Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/10/2017

UNE LETTRE DE SOUTIEN AU PAPE FRANCOIS

LETTRE PAPE FRANCOIS.JPG

26 OCTOBRE 2017

Il y a plus d’une semaine, le philosophe et théologien tchèque Tomas Halik et le théologien autrichien Paul Zulehner ont initialisé une lettre pour soutenir le pape François en particulier pour son exhortation apostolique Amoris Laetitia qui avait été vivement critiquée et même dénoncée comme hérétique sur plusieurs points il y a quelques mois.
Un petit texte accompagne la proposition d’apporter sa signature : voici une traduction de premier jet, car le texte existe en anglais et en allemand.
Cher Pape François,
Vos initiatives pastorales et leur justification théologique sont actuellement sous le feu d’attaques véhémentes d’un groupe dans l’église. Avec cette lettre ouverte, nous souhaitons exprimer notre gratitude pour votre manière de gouverner courageuse et votre approche théologiquement correcte.
En peu de temps, vous avez réussi à remodeler la culture pastorale de l’Église catholique en la fondant sur Jésus. Les personnes blessées et la souffrance vous vont droit au cœur. Vous voyez l’église comme un hôpital de campagne au bord du chemin.Votre préoccupation va à chaque personne car elle est aimée de Dieu. C’est en rencontrant son prochain que la compassion l’emportera sur la loi . Dieu et la miséricorde de Dieu caractérisent la culture pastorale que vous attendez de l’église. Vous rêvez d’une « église mère et bon pasteur « . Et nous partageons votre rêve.
Nous vous demandons de ne pas dévier du chemin que vous avez emprunté, et nous vous assurons de notre soutien total et de notre prière constante.


Cliquez ... Pour signer

29/10/2017

NOUS AUTRES,GENS DES RUES

PAROLES DE MISSION Magazine de la communauté Mission de France EDITO N°11 0CTOBRE 2017

 

ARNAUD F.jpg

Que fait-on dans la rue ? D’un pas alerte ou flâneur, la tête au soleil ou sous un parapluie, on s’y croise sans se voir, on s’observe sans se reconnaître, on crie sans s’entendre.
La rue ne bouge pas, elle n’est pourtant que mouvement, mobilité, agitation.
On la descend pour manifester, on la monte pour une visite.
Au fil des queues envahissant le trottoir, la rumeur enfle puis se perd dans la nuit. Le regard s’attarde devant une devanture, mais ne s’y arrête guère. « Vous qui passez sans me voir », chantait Charles Trenet.
Surs les murs, s’étalent des graffitis aux sentences impitoyables, des tags ravageurs de crépis et de façades. Toute une philosophie de la rue, blog éphémère avant les blogs numériques, exprime une pensée mordante, désabusée, bien souvent celle des rendez-vous manqués avec l’histoire ou avec sa bien-aimée.
Du clochard au camelot, du motard au badaud, il existe bien des façons d’habiter la rue, de l’emprunter ou de la traverser. Pour les enfants des mégapoles, elle est un lieu de perdition. Pour les bandes et les gangs, elle est un lieu de trafic. Pour les migrants, elle creuse des jours d’errance avant d’arriver au port.
Madeleine Delbrêl en avait fait un sanctuaire, car elle croyait de toutes ses forces que cette rue, ce monde où Dieu nous a mis, est pour nous le lieu de notre sainteté. Une allée de platanes prête à la méditation, un trottoir crotté à la conversation, trois marches à la conversion. Un kiosque s’érige en messager de nouvelles, un rideau de fer s’enroule et la vitrine devient vitrail.
Ce magazine de rentrée, le premier après l’assemblée générale, nous emmène dans ce sanctuaire sans clôture de la rue. C’est là que Dieu nous envoie trouver des frères.

Arnaud Favart
Vicaire général de la Mission de France

29/09/2017

DES VISAGES - CAMPAGNE CARITAS INTERNATIONALIS : PARtAGER LE CHEMIN

 migrants photo la croix.JPG

Mercredi 27 septembre 2017
Des visages
DOMINIQUE GREINER
La question des migrants et de leur intégration est marquée par de nombreux préjugés qui engendrent des peurs, conscients ou inconscientes. Les crispations sur le sujet conduisent quelquefois à considérer ceux et celles qui prennent fait et cause pour les migrants comme de doux rêveurs, des naïfs, voire des irresponsables. Le pape François qui s'exprime régulièrement sur le sujet n'échappe pas à la critique.
Faut-il pourtant rappeler que l'Église catholique n'a jamais défendu un droit inconditionnel à la libre installation de tout un chacun en dehors de son pays d'origine? Elle a toujours reconnu le droit des États à maîtriser leurs flux migratoires et à définir les conditions d'entrée et d'installation durables sur leur territoire. Plus cette prérogative ne les dispense ni de se préoccuper du genre de ceux qui ont déjà franchi leurs frontières, même illégalement, ni de réduire les causes qui poussent des personnes à quitter leur pays.  

   lire...  LA CROIX - DES VISAGES Dominique GREINER.pdf

CARITAS.png

Ce matin depuis Rome, le Pape François a lancé avec le réseau Caritas la campagne mondiale « Partager le chemin ». A l’occasion de son audience générale, le Pape a interpellé la communauté internationale à « accueillir à bras ouverts migrants et réfugiés et à partager leur chemin et leurs souffrances ».

LANCEMENT PAR LE PAPE FRANÇOIS
« N’ayez pas peur de partager le chemin, n’ayez pas peur de l’espoir ». C’est avec ces mots que le Pape François a officiellement lancé la nouvelle campagne mondiale du réseau Caritas à l’occasion de l’audience générale de ce 27 septembre. « Partager le chemin » est une campagne d’action et de sensibilisation de deux ans pour renforcer les relations entre migrants, réfugiés et les communautés d’accueil à travers la planète. Elle a pour thèmes centraux la migration et la rencontre.

Lire... CAMPAGNE CARITAS INTERNATION - ACCUEIL DES MIGRANTS.pdf  

25/09/2017

Déclaration des PATRIARCHES ET CHEFS DES ÉGLISES LOCALES À JÉRUSALEM

“Apprenez à faire le bien, recherchez la justice, prenez la défense de l’opprimé… ”
Ésaïe 1.17

Cette déclaration manifeste le ras-le-bol des autorités ecclésiastiques de Jérusalem devant l’accélération d’une politique déjà ancienne visant à « judaïser » l’ensemble de ce qu’il est convenu d’appeler la Terre sainte, notamment Jérusalem-Est et toutes les zones à majorité arabe. Les Églises ont manifestement atteint un point de rupture qui les a amenées à une nouvelle déclaration commune après celle qu’elles avaient déjà publiée en juin, déclaration qui est aussi un appel aux Eglises, gouvernements et gens de bonne volonté du monde entier. C’est pourquoi nous la publions. Plusieurs événements particuliers transparaissent dans cet appel, dont une loi qui a été présentée à la Knesset, le parlement israélien, autorisant le gouvernement à acquérir des terres appartenant aux Eglises. 

Lire ... Déclarations des patriarches et chefs des Eglises locales à JERUSALEM.pdf

06/09/2017

ENTRETIEN AVEC LE PAPE FRANÇOIS

 POLITIQUE ET SOCIETE

PAPE FR ET WOLTON.JPG

Politique et société, c’est le titre d’un ouvrage inédit qui paraît le 6 septembre 2017 aux éditions de l’Observatoire.
Il s’agit d’un dialogue entre le pape François et le chercheur Dominique Wolton, spécialiste de la communication, fondateur et directeur de la revue internationale Hermès (CNRS Editions).
Pendant un an, le Saint-Père a accordé douze entretiens à Dominique Wolton.
Au fil des 400 pages, le pape s’exprime sur de grands thèmes, très variés : la paix et la guerre, la politique et la religion, la mondialisation, la laïcité, l’Europe, les migrants, l’écologie ou encore le dialogue interreligieux.
Le pape François aborde également des thèmes plus personnels comme ses joies, ses difficultés, son sentiment de liberté, son rejet de l’hypocrisie et le rôle des femmes dans sa vie.
Plus d'informations sur le site de Radio Vatican.

01/09/2017

REFUGIES : UNE CONVENTION VAUT MIEUX QUE DEUX TU L'AURAS

REFUGIES.png

François Gemenne       projet.png
CHERCHEUR
13 juin 2017

 


SOMMAIRE DE L'ARTICLE :

  • Réfugiés : naissance d’une catégorie
  • Une dichotomie inopérante
  • Boîte de Pandore

On aurait d’un côté les réfugiés, fuyant la guerre, de l’autre des migrants venus chercher fortune ? La distinction, née après-guerre, ne résiste pas à l’analyse, d’autant qu’aux motifs politiques et économiques se conjuguent désormais les facteurs environnementaux. Mais il est urgent de n’y rien changer : sur elle, repose le droit international.

Le besoin de simplification conduit à vouloir faire entrer les choses dans des catégories bien définies. Les distinctions sont nécessaires pour penser les migrations et pour organiser les politiques, mais elles sont souvent mal comprises : on tente de superposer des catégories juridiques avec des catégories empiriques ; on continue à employer toute une série de catégories profondément inadaptées aux migrations actuelles.
Aussi vais-je ajouter un peu de confusion à ces flous catégoriels, en montrant en quoi les déplacements liés aux dégradations de l’environnement interrogent les catégories autour desquelles se sont organisées notre pensée sur les migrations mais aussi nos politiques d’asile et d’immigration. Lire ...REVUE PROJET Une convention vaut mieux que deux tu l'auras.pdf

29/08/2017

LES ROHINGYAS PIEGES ... LE PAPE FRANCOIS AFFICHE SA SOLIDARITE AVEC LA MINORITE MUSULMANE DE BIRMANIE ET AU BENGLADESH

 Le pape François en Birmanie et au Bangladesh fin novembre

BIRMANIE.jpg


Le pape François se rendra du 27 au 30 novembre en Birmanie, pays bouddhiste, avant de poursuivre jusqu’au 2 décembre son voyage au Bangladesh, majoritairement musulman, a annoncé hier le Vatican. Ce voyage devrait être l’occasion pour le pape d’attirer l’attention sur la situation des Rohingyas. Le pape François a affiché, dimanche, sur la place Saint-Pierre, sa solidarité avec la minorité musulmane et demandé le respect de ses droits.

 Lire ... LES ROHYNGIAS PIEGES ... LE PAPE FRANCOIS LEUR REND VISITE... LA CROIX 29 08 2017.pdf

24/08/2017

BOBIGNY - FÊTE DES ASSOCIATIONS 2017

 C’est la rentrée ! Le moment parfait pour choisir ses loisirs de l’année, découvrir ce qui se fait dans son quartier et dans sa ville, pour s’amuser ou se dépenser, prendre soin de soi ou s’entraider.

Capture.JPGFootball, tennis, basket, rugby, danse… Vous souhaitez inscrire votre enfant à une activité sportive, mais il (ou elle) hésite entre plusieurs disciplines, le forum des associations lui permettra peut-être de se décider!

Rendez-vous pour le forum des associations samedi 9 septembre de 13h00 à 18h00.

Pas moins de quatre-vingt associations seront présentes, réparties par thématiques : arts et cultures, solidarité et coopération internationale, accompagnement à la scolarité et à la citoyenneté, vivre ensemble & accès aux droits, prévention santé, mémoire et patrimoine... Le tout dans une ambiance festive avec les déambulations de la fanfare à travers les allées du Forum !

Nouveauté 2017 : des structures municipales telles que le conservatoire ou Canal 93 seront aussi présentes.

Voir le programme : Affiche et programme Forum des associations 2017 (2).pdf

18/08/2017

AUTREMENT DIT : OPINION - PIERRE DHARREVILLE, UN DRÔLE DE PAROISSIEN A L'ASSEMBLEE NATIONALE

83172_pierre-darrheville.jpg

Pierre DHARREVILLE a hésité à enlever la boucle à son oreille gauche. Mais c’est Véronique, son épouse, qui la lui a offerte, et c’est aussi une part de son identité depuis qu’il a 20 ans. « Un choix esthétique », plaide le quadragénaire. Alors, pour la photographie sur son badge à l’Assemblée, il la porte. Il a décidé qu’il ne l’ôtera pas non plus dans l’Hémicycle. Ce matin caniculaire, à la terrasse du café Le Bourbon, le tout jeune élu de Martigues croise le député LR, Thierry Solère, quelques frontistes comme Gilbert Collard et Sébastien Chenu, de nombreux attachés parlementaires en quête d’un poste. Il porte un costume-cravate, comme il se doit, est affublé d’une mallette pleine de documents. Mais il ne ressemble à aucun autre. Musicien, écrivain, journaliste, il a travaillé à L’Humanité, où il a assuré le suivi de Lionel Jospin lorsqu’il était Premier ministre au début des années 2000, œuvré à la relance du ...

lire l'article..  http://www.lavie.fr/actualite/portraits/pierre-dharreville-un-drole-de-paroissien-a-l-assemblee-27-06-2017-83172_63.phhp

SOURCE : www.lavie.fr

27/07/2017

PERE JACQUES HAMEL (1930-2016) : DISCOURS DE MGR LEBRUN POUR L'INAUGURATION DE LA STELE REPUBLICAINE

STELE.JPG

pere hamel.JPG

dl.JPG

 

 

 

 

Monseigneur Dominique Lebrun, archevêque de Rouen a prononcé un discours pour l’inauguration de la stèle républicaine pour la paix et la fraternité et à la mémoire du Père Jacques Hamel – Saint-Etienne du Rouvray.

Monsieur le Président de la République,
Monsieur le Premier ministre,
Monsieur le Ministre d’État, ministre de l’intérieur,
Monsieur le Ministre,
Monsieur le Président du Conseil constitutionnel,
Mesdames et messieurs les parlementaires,
Madame la ministre,
M. le député et M. le Maire,
Mesdames et messieurs les hautes autorités civiles, judiciaires et militaires.
Mesdames et messieurs les élus,
Monsieur le directeur départemental de la sécurité publique,
Mesdames et messieurs, habitants de Saint-Étienne-du-Rouvray,
Croyants ou non, d’une confession religieuse ou d’une autre.
Chère Roseline et chère Chantal,
Chères sœurs,
Chers amis,

La communauté catholique a beaucoup apprécié le désir de M. le maire, d’ériger un monument à la mémoire du Père Jacques Hamel en écho aux souhaits de nombreux Stéphanais et Stéphanaises. Elle est très sensible à votre présence, M. le Président, pour l’inaugurer. 

Ce monument prend la forme d’une très belle « stèle républicaine pour la paix et la fraternité, à la mémoire du père Jacques Hamel ». C’est une étape importante. Permettez-moi de dire quelques mots de cette étape avant d’accueillir avec vous le message de cette stèle.

La famille, les témoins de l’assassinat du Père Jacques Hamel, la communauté paroissiale et bien d’autres poursuivent ce que nous appelons trop communément un chemin de deuil. Au fil de l’année, j’ai vu une succession d’ombres et de lumières. L’ombre de la disparition et de la tristesse, la lumière d’une présence jamais aussi forte ; l’ombre des regrets, inquiétudes, peurs, la lumière de l’affection qui fait vivre ; l’ombre du souvenir tenace de la violence, la lumière des amitiés consolantes ; l’ombre des soupçons et des accusations, la lumière du pardon toujours recherché ; l’ombre d’interrogations demeurant sans réponse, la lumière de la foi.

La vie personnelle comme la vie commune est jalonnée par ces passages, de l’ombre à la lumière. Il ne serait pas responsable de tenir pour acquise la lumière. Saint-Etienne-du-Rouvray, pas plus que Jérusalem, New York, Djarkarta, Kinshasa, Alger, Rio de Janeiro, la Libye ou Rouen ne peuvent se dire une ville sans ombres ni … lumières ! Il n’est pas plus responsable et, encore moins chrétien, de penser être dans la lumière, et de juger et condamner les autres aux ténèbres. Pire encore, de penser que nos cœurs sont habités par la seule lumière tandis que d’autres, les autres, seraient les acteurs de l’ombre. C’est vrai dans une famille, dans une communauté, dans un pays, dans le monde.

Des attentats, hier, la profanation de tombe ou de lieux de culte, aujourd’hui encore, même accomplie par des adolescents, sont une ombre pour toute notre société. Notre société qui ne sait plus où elle va après la mort, et se croit libre de faire tout ce que chaque individu souhaiterait, y compris abréger sa vie ou l’empêcher de naître ; c’est une ombre pour notre société qui met de côté des ressources spirituelles en chargeant la loi d’établir la morale alors que celle-ci, la loi, ne peut qu’être qu’une aide et que la morale, elle vient du profond de notre humanité.

Lire la suite du texte.... Diiscours de Mgr Dominique LEBRUN -Inauguration de la stèle républicaine.pdf 

Lire aussi ...