans le monde». Le colloque s’est tenu à l’Université de Fribourg les 10 et 11 octobre 2019 sur le thème de la mission aujourd’hui.

Qui de mieux, pour stimuler les débats, que l’archevêque émérite de Poitiers (1994-2011) ? Il fut, durant son épiscopat dans cette région du Centre-Ouest de la France, un promoteur audacieux du renouveau de son diocèse. Il a appelé les laïcs à partager les responsabilités – tout simplement en raison de leur baptême – dans un diocèse souffrant, comme partout en France, du manque de prêtres. «Combien reste-t-il en France de prêtres de moins de 70 ans au service de la mission de l’Eglise ?», demande-t-il d’emblée. LIRE ..MGR  ALBERT ROUET PLAIDE POUR UN NOUVEAU VISAGE DE L'EGLISE.pdf

 

24/10/2019

SOUS LE VOILE LA LAÏCITE

TC FRATERNITE.JPG

Sous le voile de la laïcité

tc visage.jpg

Il aura suffi qu’un obscur élu bourguignon RN agresse une femme voilée dans une assemblée pour que la guerre du voile reprenne de plus belle, sur fond d’attentat à la préfecture de police de Paris.

Publié le 24 octobre 2019

par Daniel Lenoir

Sur le voile, tout a été dit ainsi que son contraire… et les deux sont vrais : oui, le voile révèle une volonté d’inférioriser la femme ; mais, oui aussi, son port, librement revendiqué par 99 % de celles qui le portent*, est l’expression de leur liberté religieuse garantie par la laïcité.

Sur la laïcité, on a tout dit et son contraire… et les deux sont vrais : oui, la laïcité garantit le droit de croire – ou de ne pas croire – et de l’exprimer, y compris dans l’espace public, y compris dans sa tenue vestimentaire – sauf en cas de trouble à l’ordre public, comme avec le voile intégral – ; mais, oui aussi, elle impose la neutralité à ceux qui participent au service public, et donc l’absence de ports de signes religieux, et donc du voile, dans l’exercice de leur fonction.

Lire... Sous le voile de la laïcité TC.pdf

17/10/2019

LA MISE EN VENTE DE L'ABBAYE DE PONTIGNY INQUIETE LES ASSOCIATIONS LOCALES

ap.jpg

La menace plane depuis 2006. Le président de la région Bourgogne Franche-Comté de l’époque, François Patriat, avait estimé qu’il n’avait pas les moyens de mener à bien la mise en valeur du domaine de l’abbaye de Pontigny (Yonne), acquis en 2003 sous le mandat de son prédécesseur, Jean-Pierre Soisson.

Or, la vente a finalement été interrompue in extremis par l’association des Amis de Pontigny qui aurait révélé, selon son actuelle présidente Micheline Durand, des soupçons de blanchiment d’argent pesant sur l’acheteur potentiel qui voulait y ouvrir un hôtel de luxe.

Lire ... LA MISE EN VENTE DE L'ABBAYE DE PONTIGNY INQUIETE LES ASSOCIATIONS LOCALES ... LA CROIX 17 10 2019.pdf

 

19/09/2019

ENFIN !

pape fr rome.jpg

TEMOIGNAGE CHRETIEN

"Je n'ai pas peur des schismes"TC FRATERNITE.JPG

Depuis longtemps on ne cessait de leur donner des gages, de leur faire comprendre que leur envie de plaquer le XIXe siècle sur les évolutions scientifiques et sociétales de notre humanité ne pouvait être un programme politique ; que leur volonté d’assujettir l’Église à leur soif de pouvoir sur les reins et les cœurs n’avait aucun fondement théologique. Ils n’en démordaient pas. Qui « ils » ? Le pape François les nomme explicitement. Enfin ! Qui donc ? Les intégristes de tout poil, bien sûr, les conservateurs tellement obsédés par leurs choix politiques qu’ils en arrivent à donner des ordres à notre Église, les fondamentalistes évidemment. Bref, tous ceux qui se servent de notre foi pour tenter de faire passer un projet politique rétrograde avec de forts relents autoritaires qui flirtent avec le fascisme.

On leur a tout passé ! Leur schisme miniature avec Mgr Lefebvre, leurs vitupérations contre nos lois, leurs jugements péremptoires sur nos cérémonies, nos mœurs, nos pratiques, notre foi, en un mot, notre manière d’être « peuple de Dieu ».

Rien n’y a fait, ils sont allés toujours plus loin. Contestant l’Église, le pape, nos orientations pastorales, notre accueil du plus petit, de la femme seule ou de l’étranger… ils nous ont lancé des anathèmes, nous ont sommés de nous soumettre ou de nous démettre.

François les a enfin tancés : vous êtes, leur a-t-il dit, sinon schismatiques en actes, du moins en voie de le devenir avec vos « rigidités ». Et nous, l’Église, n’avons pas peur. On mesure l’ampleur de la révolution opérée par le pape. Enfin, il reconnaît que des groupes de pression, des lobbys, des activistes conservateurs agissent dans l’ombre pour utiliser la foi du peuple de Dieu à des fins politiques circonstancielles et, de notre point de vue, totalement opposées à l’Évangile. On aimerait bien dialoguer avec eux, leur dire à quel point notre Église tire profit de l’exégèse, des recherches théologiques les plus ouvertes, des conséquences morales qui en découlent en termes d’accueil des blessés de la vie, des étrangers, des plus vulnérables, et même, osons le reconnaître, de nous tous pauvres pécheurs. Mais ils rejettent le foisonnement de la création et s’enferment dans leurs « idéologies ». Alors, enfin, François leur dit : « Je n’ai pas peur des schismes. »

Bertrand Rivière

31/08/2019

COMMENT VIVRE SA FOI EN ILE DE FRANCE

PARCOURS THEOLOGIQUE DE LA COMMUNAUTE MISSION DE FRANCE

FOI IDF CMDF.JPG

Un parcours théologique pour mieux comprendre et engager la mission de l’Église dans notre société en mutation.

L’objectif de ce Parcours Fondamental est de permettre à chaque participant de prendre le recul nécessaire pour mieux saisir les enjeux de la mission de l’Église aujourd’hui et ainsi de mieux y prendre sa part.

Pour ce faire, une méthode est mise en place dans les premiers rendez-vous et un détour est proposé. Il vise à identifier comment, à des moments clés de l’histoire, l’Église a su réinterpréter le mystère chrétien pour le penser et en rendre compte dans une nouveauté culturelle, philosophique, géographique… C’est le travail de la première année.

Clic sur photo pour plus de détails et éventuelle inscription

12/05/2019

VERONIQUE MARGRON S'ADRESSE A LA DECISION DE LA JUSTICE ALLEMANDE

L'ÉDITO DE SR VÉRONIQUE MARGRON SUE RCF  Ecouter : Mises au secret    

 

29/04/2019

L'EGLISE PEUT-ELLE SURVIVRE AU SCANDALE ?

Magazine du Jour du Seigneur du dimanche 28 avril 2019 :

Scandale de pédophilie, religieuses abusées, frasques sexuelles au Vatican… L’Eglise catholique traverse une série de séismes qui remettent en cause non seulement son fonctionnement mais aussi sa cohérence et sa crédibilité. Si l’institution et le cléricalisme sont nettement pointés du doigt, cette crise secoue évidemment l’ensemble des fidèles mais aussi ceux qui éloignés des cercles de pouvoir ont donné leur vie par leur vocation à une Eglise, qu’ils auraient voulue évangélique et exemplaire.

Dans ce contexte, David Milliat donne la parole à une religieuse, Sœur Anne Descour, religieuse de l’Assomption, et au père Frédéric Ozanne, prêtre de la Mission de France. Ils expriment en plateau leurs réactions mais aussi leurs espoirs.

Cliquez sur la vidéo ci-dessous puis sur l’icône « plein écran »