Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2017

UN POLICIER A BESOIN DE SOUTIEN

PND.JPGdenis chautard.jpg

 Le P. Denis Chautard, prêtre de la Mission de France, est aumônier de la Préfecture de Police de Paris et de la communauté Police et Humanisme d’Île-de-France. Il est prêtre du diocèse d’Évreux (Eure).

Le P.Denis Chautard prendra ses fonctions d’aumônier catholique de la Préfecture de Police de Paris au 1er janvier 2018. Il nous explique sa mission, alors que les suicides au sein des forces de l’ordre ont augmenté en 2017.

Laurence Faure Paris Notre Dame – Comment devient-on aumônier de la police de Paris ?

P. Denis Chautard – Je viens d’être nommé à la Préfecture de Police de Paris (PPP) après avoir pris la charge, il y a un peu plus d’un an,  de la section Île-de- France de Police et humanisme, la communauté chrétienne des policiers en France. Je  mènerai donc ces deux missions simultanément. Prêtre de la Mission de France depuis quarante ans, j’ai été fonctionnaire de l’Éducation nationale de 1992 jusqu’à ma retraite, en 2014. Je suis donc un familier de « l’immersion » en milieu laïc.
Mon futur ministère à la PPP recouvrira la capitale, mais aussi les départements du Val-de-Marne, des Hauts-de-Seine et de la Seine- Saint-Denis, ce qui représente plus de 21 000 policiers. Une affichette est actuellement placardée dans tous les commissariats pour signaler mon arrivée. Mon numéro de portable y est indiqué pour que je puisse être joignable à tout moment. Lors des attentats du Bataclan, mon prédécesseur, le P. Noël Choux, avait été sollicité par le commissariat du 11e arrondissement et y avait reçu des policiers très perturbés par les événements.

Lire la suite ... Un policier a besoin de soutien.pdf
P. N.-D.

DES AUMÔNIERS POUR AIDER LES PRISONNIERS

eglise c e france.JPGjf penhouet.jpg

Le Père Jean-François Penhouet, est prêtre de la Mission de France, aumônier national des prisons et aumônier de la maison d’arrêt de Fleury-Merogis (Essonne). Il organisait une session de formation pour les 85 nouveaux aumôniers.

Vous interveniez la semaine dernière avec Véronique Margron, théologienne et dominicaine sur le thème : « Les enjeux de l’aumônerie de prison, les enjeux théologiques et spirituels de la présence d’aumôniers de prison ».
Pourquoi ce thème ? L’enjeu de la session est de soulever des questions : Pourquoi être aumônier de prison ? Quel sens donner à la mission d’aumônier ? Dans quel cadre laïc s’inscrivent nos interventions ? Quelles dimensions théologiques peut-on donner à la présence de l’Église en prison notamment à travers les notions de culpabilité, de fautes ou du pêché. Enfin, nous donnons des clés de compréhension sur le fonctionnement carcéral et celui de l’administration pénitentiaire. Lire ... Des aumôniers pour aider les prisonniers.pdf

_____________

Trois questions… Au Père Jean-François Penhouet, aumônier de prison à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne).
Comment êtes-vous devenu aumônier de prison ?
Je suis prêtre de la Mission de France. En 2008, je n’étais rattaché à aucune paroisse. Je travaillais à mi-temps aux Apprentis d’Auteuil à Marcoussis (Essonne). Quand mon contrat (CDD) s’est terminé, j’ai intégré l’aumônerie des prisons de Fleury-Mérogis, une prison avec plus de 4000 personnes détenues.
Sentiez-vous une vocation ?
Je suis devenu aumônier de prison un peu par hasard. À mon arrivée dans l’Essonne, on m’a demandé d’aller célébrer la messe une fois par mois à la maison d’arrêt des femmes. L’aumônerie des prisons recrutait. J’étais disponible et le travail m’intéressait. Je pensais réaliser cette activité plus tard dans ma vie. Monseigneur Michel Dubost, évêque d’Évry-Corbeil-Essonnes (NDLR évêque émérite depuis septembre 2017) m’a nommé en 2008 aumônier de la maison d’arrêt de Fleury-Merogis. Je continuerai encore cette mission pendant deux ans. Si je poursuis un second mandat, j’aurais dépassé treize ans dans l’aumônerie. Or, la mission ne nous permet pas d’aller au-delà de douze ans. Certes, une dérogation peut être accordée dans le cadre d’une mission nationale mais il est bon d’exercer d’autres fonctions et de laisser la place à d’autres. C’est une mission attachante mais il ne faut pas s’y installer trop longtemps.
Qu’est-ce que ça vous apporte d’aider les détenu(e)s?
Je rencontre des personnes que je n’aurais jamais croisées autrement. Je découvre que le Christ me précède chez les détenus même chez ceux qui souffrent de graves blessures intérieures, qui ont commis des actes monstrueux ou qui n’ont jamais entendu parler du Christ. C’est une chance de pouvoir le mesurer à chaque rencontre.

29/11/2017

ISLAM, ISLAMISME ET TERRORISME

tc.png

 

 

 Christine Pedotti 23 Novembre 2017

Une fois encore, avec le débat entre Charlie Hebdo et Mediapart, est soulevée la question du rapport entre l’islam et le terrorisme, entre l’islam et ce qu’on nomme « islamisme ». Le débat est difficile parce que beaucoup de passions, de peurs et aussi pas mal de volonté de manipulation se mêlent.

mosquee.jpg

Très à droite, on se laisse bien volontiers aller à l’amalgame. La dénonciation de l’islamisme permet de draper du lin blanc de la sécurité nationale le vieux fond xénophobe et en particulier sa dimension anti-arabe. On dit islam, mais on pense arabe, et même « noir », dans la mesure où les populations d’Afrique subsahariennes sont majoritairement musulmanes. Très à gauche, au contraire, on veut dédouaner le terrorisme de sa dimension religieuse et y substituer des raisons sociales, économiques, sociologiques, comme s’il était impossible d’envisager la part propre du religieux dans la construction de l’identité d’une personne ou d’un groupe.

Lire ...ISLAM.pdf 

22/11/2017

FAINEANTS LES JEUNES AU CHÔMAGE ...

projet.JPGceric jeune.JPG

Par
Gaël Gaultier
DROIT DE CITÉ
16 novembre 2017

Gaël Gaultier est secrétaire national aux jeunes privé.e.s d’emploi pour la Jeunesse ouvrière chrétienne (Joc).

Fainéants, les jeunes au chômage ? Non : privés d’emploi, rectifie la Jeunesse ouvrière chrétienne (Joc). Quatre jeunes témoignent ici de leur expérience. Plus encore qu’un moyen de subsistance, le travail est pour eux un lieu de quête de sens, de dignité, un lieu qui met en relation avec d’autres et permet de se sentir utile.

Lire ... Fainéants les jeunes au chômage ... Revue PROJET.pdf

19/11/2017

1ère JOURNEE MONDIALE DES PAUVRES 2017

JOURNEE MONDIALE DES PAUVRES.JPG

PAPE FRANCOIS.JPG

 « N’aimons pas en paroles mais par des actes ». C’est le thème du message du Pape François en vue de la première Journée mondiale des Pauvres, qui se tiendra le 19 novembre 2017, le 33e dimanche du temps ordinaire. Cette journée a été instituée par le Pape lui-même, au terme du Jubilé de la Miséricorde, « pour que les communautés chrétiennes deviennent toujours davantage signe concret de la charité pour les derniers et ceux qui sont le plus dans le besoin ». Dans ce message, François exhorte avec force l’Église à entendre le cri des pauvres, à créer les conditions d’une rencontre « authentique » avec eux et d’un partage qui devienne « style de vie ».

Lire ... JOURNEE MONDIALE DES PAUVRES 2017.pdf

TÉMOIGNAGE de Dominique PEIFFER, religieuse qui habite BOBIGNY

dominique.JPG

A l´occasion de la première Journée Mondiale des Pauvres décrétée par le Pape François sur le thème « N'aimons pas en paroles, mais par des actes », rencontre avec Dominique Peiffer. Bénévole auprès de personnes SDF, elle témoigne de son désir de leur dire l´amour de Dieu en toute circonstance.
Interview du 19/11/2017.

« Je dis aux personnes de la rue : Tu existes, Dieu t´aime ! »

clic ... http://www.youtube.com/watch?v=WJnpwJtBpI4&feature=pl...

08/11/2017

L'IMAM D'AL-ALZHAR RENCONTRE LE PAPE FRANCOIS

pape et imam.jpg

Une photographie fournie par les services du Vatican, montrant l'imam d'Al-Azhar, Ahmad Al-Tayeb (D), reçu par le pape François, le 7 novembre 2017 / OSSERVATORE ROMANO/AFP

Le grand imam de l'influente institution sunnite Al-Azhar, Ahmad Al-Tayeb, a rencontré mardi à Rome le pape François et promis la plus grande collaboration dans la lutte contre le terrorisme.
Face à "un cancer qui se métastase en divers endroits dans le monde", Al-Azhar "propose ses ressources et sa plus grande contribution pour une collaboration permanente afin de chercher des solutions au terrorisme", a déclaré l'imam lors d'un colloque organisé dans l'après-midi par la communauté catholique Sant'Egidio.
Il a aussi évoqué "un islam en guerre contre lui-même", et rappelé que les musulmans étaient "victimes du terrorisme" et payaient "un tribu plus lourd que les autres".Lire ... L'imam d'Al-Azhar rencontre le pape et promet de lutter contre le terrorisme.pdf (source La croix)

30/10/2017

IL EST SEUL

logo mdf.JPG                                   IL EST SEUL.png                                        

Catholique, ce n’est pas un mot facile à porter, mot tellement fatigué… Ce fut même parfois un motif de honte. Mais ces jours de fraternité vécue à Saint Malo ont retissé en moi le goût, et même la fierté d’être de cette aventure. Catholiques, cela vient du grec, qui signifie universel. L’Église ne l’est jamais plus que lorsqu’elle se porte au secours de ceux qui avaient faim, qui sont des étrangers, qui étaient détenus… Elle ne l’est jamais plus que lorsqu’elle interpelle et interroge ceux qui décident… Elle se rappelle alors que son cœur lui est extérieur. C’est le cœur du monde et de la société, qu’elle contribue à retisser pour en consolider les mailles afin qu’aucun n’en soit exclu. Il n’y a pas d’étrangers sur cette Terre.

Patrick Salaün, prêtre de la Mission de France 3.10.2017  

Il est seul, assis sur les remparts de la vieille ville, le regard plongé dans l’horizon lointain. Il est seul, et pourtant entouré des 700 jeunes heureux d’être ceux qui, aujourd’hui, mettent le feu à la ville. Le djembé ne mesure pas sa fougue pour entrainer le flot des Young Caritas dans des danses effrénées sur les remparts de Saint Malo. Même les plus anciens, les plus sages ou les plus fatigués regardent avec tendresse, mais au fond d’eux-mêmes, ils se laissent à leur tour entrainer dans la danse. Tout comme les résidents qui ouvrent leurs fenêtres pour comprendre ce qui se passe, et sont surpris de se mettre eux-mêmes à bouger, là-haut, et même à adresser des baisers des deux mains à cette foule de jeunes qui envahit leur terre-plein, d’ordinaire bien calme… si calme ! Aujourd’hui, c’est une révolution d’amour en marche à laquelle ils assistent, et ils en sont tout heureux !

Lire ... IL EST SEUL. - Patrick SALAUN prêtre de la Mission de France.pdf

UNE LETTRE DE SOUTIEN AU PAPE FRANCOIS

LETTRE PAPE FRANCOIS.JPG

26 OCTOBRE 2017

Il y a plus d’une semaine, le philosophe et théologien tchèque Tomas Halik et le théologien autrichien Paul Zulehner ont initialisé une lettre pour soutenir le pape François en particulier pour son exhortation apostolique Amoris Laetitia qui avait été vivement critiquée et même dénoncée comme hérétique sur plusieurs points il y a quelques mois.
Un petit texte accompagne la proposition d’apporter sa signature : voici une traduction de premier jet, car le texte existe en anglais et en allemand.
Cher Pape François,
Vos initiatives pastorales et leur justification théologique sont actuellement sous le feu d’attaques véhémentes d’un groupe dans l’église. Avec cette lettre ouverte, nous souhaitons exprimer notre gratitude pour votre manière de gouverner courageuse et votre approche théologiquement correcte.
En peu de temps, vous avez réussi à remodeler la culture pastorale de l’Église catholique en la fondant sur Jésus. Les personnes blessées et la souffrance vous vont droit au cœur. Vous voyez l’église comme un hôpital de campagne au bord du chemin.Votre préoccupation va à chaque personne car elle est aimée de Dieu. C’est en rencontrant son prochain que la compassion l’emportera sur la loi . Dieu et la miséricorde de Dieu caractérisent la culture pastorale que vous attendez de l’église. Vous rêvez d’une « église mère et bon pasteur « . Et nous partageons votre rêve.
Nous vous demandons de ne pas dévier du chemin que vous avez emprunté, et nous vous assurons de notre soutien total et de notre prière constante.


Cliquez ... Pour signer

29/10/2017

NOUS AUTRES,GENS DES RUES

PAROLES DE MISSION Magazine de la communauté Mission de France EDITO N°11 0CTOBRE 2017

 

ARNAUD F.jpg

Que fait-on dans la rue ? D’un pas alerte ou flâneur, la tête au soleil ou sous un parapluie, on s’y croise sans se voir, on s’observe sans se reconnaître, on crie sans s’entendre.
La rue ne bouge pas, elle n’est pourtant que mouvement, mobilité, agitation.
On la descend pour manifester, on la monte pour une visite.
Au fil des queues envahissant le trottoir, la rumeur enfle puis se perd dans la nuit. Le regard s’attarde devant une devanture, mais ne s’y arrête guère. « Vous qui passez sans me voir », chantait Charles Trenet.
Surs les murs, s’étalent des graffitis aux sentences impitoyables, des tags ravageurs de crépis et de façades. Toute une philosophie de la rue, blog éphémère avant les blogs numériques, exprime une pensée mordante, désabusée, bien souvent celle des rendez-vous manqués avec l’histoire ou avec sa bien-aimée.
Du clochard au camelot, du motard au badaud, il existe bien des façons d’habiter la rue, de l’emprunter ou de la traverser. Pour les enfants des mégapoles, elle est un lieu de perdition. Pour les bandes et les gangs, elle est un lieu de trafic. Pour les migrants, elle creuse des jours d’errance avant d’arriver au port.
Madeleine Delbrêl en avait fait un sanctuaire, car elle croyait de toutes ses forces que cette rue, ce monde où Dieu nous a mis, est pour nous le lieu de notre sainteté. Une allée de platanes prête à la méditation, un trottoir crotté à la conversation, trois marches à la conversion. Un kiosque s’érige en messager de nouvelles, un rideau de fer s’enroule et la vitrine devient vitrail.
Ce magazine de rentrée, le premier après l’assemblée générale, nous emmène dans ce sanctuaire sans clôture de la rue. C’est là que Dieu nous envoie trouver des frères.

Arnaud Favart
Vicaire général de la Mission de France

29/09/2017

DES VISAGES - CAMPAGNE CARITAS INTERNATIONALIS : PARtAGER LE CHEMIN

 migrants photo la croix.JPG

Mercredi 27 septembre 2017
Des visages
DOMINIQUE GREINER
La question des migrants et de leur intégration est marquée par de nombreux préjugés qui engendrent des peurs, conscients ou inconscientes. Les crispations sur le sujet conduisent quelquefois à considérer ceux et celles qui prennent fait et cause pour les migrants comme de doux rêveurs, des naïfs, voire des irresponsables. Le pape François qui s'exprime régulièrement sur le sujet n'échappe pas à la critique.
Faut-il pourtant rappeler que l'Église catholique n'a jamais défendu un droit inconditionnel à la libre installation de tout un chacun en dehors de son pays d'origine? Elle a toujours reconnu le droit des États à maîtriser leurs flux migratoires et à définir les conditions d'entrée et d'installation durables sur leur territoire. Plus cette prérogative ne les dispense ni de se préoccuper du genre de ceux qui ont déjà franchi leurs frontières, même illégalement, ni de réduire les causes qui poussent des personnes à quitter leur pays.  

   lire...  LA CROIX - DES VISAGES Dominique GREINER.pdf

CARITAS.png

Ce matin depuis Rome, le Pape François a lancé avec le réseau Caritas la campagne mondiale « Partager le chemin ». A l’occasion de son audience générale, le Pape a interpellé la communauté internationale à « accueillir à bras ouverts migrants et réfugiés et à partager leur chemin et leurs souffrances ».

LANCEMENT PAR LE PAPE FRANÇOIS
« N’ayez pas peur de partager le chemin, n’ayez pas peur de l’espoir ». C’est avec ces mots que le Pape François a officiellement lancé la nouvelle campagne mondiale du réseau Caritas à l’occasion de l’audience générale de ce 27 septembre. « Partager le chemin » est une campagne d’action et de sensibilisation de deux ans pour renforcer les relations entre migrants, réfugiés et les communautés d’accueil à travers la planète. Elle a pour thèmes centraux la migration et la rencontre.

Lire... CAMPAGNE CARITAS INTERNATION - ACCUEIL DES MIGRANTS.pdf