Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2018

DIOCESE DE SAINT-DENIS - TEMOINS DE JESUS-CHRIST DANS L'ORDINAIRE DES JOURS

diocese st deniss.JPG

DOSSIER DIOCESAIN (JANVIER-FÉVRIER 2018)
TÉMOINS DE JÉSUS-CHRIST DANS L'ORDINAIRE DES JOURS

 

 La diversité des prêtres en mission dans le diocèse est grande, à l’image de ses communautés paroissiales. Le prêtre est donc appelé au « don désintéressé de lui-même au diocèse auquel il appartient ou dans lequel il exerce, comme pasteur et serviteur de tous. Cette appartenance diocésaine touche indistinctement tous les prêtres qui y exercent, non sans valoriser le charisme propre de chacun. »

Lire les témoignages de prêtres et de laïques en cliquant sur …Qui sont nos prêtres ? (N°38 / Janvier - Février 2018)

Ci-dessous le témoignage de Martine COOL, laïque, de l’équipe de mission de la Communauté MISSION DE FRANCE de Drancy... Lire...TÉMOINS DE JÉSUS-CHRIST DANS L'ORDINAIRE DES JOURS.pdf

17/01/2018

INVITATION POUR CELLES ET CEUX QUI ONT CROISES LE CHEMIN DE LA MISSION DE FRANCE ....

logo cmdf (1).jpgA l’attention des membres de la CMDF Ile de France

Les Amis de la Mission de France organisent une journée conviviale

le samedi 24 février 2018

pour se rencontrer, discuter, réfléchir et prier

avec Arnaud FAVART et Jacques LECLERC.

A Notre Dame d’Espérance

  47 rue de la Roquette 75011 Paris.

ARNAUD F.jpgJACL DU S.jpg

 Cette journée pour toutes celles et tous ceux qui ont croisé le chemin de la Mission de France, qui sont attachés à son témoignage ou qui souhaitent la découvrir. 

ACCUEIL à partir de 10h

avec Arnaud FAVART, vicaire général de la Mission de France
Rencontre avec Jacques LECLERC, prêtre de la Mission de France qui reviendra sur 25 ans de vie en Asie.

  • Déjeuner sur place
  • Table ronde autour des attentes des Amis de la Mission
  • Célébration eucharistique pour terminer la journée et …. repartir en forme

ENVOI vers 17h30

Inscrivez-vous dès maintenant, nous espérons vous y retrouver nombreux ! ===>>> 

Info et inscription : http://missiondefrance.fr/journee-amis-de-mission/

Aidez-nous à faire circuler cette invitation autour de vous ! MERCI

AMIS DE LA MISSION.JPG

 

15/01/2018

L'HISTOIRE DU MONDE EST FAITE DE MIGRATIONS

REVUE PROJET.JPGL’histoire du monde est faite de migrations. Les hommes ont toujours changé de place quand les ressources locales ont fait défaut.

 Par Michel Griffon, CHERCHEUR 11 janvier 2018 (DÉMOGRAPHIE, IMMIGRATION, MIGRATION)

Pourquoi la planète est-elle peuplée de façon si hétérogène ? Au fil de leur histoire, les humains se sont principalement déplacés en fonction de la disponibilité des ressources. La révolution industrielle et la mondialisation ont changé la donne, sans freiner la mobilité humaine.
Pourquoi la Chine et l’Inde sont-elles si peuplées ? Pourquoi l’Europe l’est-elle aussi, alors que les Amériques apparaissent, globalement, vastes et relativement vides, tout comme la Russie ? Pourquoi, en Afrique, des zones à haute densité de population côtoient-elles des zones à basse densité ? Comment s’est réalisé le peuplement de la planète ? Les hommes se sont-ils simplement installés là où étaient les ressources ? Si tout cela était simple et clair, on pourrait en tirer des enseignements et anticiper la situation future du peuplement planétaire, alors que la population va s’accroître considérablement jusqu’à la fin du siècle. Dans cette perspective, quel est l’avenir des migrations mondiales alors qu’en Europe le refus de l’accueil des migrants devient une obsession politique pour toute une partie de l’opinion et alimente les réactions de l’extrême droite ? lire ... A LA POURSUITE DES RESSOURCES OU L'EPOPEE HUMAINE - REVUE PROJET.pdf

12/01/2018

N'OUBLIONS PAS THIBIRHINE

JML.jpgN-oublions-pas-Tibhirine.jpg 

Source LA CROIX

Prêtre de la Mission de France et agronome, Jean-Marie Lassausse a vécu de 2001 à 2016 au monastère de Tibhirine, en Algérie, désormais repris par la Communauté du Chemin-Neuf.

Dans son livre-témoignage – N’oublions pas Tibhirine : quinze ans avec les martyrs de l’Atlas (Bayard, 178 p., 16,90 €) - il raconte ses années au monastère, à la fois exploitation agricole et lieu d’accueil.

Vous avez vécu de 2001 à 2016 au monastère de Tibhirine en Algérie, là où sept moines cisterciens ont été enlevés puis tués pendant la décennie noire. Quelle est selon vous la vocation de ce lieu très spécial ?

Jean-Marie Lassausse : Pour reprendre l’expression de Mgr Pierre Claverie (NDLR : ancien évêque d’Oran, assassiné en 1996), le monastère de Tibhirine fait partie de ces « plateformes de rencontre » animées par l’Église en Algérie. Pour cette raison, la porte doit toujours rester ouverte à tous ceux qui se présentent : visiteurs algériens ou étrangers, retraitants etc. Je rêve qu’un jour cette vocation puisse se renforcer, que l’on puisse y organiser des colloques, des expositions… Pour cela, il faudrait que, comme la population locale, les autorités algériennes voient ce lieu non comme un danger mais comme une chance. Lire...Le père Jean.Marie LASSAUSSE N'OUBLIONS PAS TIBHIRINE.pdf

02/01/2018

SELFIE ET PERIPHERIE

ARNAUD F.jpg

 Selfie et périphérie

Un anniversaire, un mariage, une promotion, Il est des jours où ça fait du bien d’être au centre des regards. C’est comme un selfie. On est bien là, sur la photo ou à l’écran, au cœur de l’évènement où convergent les regards du jour.

Quand on est pape, n’est-on pas au centre du monde et de l’histoire ? Pourtant François n’est jamais du genre selfie, « venez et voyez », mais du style « allez-y et retroussez les manches ».

L’envoi aux périphéries n’est pas une aventure dont on sort indemne. Celui qui part véritablement perd l’assurance d’apporter ou d’enseigner quelque chose. La rencontre des autres prend l’allure d’un dépaysement, le partage de leur condition de vie devient un vrai voyage intérieur. Sa propre foi est bouleversée dans le dialogue avec ceux qui l’accueillent comme un étranger parmi d’autres. Alors peuvent s’ouvrir des horizons nouveaux.

Donner la parole à ceux qui ne décident jamais, partir des attentes de ceux qui sont moins bien lotis ou marginalisés, demandent une véritable conversion du regard dans tous les domaines.

Qui sont mieux placés pour parler de l’habitat insalubre ? Les mal-logés ou les urbanistes ?

Qui sont les mieux placés pour parler de l’emploi précaire ? les chômeurs ou les manageurs qui ont fait de la compétitivité leur religion ?

Qui sont les mieux placés pour parler des territoires abandonnés, qu’ils soient ruraux ou en périphérie des villes ? Combien de cités stigmatisées, jamais associées aux décisions qui concernent leur avenir, recèlent des vraies capacités à entreprendre, des réseaux de solidarités étendus et vivants, des trésors spirituels méconnus ?

Allez aux périphéries, c’est chercher à comprendre ce que Dieu attend de nous, à partir des relations que nous avons nouées avec celui qui a faim, celui qui est nu, en prison ou malade. Là où vivent des hommes, des femmes, loin des regards envieux, mais tant aimés de Dieu.

 Arnaud Favart, vicaire général de la Mission de France

http://missiondefrance.fr/ 

01/01/2018

MEILLEURS VOEUX 2018

logo cmdf (1).jpgCOMMUNAUTE MISSION DE FRANCE -

L'équipe d'engagement missionnaire de BOBIGNY vous présente ses voeux pour 2018 et vous remercie de votre fidélité

VOEUX 2018 MDFBOB.pdf

voeux mdf 2018.JPG

30/12/2017

LES MIGRANTS, UN DEBAT QUI RELEVE DE L'ENGAGEMENT DES ETATS

b devert.JPG

Les migrants, un débat qui relève de l’engagement des Etats.

27 décembre 2017 Bernard DEVERT

Difficile pour le monde associatif de parvenir à trouver une position juste. L’hébergement des demandeurs d’asile est une protection nécessaire, mais il doit être accompagné d’une dynamique pour ne pas laisser des espoirs vains, destructeurs de la personne.

 La distinction entre réfugiés et migrants demande à être plus rapidement établie qu’elle ne l’est.

L’accueil doit être inconditionnel pour ceux-qui fuient leur pays en raison de la haine dont ils sont victimes. Le péril signe l’exil. Le réfugié a besoin d’un refuge, d’un toit, de soins, d’un prendre-soin, notamment d’une aide psychologique.

Il n’est pas tolérable que des mineurs réfugiés soient confrontés à la rue avec tous les risques qu’elle entraîne. Quel sacrilège que de ne point protéger les enfants, d’où qu’ils viennent !

Lire ... Les migrants, un débat qui relève ...Bernard DEVERT.pdf

22/12/2017

TOUJOURS PAS DE PLACE POUR EUX DANS LA SALLE COMMUNE

logo cmdf (1).jpg

A la veille de la fête de Noël, la Communauté Mission de France s'indigne du sort réservé aux migrants dans notre pays. 
Elle s'associe au texte du Collectif et à la lettre commune du Secours Catholique et de la Fédération de l’Entraide Protestante adressée au Président de la République pour demander une politique migratoire plus digne et plus respectueuse de la tradition d'accueil de la France.
De nombreuses équipes se sont engagées dans l’accompagnement des migrants arrivés en Europe et dans notre pays au terme d'incroyables et dangereux parcours.
Quitter sa terre, son pays, sa famille est une aventure plus souvent subie que choisie.
Il y a deux mille ans, Marie et Joseph en avait fait l'amère expérience à Bethléem.
A distance des valeurs consuméristes, elle croit que l'hospitalité est le vrai trésor à partager en ces jours de fête.

 >> Texte signé par un collectif de 413 organisations : http://missiondefrance.fr/lhumanite-de-demain-se-construi...

 >> Lettre de la présidente du Secours catholique au Président de la République : http://missiondefrance.fr/politique-dimmigration-lettre-p...

 Arnaud Favart, vicaire général de la Mission de France

21/12/2017

MISSION DE FRANCE - NOËL DANS LE METRO

logo cmdf (1).jpg

 

Date: Samedi 23 décembre 2017 de 15h à 20h à Paris

Lieu: Métro Opéra

Vivre et faire vivre Noël dans le métro…

Espace inattendu pour faire une pause là où tout le monde court, s’exprimer sur les murs et se rencontrer là où personne ne se parle, vivre un moment gratuit plutôt que l’hyperconsommation, faire la fête ensemble plutôt que chacun chez soi…

S’ouvrir à autre chose, à un autre qui se manifeste de façon inattendue !

Suivi d’un repas partagé et d’une veillée pour relire et célébrer

15/12/2017

JE VOUS ANNONCE UNE BONNE NOUVELLE

 DIOCESE DE SAINT DENIS.png« Je vous annonce une bonne nouvelle… »
Elle paraît bien triste cette nuit où le Christ naît dans une mangeoire d’animaux. Depuis plusieurs jours, des familles ont quitté leur domicile afin que chacun, selon l’ordre de l’empereur Auguste, se fasse recenser dans sa ville d’origine. Rien d’étonnant alors à ce que les auberges soient prises d’assaut et que Marie et Joseph n’aient trouvé pour seul refuge qu’une étable ! La tristesse de cette nuit, c’est aussi celle de ces familles dont l’un des membres est exclu de la société parce que, aveugle, boiteux, lépreux, sourd… La tristesse de cette nuit, c’est enfin celle d’un peuple qui subit depuis trop longtemps le poids de l’occupation romaine.C’est au coeur de cette nuit que l’ange du Seigneur ose dire aux bergers,  « Je vous .... Lire  .. Mgr_Delannoy_Message_Noel_2017.pdf