Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2018

SORTIE DU FILM L'APPARITION

Ce film de Xavier Giannoli, qui sort dans les salles ce mercredi 14 février, avec Vincent Lindon et Galatea Bellugi, questionne la foi à travers l'approche d'un enquêteur.


Critique de Michèle Debidour pour SIGNIS - 14 février 2018 

Dans une mise en scène palpitante de thriller, Xavier Giannoli signe un film qui interroge la foi avec le respect d’un quêteur de l’invisible.

Au retour d’un reportage en Syrie qui a coûté la vie à son ami photographe, Jacques est sollicité par le Vatican pour participer à une enquête canonique sur l’apparition de la Vierge Marie à la jeune Anna dans le Sud-Est de la France…

Dans ses films précédents (A l’origine et Marguerite), Xavier Giannoli s’était déjà intéressé avec succès à des histoires qui sortaient de l’ordinaire. Le titre même du premier avait une connotation biblique si bien qu’on ne s’étonne pas trop du choix de ce scénario dans le registre du religieux surnaturel. Sur un tel sujet les écueils possibles étaient nombreux : caricature de l’administration vaticane, idéalisation hagiographique de la jeune visionnaire moquerie de la foi dans ses manifestations naïves… Giannoli les évite, menant sa barque habilement, aiguillonné par un questionnement dont l’acuité est due à la sincérité de sa quête spirituelle. Lire ... SORTIE DU FILM L.pdf

ARTICLE DE VERONIQUE FAYET, PRESIDENTE DU SECOURS CATHOLIQUE PARUE DANS LE JOURNAL LE MONDE

CALAIS MDF.JPG

 LE MONDE.jpg

Dans une tribune au « Monde », la présidente du Secours catholique, Véronique Fayet, estime qu’à force de nier la réalité à laquelle sont confrontés les migrants à Calais, le ministre de l’intérieur aggrave la situation sur place.
Migrants : « La politique menée à Calais par Gérard Collomb mène au chaos »
Les violents affrontements de ces derniers jours à Calais sont de la responsabilité des passeurs : c’est un fait et c’est inacceptable ! Mais ils sont aussi la conséquence directe de la politique absurde que mène le ministre de l’intérieur. La situation à Calais est complexe, l’analyse en a cependant été faite depuis des années. Plusieurs diagnostics – notamment celui réalisé en 2016 par Jean Aribaud et Jérôme Vignon à la demande de Bernard Cazeneuve, alors ministre de l’intérieur – ont clairement posé quelques données incontournables que toute politique doit prendre en compte si elle veut apporter des solutions réalistes. Le ministre de l’intérieur, Gérard Collomb, est malheureusement aveugle et sourd à ce pragmatisme. Lire aussi : Migrants : à Calais, une explosion de violence Premier aveuglement : inspiré par Natacha Bouchart, maire de Calais, M. Collomb vise l’objectif « zéro migrant » à Calais. Autant promettre que demain on rase gratis ! La présence d’exilés à Calais est permanente depuis plus de vingt ans et les faits sont têtus : cela durera aussi longtemps que la France et la Grande-Bretagne effectueront un contrôle des personnes à leur frontière. La présence de migrants à Calais est donc une donnée à prendre en compte, pour y apporter une première réponse pragmatique ... LIRE L'ARTICLE.... Dans une tribune au « Monde », la présidente du Secours catholique, Véronique Fayet, estime ...pdf  

Le Monde du 6 février 2018
Retrouver cet article sur le site de la COMMUNAUTE MISSION DE FRANCE
http://missiondefrance.fr/

13/02/2018

CCFD - TERRE SOLIDAIRE - CAMPAGNE DE CARÊME 2018

 poster-careme-2018-bd-001.jpg

Depuis 1961, le CCFD-Terre Solidaire est aux côtés de celles et ceux qui luttent quotidiennement contre toutes les causes de la faim. Répondant à l’appel des évêques de France, il organise l’action de solidarité internationale en appelant les chrétiens au partage pendant la période de Carême, notamment lors de la collecte du 5e dimanche. Que ce soit pour un temps en communauté paroissiale ou religieuse, en équipe au sein d’un mouvement ou d’un service d’Église, en catéchèse ou en aumônerie, cette brochure est conçue comme un outil d’accompagnement et de réflexion spirituelle pour cheminer tout au long du Carême. Vous y trouverez 5 parties, correspondant aux 5 dimanches, avec pour chacune, un témoignage d’action ICI en France, un article d’un partenaire du CCFD-Terre Solidaire d’un pays du Sud et deux fiches d’animation, puis des propositions liturgiques pour le mercredi des Cendres et pour le 5e dimanche de Carême. En fin de document, le CCFD-Terre Solidaire vous propose une animation autour d’un poster « Tissons ensemble une Terre Solidaire » pour vous accompagner semaine après semaine dans le temps de Carême. 

LIRE ... brochure_careme2018-page-bd.pdf

01/02/2018

LA FONDATION ABBE PIERRE PUBLIE SON RAPPORT SUR LE MAL LOGEMENT

Si le marché de l’immobilier affiche une bonne santé générale, 4 millions de personnes restent mal logées ou privées de domicile, tandis que 12 millions voient leur situation fragilisée par la crise du logement.


Au-delà de cette dure photographie, la dynamique ne prête pas à l'optimisme. La qualité moyenne des logements continue de s'améliorer, mais la hausse des prix creuse les inégalités résidentielles et bouche l'horizon des ménages des couches populaires. Comme si des centaines de milliers de personnes, en plus d'être mal-logées aujourd'hui, se voyaient assignées à le rester toute leur vie. Le rapport met l'accent cette année sur une des formes de mal-logement les plus difficiles à vivre : le surpeuplement. En déclin sensible pendant des décennies, le surpeuplement connaît une recrudescence inquiétante au cours des dernières années. Avec des conséquences douloureuses avérées pour les ménages qui en sont victimes sur leur santé, leur vie de famille, la réussite scolaire de leurs enfants, la dégradation de leur logement, leur épanouissement général. Un chapitre entier leur donne la parole, pour battre en brèche les tendances à ignorer, relativiser ou banaliser ce phénomène. Refusant de céder au fatalisme, la Fondation Abbé Pierre attache une grande importance aux réponses politiques qu’appelle le mal-logement. Après une année électorale riche en promesses, ce rapport passe au crible les premières décisions du nouveau gouvernement. Si les discours en faveur du « logement d’abord » vont dans la bonne direction, des actes posés depuis six mois sont profondément inquiétants. Coupes aveugles dans les APL, ponction massive sur le secteur Hlm, répression contre les personnes migrantes… Or la mise en œuvre d’une vraie politique de « logement d’abord » ne peut que s’inscrire dans une politique du logement globale plus vertueuse et volontariste, si elle veut avoir une chance d’atteindre son but : l’éradication du sans-abrisme.

Lire ... 23ème rapport sur l'état du mal logement en France 2018

30/01/2018

MADELEINE DELBRÊL, SAINTE DE LA VIE ORDINAIRE

Madeleine Delbrêl, sainte de la vie ordinaire
Par Samuel Lieven, le 30/1/2018 à 06h00

MADELEINE DELBREL.pngLe pape a décrété vendredi l’héroïcité des vertus de cette grande mystique française du XXe siècle.
Assistante sociale, poète, essayiste, Madeleine Delbrêl menait à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) une existence simple consacrée à l’accueil des autres.

La scène se déroule dans l’espace Robespierre d’Ivry, capitale de la « banlieue rouge » située de l’autre côté du « périph’» sud de Paris. L’évêque, Mgr Michel Santier, converse devant 300 personnes avec le maire communiste d’Ivry, Philippe Bouyssou.Les deux hommes se connaissent bien. Au cours de cette manifestation prévue de longue date, ce dimanche 28 janvier, ils doivent présenter ensemble un projet d’aménagement de la maison de Madeleine
Delbrêl (1904-1964) en un lieu de mémoire et d’accueil. Sauf que, entre-temps, vendredi, le pape François a reconnu à cette femme au charisme hors du commun, assistante sociale, poète, mystique, auteure de dizaines d’ouvrages où se déploie une pensée chrétienne et sociale de tout premier plan, la dénomination de « vénérable ». Lire ... La-Croix-Madeleine-Delbrel-sainte-de-la-vie-ordinaire (1).pdf

UNE VIE A LA RENCONTRE DE L’AUTRE

Jean-Jacques-Perennes2.jpg

texte du père Pérennès, op, sur Mgr Claverie et les martyrs d’Algérie
27 janvier 2018, La Croix , le 29/01/2018 à 14h53

Père Jean-Jacques PERENNES, op, directeur de l’École biblique et archéologique française de Jérusalem (*)
Le 27 janvier 2018, le père Jean-Jacques Pérennès (op) a eu la gentillesse de faire parvenir à La Documentation catholique son texte intitulé « Pierre Claverie, une béatification riche de sens ». « Le pape François a décidé de béatifier “Mgr Pierre Claverie et ses dix-huit compagnons”, victimes de la violence en Algérie à la fin des années 1990, écrit-il en quelques lignes de présentation. Pierre Claverie, assassiné le 1er août 1996, a été la dernière des dix-neuf victimes de l’Église d’Algérie, mortes durant la décennie noire qui a coûté la vie à plus de 150 000 Algériens. Cette béatification revêt un sens puissant. » Dans son texte, construit en cinq parties et suivi d’une courte biographie de Mgr Claverie ainsi que d’une bibliographie, le père Pérennès souligne particulièrement que « c’est le témoignage d’amour pour le Christ, pour l’Église et pour le peuple algérien » que les béatifiés ont donné « que l’Église veut reconnaître, célébrer en les donnant en exemples à l’Église universelle où tous ceux qui sont en chemin ont besoin de figures qui leur montrent la route ».

UNE VIE A LA RENCONTRE DE L’AUTRE
Pierre Claverie est quelqu’un qui a passé sa vie d’homme à tenter de rencontrer l’autre qu’il avait ignoré toute sa jeunesse. « Nous n’étions pas racistes, seulement indifférents, ignorant la majorité des habitants de ce pays… J’ai pu vivre vingt ans dans ce que j’appelle maintenant une “bulle coloniale”, sans même voir les autres », écrit-il avec lucidité évoquant sa jeunesse dans l’Algérie coloniale où il était né. Toute sa vie a été consacrée à rattraper cette première rencontre ratée, toute sa vie a été habitée par une véritable « passion de l’autre ». Dans l’univers cosmopolite et mondialisé qui est désormais le nôtre, ce défi de la rencontre est plus actuel que jamais. Alors que la mondialisation de l’économie et les réseaux sociaux ont rapproché les hommes, des identités meurtrières refont surface, des barrières se dressent à nouveau entre les peuples, semblant faire reculer les progrès de l’après-guerre (Onu, Europe, etc.). Pierre Claverie nous redit le bonheur qu’il peut y avoir dans la rencontre de l’autre, différent. C’est un message puissant pour des pays tentés par le repli, alors que les migrants frappent à leurs portes.LIRE ...  Une béatification riche de sens.pdf

28/01/2018

VOEUX DU PASTEUR CLAVAIROLY DE LA FEDERATION PROTESTANTE DE FRANCE

FPF.jpg

Fédération protestante de France,

Le 24 janvier 2018, allocution du pasteur Clavairoly à Paris l’occasion des vœux de la FPF 

Le pasteur Clavairoly interpelle le premier ministre : “entendez ceux qui sont sur le terrain !”

La Croix , le 26/01/2018 à 13h14

Au soir du 24 janvier 2018, le pasteur François Clavairoly adressait les vœux de la Fédération protestante de France aux invités présents, dont M. Édouard Philippe, premier ministre. Dans une première partie, François Clavairoly est revenu sur l’année 2017, riche des échanges autour des 500 ans de la Réforme, occasion pour lui de préciser le rôle et le profil des protestants : « Le protestantisme est comme sentinelle et vigie ». « La religion (…) annonce que l’humain est précieux et qu’il faut le respecter et l’aimer », et la Bible en est un immense récit. « Être protestant, c’est être citoyen protestant, c’est être responsable et solidaire avec d’autres, dans la cité » a-t-il poursuivi. Dans sa seconde partie, il a évoqué le combat de Martin Luther King, précisant que « la lutte pour les droits de l’homme n’a pas de frontière. (…) Hier et ailleurs, comme aujourd’hui et ici, ces droits sont nos jalons, nos bornes, et les limites de ce que nous croyons être nécessaire pour préserver l’humain ». Ainsi, sur le terrain, a précisé M. Clavairoly, « la grande exclusion, la pauvreté, le handicap, toutes choses qui mobilisent nos professionnels et nos bénévoles, en partenariat avec les pouvoirs publics, sont notre lot quotidien ». Et d’ajouter combien la qualité de ce travail est mise à mal, que souffrance et colère sont vécues par eux. S’adressant directement au premier ministre il a précisé : « Ici, la parole politique du gouvernement que vous dirigez est mise à l’épreuve. Sa crédibilité aussi. Et la distorsion entre cette parole et la pratique, cet écart, certes inévitable, entre ce qui est annoncé et ce qui est mis en œuvre, interroge », lui demandant d’entendre ce que disent ces associations. Il a terminé son propos en formulant trois vœux : cohésion et confiance, fraternité, engagement de la FP. LIRE... La-Croix-Aux-voeux-de-la-FPF-le-pasteur-Clavairoly-interpelle-le-premier-ministre-entendez-ceux-qui-sont-sur-le-terrain.pdf

27/01/2018

"SI TU NE LE FAIS PAS SAUTER, JE TE QUITTE"

ARNAUD F.jpg

Lequel d’entre nous n’a pas reçu un jour cette confidence de la part de femmes en détresse ? Elle a ses variantes : « je te dénonce » ou « je te vire ». J’en ai encore le vertige quand leur visage ou leur récit frappe à la porte de ma mémoire. Combien de jeunes filles, de jeunes femmes de tout milieu, ont vécu une grande solitude, abandonnées par leur compagnon au moment où leur vie basculait dans l’inconnu ? Encore que l’égalité des milieux n’ait ici rien d’objectif, tant la misère s’incruste dans un monde plutôt que l’autre. L’environnement familial n’est pas toujours disposé à entendre ce qui dérange l’ordre rêvé et ce qui déroge à ses valeurs espérées. L’environnement social n’est pas toujours disposé à accompagner avec la délicatesse voulue le choix d’une vie inattendue. Et l’on voudrait que la décision pèse de droit et de tout son poids sur deux seules épaules.

Oui, l’avortement est un drame. L’histoire de l’humanité en a écrit de pleines pages. Mais, à quel moment commence le drame ? Dans l’antichambre de l’hôpital ou dans les évènements qui l’ont précédé. Quels évènements ? Terrible euphémisme pour désigner des rapports homme-femme chargés de passion pas toujours légère ni confortable. L’Eglise sait faire la différence entre l’acte et la personne. Elle mesure la portée du lien, mais l’exprime avec maladresse si bien que le sentiment d’exclusion l’emporte trop souvent.

La prise de position du MRJC a quelque chose de dérangeant. Il serait tentant de l’écarter d’un revers de main, pour que l’eau ne soit plus troublée par quelques pavés impurs jetés dans la mare. Je n’ai pas envie de la recevoir comme une prise de position de plus dans la nébuleuse agitée des réseaux sociaux. Je l’accueille comme un cri jailli de la vie de femmes, d’hommes, de familles pris dans la tourmente. Je la reçois parce que je connais l’ardeur des jeunes du MRJC à promouvoir la vie dans les territoires ruraux désertés au profit des métropoles et de la compétitivité. Je sais leur engagement pour l’agro-écologie et le développement durable, pour la paix et le désarmement, pour l’éducation à l’initiative et à responsabilité. Je leur tends la main parce que je reconnais en eux quelque chose du rêve du pape François. Des jeunes chrétiens qui sentent l’odeur des brebis, qui se font hôpitaux de campagne au chevet des accidentés de la vie. Ils aiment le C de leur attache chrétienne, même s’ils n’en maitrisent pas toutes les arcanes théologiques. Au cas où nous l’aurions oublié, ils nous rappellent que l’injustice et l’exclusion n’évangélisent jamais. 

Arnaud Favart

Vicaire général de la Mission de France

Lire l'article de LA CROIX  ... La-Croix-Declaration-sur-l-avortement-le-vicaire-general-...

 

20/01/2018

UNE PLACE SUR CETTE TERRE

tc.png

Christine PEDOTTI  18.1.2018

Des hommes, des femmes, des enfants quittent leur pays. Ils partent en hâte, avec peu ou rien : un sac, quelques effets personnels, un peu d’argent, un téléphone. Ils fuient la guerre, les menaces, la misère, la mort. Derrière eux, des parents, des amis, une histoire, une culture, une terre, dont ils savent qu’ils ne les retrouveront peut-être jamais. Leur périple est une suite d’épreuves : inconfort, faim, soif, peur, voire violence, viol, séquestration. Enfin, ils réussissent à poser les pieds et leur maigre barda dans un pays où les êtres humains sont des personnes munies de droits, même si elles n’ont pas de titre pour y séjourner ; un pays où il y a des juges, des avocats, des tribunaux, des hôpitaux, des médecins.
Pourtant, dans ce pays, ils vont se heurter à des murs... Lire ... Une Place Sur Cette Terre.pdf

PRIERE DE LA SEMAINE POUR L'UNITE DES CHRETIENS

SUC.jpg

Puisse chaque Église reconnaître aujourd’hui le mal qu’elle a fait à d’autres chrétiens et en demander humblement pardon, et puisse-t-elle entendre la même demande que d’autres chrétiens lui adressent et, à son tour, leur accorder son pardon.

Agissant ainsi, nous te demanderons de pardonner toi-même nos propres offenses.

Donne-nous le courage de travailler à la réconciliation de nos Églises pour qu’elles témoignent ensemble de ton nom. Donne-nous d’être ainsi, pour le monde lui-même, signes de compassion, de miséricorde et d’unité.

Donne-nous d’être, au milieu de ce monde, des artisans de paix.

Premier jour : Vous étiez étrangers en Egypte
Tu aimeras l’émigré comme toi-même
Le Seigneur protège les immigrés
Certains, sans le savoir, ont accueilli des anges
J’étais un étranger et vous m’avez recueilli

Dieu éternel, tu n’appartiens à aucune culture ni à aucun pays mais tu es le Seigneur de tous et tu nous demandes d’accueillir l’étranger au milieu de nous. Par ton esprit, aide-nous à vivre en frères et sœurs, à accueillir chacun en ton nom et à vivre dans la justice de ton royaume. Amen.

Deuxième jour : Non plus comme esclave
Dieu créa l’homme à son image
pourquoi, seigneur, rester éloigné?
Non plus comme un esclave
La parabole du bon Samaritain

Dieu de toute grâce, approche-toi de ceux qui sont victimes de l’avilissement et de l’esclavage, montre-leur que tu vois leur détresse et entends leur cri. Fais que ton Église travaille pour que vienne le jour où plus aucune personne ne sera exploitée et où tous seront libres de vivre dans la dignité et la paix. Amen.

Troisième jour : Un temple de l'Esprit Saint
Dieu libère ceux qui sont esclaves
Seigneur, nous cherchons ta face
Glorifiez donc Dieu par votre corps
Malheureux l’homme par qui la chute arrive !

Par ta grâce, ô Dieu, rétablis-nous dans notre esprit et dans notre corps. Fais naître en nous un cœur pur et un esprit sincère pour que nous glorifions ton Nom. Fais que les Églises s’unissent pour la sanctification de ton peuple, par Jésus-Christ dans l’unité du Saint-Esprit. Amen.

Quatrième jour : Espérance et guérison
Il y aura une paix sans fin
Recherche la paix et poursuis-la
Dieu essuiera toute larme de leurs yeux
Je vous laisse la paix

Dieu de réconfort et d’espérance, ta résurrection a vaincu la violence de la croix. Parce que nous sommes ton peuple, fais que nous devenions le signe tangible que la violence du monde sera un jour surmontée. Nous t’en prions, au nom de notre Seigneur ressuscité. Amen.

Cinquième jour : Des appels désespérés
Le Seigneur vous porte
Le Seigneur est l’appui de tous ceux qui tombent
Le riche passera comme fleur des prés
Jésus, Fils de David, aie pitié de moi !

Dieu très aimant, tu aides ceux qui sont pauvres à se relever et tu les rétablis dans leur dignité. Entends les appels des plus démunis dans le monde d’aujourd’hui ; redonne-leur l’espérance. Fais de nous un peuple un. Nous t’en prions au nom de Jésus. Amen.

Sixième jour : Que chacun regarde aux autres
Exultons, jubilons, puisqu’il nous sauve
Rendez justice au malheureux et à l’indigent
Que chacun regarde aux autres
Gardez-vous de toute avidité

Dieu tout-puissant, donne courage et force à ton Église pour que sans cesse elle proclame la justice dans les situations d’oppression. Alors que nous célébrons notre unité en Christ, fais que ton Esprit Saint nous soutienne quand nous nous engageons ensemble auprès des autres. Amen.

Septième jour : Bâtir une famille
La naissance de Moïse
Si le Seigneur ne bâtit la maison…
Moïse caché par ses parents à cause de sa beauté
Joseph se leva et prit avec lui l’enfant et sa mère

Dieu de toute grâce, tu nous as envoyé ton Fils en le faisant naître dans une famille ordinaire dont les ancêtres étaient à la fois fidèles et pécheurs. Nous te demandons de bénir toutes les familles, foyers et communautés. Nous prions pour l’unité de la famille chrétienne afin que le monde croie. Amen.

Huitième jour : Il rassemblera les exilés
Ephraïm ne jalousera plus Juda
Rassemble-nous du milieu des nations
Il a détruit le mur de séparation
J’ai été glorifié en eux

Seigneur, nous te demandons humblement que, par ta grâce, les Églises du monde entier deviennent des instruments de ta paix. Par leur action commune au milieu des hommes divisés que ton nom soit sanctifié et glorifié. Amen.