Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2018

ETATS GENERAUX DES MIGRATIONS - EGM -

EGM.JPG

 États Généraux des Migrations : déclaration historique pour une politique migratoire alternative

La première assemblée plénière des États Généraux des Migrations s’est tenue les 26-27 mai à Montreuil. A cette occasion un "Manifeste des Assemblées Locales" a été signé par la Cimade, le CCFD-Terre Solidaire, Le CRID et VoxPublic.
Les centaines de participant.e.s ont adopté une déclaration inédite, fruit de la consultation de dizaines de milliers de citoyens, afin de proposer « un socle commun pour une politique migratoire respectueuse des droits fondamentaux et de la dignité des personnes ».

Plus de 500 personnes, représentant les quelques 106 assemblées locales présentes dans 76 départements, ont assisté deux jours durant à la première session nationale des États Généraux des Migrations qui se tenait dans la grande salle des fêtes de la mairie de Montreuil.

Cette rencontre est l’aboutissement d’un processus de concertation citoyenne ayant réuni environ 10 000 personnes, citoyen.ne.s français.e.s et exilé.e.s, lancé en novembre 2017 par 450 associations et collectifs citoyens de solidarité avec les personnes étrangères, lassés de ne pas être entendus par les pouvoirs publics dans la définition de la politique migratoire. Huit mois durant, ces assemblées locales ont travaillé afin de rédiger des cahiers de doléances visant à lister les situations inacceptables, ainsi qu’à collecter des propositions pour un accueil digne des personnes étrangères.

Ces propositions ont servi de base à une déclaration historique, le « Manifeste des Assemblées locales des États Généraux des Migrations pour une politique migratoire respectueuse des droits fondamentaux et de la dignité des personnes », débattue et adoptée durant cette première assemblée plénière. Ce manifeste comporte une quarantaine de propositions concrètes, véritable socle politique pour répondre à la « crise des politiques migratoires ». Dans son préambule, le manifeste rappelle « la situation humanitaire déplorable dans laquelle sont laissées nombre de personnes étrangères sur le territoire français ou à ses frontières » et les nombreuses condamnations de la France pour ses « entorses au droit international et aux conventions internationales ratifiées ». Le manifeste proclame notamment« un respect du droit d'asile effectif, qui ne soit plus prétexte à une logique de tri » et « une égalité des droits entre Français· e·s et étranger·ère·s présent·e·s sur le territoire ». Le règlement Dublin, la rétention des étrangers, et les expulsions sont aussi dénoncés.

Cette assemblée plénière marque la première grande réussite des États Généraux des Migrations, processus qui ne cesse de s’élargir et regroupe aujourd’hui plus de 1 600 organisations locales et nationales. Les participant.e.s ont décidé de poursuivre ce processus collectif pour résister aux discours xénophobes qui gangrènent la politique française et alimentent le racisme. Mais également pour aller plus loin dans la construction d’une politique migratoire alternative et créer un mouvement d’opinion. Toutes ces associations et collectifs sont aussi mobilisés pour dénoncer le projet de loi Asile et Immigration qui sera prochainement débattu au Sénat, loi qui constitue l’antithèse répressive et dégradante du Manifeste des États Généraux des Migrations.lire ...Lien vers le texte du Manifeste

et ... IMMIGRATION 1ERE SESSION PLEINIERE DES ETATS GENERAUX DES MIGRATIONS.pdf

Source ...  diocese.JPG

10/05/2018

LES CHAMPS DE BOOZ ET LES DEMANDEUSES D'ASILE VULNERABLES EN ILE DE FRANCE

SOEUR ELIANE.JPG

A partir de la G : Sr. Nicole Robion, Francine Sosson et Sr. Eliane Loiseau (Photo : E Auvillain)

Miriam (prénom changé) était infirmière dans un hôpital au Congo. Elle a critiqué en privé la façon dont certains médecins maltraitaient les patients. Quelqu'un l'a dénoncée aux autorités. Elle a été emprisonnée et torturée.
Un jour, elle a été amenée avec un groupe de détenus à un endroit près d'une rivière. Les détenus savaient qu'ils allaient être ligotés et jetés dans la rivière pour mourir.
Un garde s’est approché : « Courez, courez », lui murmura-t-il.
Elle l'a fait pendant des jours, s'échappant à travers la jungle. Les amis et la famille ont rassemblé de l'argent pour pouvoir fuir en France.
Des fonctionnaires de l'Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides (OFPRA), qui décide qui peut obtenir l'asile en France, n'ont pas cru à son histoire et ont rejeté sa demande d'asile.
Mais avec l'aide de sœurs et de bénévoles travaillant pour Les Champs de Booz, elle a fait appel et a gagné. Elle est à Paris maintenant, espérant que sa fille la rejoindra bientôt.
En 2003, 23 congrégations religieuses se sont unies pour créer Les Champs de Booz afin d'aider les réfugiés les plus vulnérables en France : des femmes célibataires qui arrivent seules, fuyant un pays où elles sont en danger. Souvent, elles ne parlent pas français, ont vendu la plupart de leurs biens pour payer les trafiquants qui les emmènent en Europe, et ne connaissent que quelques immigrés originaires de leur pays d'origine, qui ne sont pas toujours désireux de les aider.
Elles ont besoin d'un endroit pour se poser, apprendre la langue et faire une formation professionnelle dans un pays où le chômage oscille autour de 10%, ce qu'elles ne pouvaient souvent pas imaginer en quittant leur pays d'origine. Certaines d'entre elles arrivent en France et ne savent pas dans quel pays elles se trouvent. Ce sont les trafiquants qui décident leur lieu d’arrivée.

LIRE L'ARTICLE ..Les Champs de Booz E Auvillain.pdf

01/02/2018

LA FONDATION ABBE PIERRE PUBLIE SON RAPPORT SUR LE MAL LOGEMENT

Si le marché de l’immobilier affiche une bonne santé générale, 4 millions de personnes restent mal logées ou privées de domicile, tandis que 12 millions voient leur situation fragilisée par la crise du logement.


Au-delà de cette dure photographie, la dynamique ne prête pas à l'optimisme. La qualité moyenne des logements continue de s'améliorer, mais la hausse des prix creuse les inégalités résidentielles et bouche l'horizon des ménages des couches populaires. Comme si des centaines de milliers de personnes, en plus d'être mal-logées aujourd'hui, se voyaient assignées à le rester toute leur vie. Le rapport met l'accent cette année sur une des formes de mal-logement les plus difficiles à vivre : le surpeuplement. En déclin sensible pendant des décennies, le surpeuplement connaît une recrudescence inquiétante au cours des dernières années. Avec des conséquences douloureuses avérées pour les ménages qui en sont victimes sur leur santé, leur vie de famille, la réussite scolaire de leurs enfants, la dégradation de leur logement, leur épanouissement général. Un chapitre entier leur donne la parole, pour battre en brèche les tendances à ignorer, relativiser ou banaliser ce phénomène. Refusant de céder au fatalisme, la Fondation Abbé Pierre attache une grande importance aux réponses politiques qu’appelle le mal-logement. Après une année électorale riche en promesses, ce rapport passe au crible les premières décisions du nouveau gouvernement. Si les discours en faveur du « logement d’abord » vont dans la bonne direction, des actes posés depuis six mois sont profondément inquiétants. Coupes aveugles dans les APL, ponction massive sur le secteur Hlm, répression contre les personnes migrantes… Or la mise en œuvre d’une vraie politique de « logement d’abord » ne peut que s’inscrire dans une politique du logement globale plus vertueuse et volontariste, si elle veut avoir une chance d’atteindre son but : l’éradication du sans-abrisme.

Lire ... 23ème rapport sur l'état du mal logement en France 2018

08/12/2017

14 ORGANISATIONS CATHOLIQUES APPELLENT A UN MONDE SANS ARME NUCLEAIRE

LA CROIX.JPG

 

Le 10 décembre, le prix Nobel de la Paix 2017 sera remis au mouvement ICAN (Campagne internationale contre les armes nucléaires). Il récompense le travail mené par la société civile auprès des Etats qui a permis la signature à l’ONU, le 7 juillet dernier, d’un Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN) par 122 pays. 

Le TIAN ouvre le chemin vers l’abolition mondiale de ces armes de destruction massive. Leur utilisation qui tendrait « indistinctement à la destruction de villes entières ou de vastes régions avec leurs habitants est un crime contre Dieu et contre l’homme lui-même, qui doit être condamné fermement et sans hésitation. » (Gaudium et Spes 80-4). Pourtant aucun des neuf Etats dotés de l’arme nucléaire (USA, Russie, France, Grande-Bretagne, Chine, Inde, Pakistan, Israël et Corée du Nord) ne semble, à ce jour, prêt à ratifier ce traité.

Lire ... Quatorze organisations catholiques appellent à un monde sans arme nucléaire - LA CROIX.pdf

ACE, ACMSS, CERAS, La COMMUNAUTÉ Mission de France, CMR, CITES du Secours catholique, CONFRONTATIONS, CHRÉTIENS dans l’ENSEIGNEMENT PUBLIC, FONDACIO, JEC, JOC, MRJC, PAX CHRISTI, VOIR ENSEMBLE.

02/12/2017

UN POLICIER A BESOIN DE SOUTIEN

PND.JPGdenis chautard.jpg

 Le P. Denis Chautard, prêtre de la Mission de France, est aumônier de la Préfecture de Police de Paris et de la communauté Police et Humanisme d’Île-de-France. Il est prêtre du diocèse d’Évreux (Eure).

Le P.Denis Chautard prendra ses fonctions d’aumônier catholique de la Préfecture de Police de Paris au 1er janvier 2018. Il nous explique sa mission, alors que les suicides au sein des forces de l’ordre ont augmenté en 2017.

Laurence Faure Paris Notre Dame – Comment devient-on aumônier de la police de Paris ?

P. Denis Chautard – Je viens d’être nommé à la Préfecture de Police de Paris (PPP) après avoir pris la charge, il y a un peu plus d’un an,  de la section Île-de- France de Police et humanisme, la communauté chrétienne des policiers en France. Je  mènerai donc ces deux missions simultanément. Prêtre de la Mission de France depuis quarante ans, j’ai été fonctionnaire de l’Éducation nationale de 1992 jusqu’à ma retraite, en 2014. Je suis donc un familier de « l’immersion » en milieu laïc.
Mon futur ministère à la PPP recouvrira la capitale, mais aussi les départements du Val-de-Marne, des Hauts-de-Seine et de la Seine- Saint-Denis, ce qui représente plus de 21 000 policiers. Une affichette est actuellement placardée dans tous les commissariats pour signaler mon arrivée. Mon numéro de portable y est indiqué pour que je puisse être joignable à tout moment. Lors des attentats du Bataclan, mon prédécesseur, le P. Noël Choux, avait été sollicité par le commissariat du 11e arrondissement et y avait reçu des policiers très perturbés par les événements.

Lire la suite ... Un policier a besoin de soutien.pdf
P. N.-D.

19/11/2017

1ère JOURNEE MONDIALE DES PAUVRES 2017

JOURNEE MONDIALE DES PAUVRES.JPG

PAPE FRANCOIS.JPG

 « N’aimons pas en paroles mais par des actes ». C’est le thème du message du Pape François en vue de la première Journée mondiale des Pauvres, qui se tiendra le 19 novembre 2017, le 33e dimanche du temps ordinaire. Cette journée a été instituée par le Pape lui-même, au terme du Jubilé de la Miséricorde, « pour que les communautés chrétiennes deviennent toujours davantage signe concret de la charité pour les derniers et ceux qui sont le plus dans le besoin ». Dans ce message, François exhorte avec force l’Église à entendre le cri des pauvres, à créer les conditions d’une rencontre « authentique » avec eux et d’un partage qui devienne « style de vie ».

Lire ... JOURNEE MONDIALE DES PAUVRES 2017.pdf

TÉMOIGNAGE de Dominique PEIFFER, religieuse qui habite BOBIGNY

dominique.JPG

A l´occasion de la première Journée Mondiale des Pauvres décrétée par le Pape François sur le thème « N'aimons pas en paroles, mais par des actes », rencontre avec Dominique Peiffer. Bénévole auprès de personnes SDF, elle témoigne de son désir de leur dire l´amour de Dieu en toute circonstance.
Interview du 19/11/2017.

« Je dis aux personnes de la rue : Tu existes, Dieu t´aime ! »

clic ... http://www.youtube.com/watch?v=WJnpwJtBpI4&feature=pl...

24/08/2017

BOBIGNY - FÊTE DES ASSOCIATIONS 2017

 C’est la rentrée ! Le moment parfait pour choisir ses loisirs de l’année, découvrir ce qui se fait dans son quartier et dans sa ville, pour s’amuser ou se dépenser, prendre soin de soi ou s’entraider.

Capture.JPGFootball, tennis, basket, rugby, danse… Vous souhaitez inscrire votre enfant à une activité sportive, mais il (ou elle) hésite entre plusieurs disciplines, le forum des associations lui permettra peut-être de se décider!

Rendez-vous pour le forum des associations samedi 9 septembre de 13h00 à 18h00.

Pas moins de quatre-vingt associations seront présentes, réparties par thématiques : arts et cultures, solidarité et coopération internationale, accompagnement à la scolarité et à la citoyenneté, vivre ensemble & accès aux droits, prévention santé, mémoire et patrimoine... Le tout dans une ambiance festive avec les déambulations de la fanfare à travers les allées du Forum !

Nouveauté 2017 : des structures municipales telles que le conservatoire ou Canal 93 seront aussi présentes.

Voir le programme : Affiche et programme Forum des associations 2017 (2).pdf

05/06/2017

VIVRE AVEC LES PLUS PAUVRES - ATD QUART MONDE

ATD 1 4 MONDE.JPG

Vivre avec les plus pauvres 
ATD QUARTIER DEFAVORISES.JPG

 

Des volontaires permanents et des alliés d'ATD Quart Monde s’installent dans des quartiers défavorisés et des zones rurales abandonnées. Ils partagent le quotidien des habitants pour mieux combattre ensemble la pauvreté. Témoignages.

Ils partent vivre dans des quartiers réputés difficiles et dans des communes isolées. Ils font des rencontres, nouent des liens, accompagnent lorsque le besoin s’en fait sentir, se fondent parmi les habitants pour mieux les comprendre, permettre aux plus isolés d’oser rejoindre les lieux faits pour tous et construire ensemble des projets locaux qui feront progresser la lutte contre la pauvreté … Volontaires permanents à ATD Quart Monde, ils sont « en présence », une mission aux fondements mêmes du Mouvement. « Tout est né d’une vie partagée, jamais d’une théorie », disait ainsi son fondateur Joseph Wresinski....  Clic ... + lire la suite de l‘article +

02/06/2017

LA PERMANENCE : LE DROIT A LA SANTE POUR TOUS

 CIMADE.JPG11 mai 2017
La Cimade est partenaire du film La permanence d’Alice Diop. Un documentaire tourné dans la PASS (Permanence d’Accès aux Soins de Santé) de l’hôpital Avicenne de Bobigny où Jean-Pierre Geeraert, médecin généraliste, reçoit des migrants en souffrance et en situation de grande précarité.

À l’occasion de ce partenariat, Dorothée Basset, chargée de la thématique santé à La Cimade Île-de-France [1], revient sur les enjeux de la santé des migrants que l’approche humaine et sensible du film aide à mesurer.

LA DIMENSION HUMAINE DES SOUFFRANCES DE L’EXIL

« À partir de l’expérience concrète de la rencontre entre médecin et patients, le film permet d’aborder sous un angle sensible la question de la santé des migrants les plus précaires.

cimade article.jpg

 C’est pourquoi ce film est un très bon outil de sensibilisation à cette question, document-ressource très pertinent pour toutes les personnes qui souhaitent organiser des rencontres, des débats ou des formations sur cette thématique. »

 

20/05/2017

L'HÔPITAL FRANCO MUSULMAN, UNE COMMANDE POLITIQUE

 

     FRANCO MUSUL.JPG 

 Les Archives départementales de la Seine-Saint-Denis et l’Association Histoire et mémoire ouvrière en Seine-Saint-Denis (AHMO 93) ont le plaisir de vous convier à la conférence

L’hôpital franco-musulman, une commande politique

mercredi 31 mai 2017 à 14h30

par Bénédicte PENN, historienne de l’art, membre associé au laboratoire de recherche Pléiade EA 7338

aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis.
 
Vous trouverez en pièce jointe le programme détaillé et les informations pratiques.