Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/12/2016

ALEP, QUI DIRA QU'IL NE SAVAIT PAS ?

CONFERENECE DES EVEQUES DE FRANCE communique de presse.png 

Paris, le 15 décembre 2016
DÉCLARATION DU CONSEIL PERMANENT

ALEP : QUI DIRA QU’IL NE SAVAIT PAS ?


Le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France exprime sa très vive inquiétude face à la situation que connait la population d’Alep aujourd’hui ; une situation que connaissent d’autres villes ou pays depuis des mois ou des années.
Alors que la communauté internationale en reste à des déclarations d’indignation, le jeu stratégique des puissances en présence ignore toute dimension humaine. Les personnes sont écrasées sous les bombes, poussées à l’exode, exécutées. Aujourd’hui, elles manquent de tout : la situation humanitaire est terrible.
Avec le pape François, la Conférence des évêques de France appelle « à s’engager de toutes ses forces pour la protection des civils… c’est une obligation impérative et urgente ! ».
Par ailleurs, cette situation nous remet tous, élus, responsables et citoyens, devant nos responsabilités vis-à-vis de l’accueil des migrants et des étrangers. Nous ne pouvons pas fermer les yeux sur la situation des personnes réfugiées chez nous. Nous devons les accueillir et les accompagner dans la durée. Pour des milliers de personnes, cette situation est souvent indigne, en particulier en Ile-de-France où, sous couvert de les prendre en charge, on se contente de les déplacer de quelques kilomètres.
À l’approche de Noël, nous appelons tous nos concitoyens à ne pas baisser les bras et à se montrer solidaires de ceux qui souffrent, proches et lointains.

Le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France
Mgr Georges PONTIER, Archevêque de Marseille, président de la CEF
Mgr Pierre-Marie CARRÉ, Archevêque de Montpellier, vice-président de la CEF
Mgr Pascal DELANNOY, Évêque de Saint-Denis, vice-président de la CEF
Cardinal André VINGT-TROIS, Archevêque de Paris
Mgr Jean-Pierre BATUT, Évêque de Blois
Mgr François FONLUPT, Évêque de Rodez
Mgr Stanislas LALANNE, Évêque de Pontoise,
Mgr Philippe MOUSSET, Évêque de Périgueux
Mgr Benoît RIVIÈRE, Évêque d’Autun
Mgr Pascal WINTZER, Archevêque de Poitiers 

 Lire ALEP, QUI DIRA QU'IL NE SAVAIT PAS.pdf

NOËL, L'ESPERANCE QUI NOUS PERMET DE MARCHER ET ... D'AVANCER !

22 ST DENIS.GIFMessage de Noël 2016

Noël, l’espérance qui nous permet de marcher et… d’avancer !
L’espérance déserterait‐elle notre pays ? Au regard de l’actualité récente, nous pouvons nous poser la question. Ainsi :
‐ Où est l’espérance quand nous fermons nos frontières à ceux qui fuient la misère ou l’horreur de la guerre parce que nous sommes gagnés par la peur ?
‐ Où est l’espérance quand, depuis tant d’années, nous déplaçons les Roms d’un bidonville à l’autre sans développer de solutions pérennes ?
‐ Où est l’espérance quand nous disons aux jeunes et aux moins jeunes que le chômage est inéluctable ?
L’espérance est le moteur qui permet à notre société de relever les défis auxquels elle est confrontée avec la volonté de faire surgir la fraternité, la joie, la vie ! Là où l’espérance fait défaut, il ne peut y avoir que repli sur soi, tristesse et mort !
Chrétiens, nous pouvons être tentés de nous laisser imprégner par la morosité ambiante où il est de bon ton affirmer que rien ne va et qu’il faut se méfier de tous et de tout ! Quelquefois même, par facilité ou sous le poids des épreuves, nous succombons à cette tentation. Que nos coeurs s’ouvrent alors à l’espérance que Dieu offre à tous les hommes en la nuit de Noël : « Je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple. Aujourd’hui, dans la ville de David vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur » (Luc 2, 10‐11).
Cette espérance nous permet de marcher et… d’avancer ! Nous n’ignorons pas les défis de notre pays ou encore les chemins parfois escarpés de la vie quotidienne que sont la famille, le travail, les voisins, le quartier, mais l’espérance offerte par l’Enfant de la crèche nous permet, jour après jour, d’y déployer la force et la vérité de l’Évangile !
À chacun et chacune d’entre vous, à vos familles et communautés chrétiennes, je souhaite un joyeux Noël !


+ Pascal Delannoy
Évêque de Saint‐Denis‐en‐France

LIRE Mgr_Delannoy_Message_Noël_2016.pdf

03/11/2016

A LA RENCONTRE DES CHRETIENS DU "9-3"

Par Marie Malzac, le 27/10/2016 à 12h01

9-3.jpg
À l’occasion des 50 ans du diocèse de Saint-Denis, le photographe Michael Bunel a rencontré pendant plusieurs mois des communautés chrétiennes de ce département d’Île-de-France où coexistent plus de 120 nationalités.
Dans un préfabriqué mal éclairé, une petite dizaine d’enfants d’origine asiatique s’affairentavec leurs cahiers et leurs crayons. Au mur, dépouillé, un grand crucifix. Dans cette pièce aux allures de sous-sol, le cliché en noir et blanc immortalise le premier cours de catéchisme pour la communauté chinoise de Pantin (Seine-Saint-Denis), dispensé entièrement en français juste après la messe, célébrée quant à elle en mandarin.
Cette scène, comme d’autres, fait partie d’une plongée au coeur de la vie des communautés chrétiennes d’un département français que l’on n’est guère habitué à observer sous l’angle de la foi.

Lire l'article ... La-Croix-A-la-rencontre-des-chretiens-du-9-3.pdf

Source LA CROIX

17/10/2016

RETROUVER LE SENS DU POLITIQUE

dans un monde.jpg

Dans le cadre de la publication "Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique" par le conseil permanent de la Conférence des évêques de France, vous pouvez retrouver le texte d’introduction du Père Hervé Giraud sur le site de la Mission de France ... Texte du Père Hervé Giraud.pdf

Suite à « 2017, année électorale. Quelques éléments de réflexion » (juin 2016), les évêques du Conseil permanent de la Conférence des évêques de France publient « Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique » (octobre 2016), en amont des élections de 2017.

Retrouver l’intégralité du texte sur le site Eglise catholique en France

04/10/2016

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 27.09.2016 DE L'EVÊQUE DE SAINT DENIS ET DU SECOURS CATHOLIQUE 93

2 DIOCESE DE SSD.gifSCSSD.GIF

 

 

 

 

Cet été, à Toulouse, une opération de grande envergure mise en place en partenariat par la ville et l'Etat et soutenu par la Délégation lnterministérielle à l'Hébergement et à l'Accès au Logement (DIHAL) a permis de démanteler un
bidonville avec proposition de relogement et de suivi dans un dispositif d'insertion, Cette opération est l'aboutissement d'un travail intensif conduit depuis plus de 10 mois par les élus et les services de la mairie et de l'Etat avec les associations mobilisées sur ce sujet conformément à la circulaire d'août 2A12. Le résultat de cette opération a été le relogement réparti de manière diffuse de 329 personnes sur un total de 386. En contrepartie de ces propositions de relogement, ces familles doivent de leur côté s'engager à respecter des conditions qui ont pour but de les réinsérer : scolarisation des enfants, suivre des cours de français, trouver du travail.
D'autres projets aussi  constructifs avaient été menés bien avant celui-ci: la ville de Strasbourg a mis en place depuis
2008, des terrains provisoires permettant de prendre le temps pour trouver des situations de relogement pour les
habitants ; la ville d'lvry sur Seine en décembre 2O14 a relogé 11 familles dans les locaux de l'ex gendarmerie; la ville de Montreuil sous-bois en décembre 2015, a permis à 76 ménages d'intégrer des logements sociaux grâce à la mise en place d'une Maîtrise d'oeuvre Urbaine et Sociale (MOUS).
Ces exemples ne sont sûrement pas les seuls. Alors pourquoi depuis le début de l'année et surtout pendant la
période d'été, avons-nous vu fleurir autant d'expulsions de bidonvllles en lle de France et particulièrement en Seine
Saint Denis ? L'Etat affirme qu'ils sont relogés mais peut-on appeler relogement quelques nuits dans des hôtels, sans possibilité de faire à manger et donc de se nourrir, à des kilomètres de l'ancien lieu de vie ce qui va obliger les
personnes qui ont trouvé du travail, les enfants scolarisés à faire des heures de transport et les malades suivant un
traitement à l'interrompre. Et puis après ces quelques nuits, où iront-ils à part dans la rue, sans abri et donc dans
une situation encore plus périlleuse que lorsqu'ils étaient dans leur bidonville ?
L'expulsion n'est pas une solution, ce n'est qu'un moyen de se débarrasser de quelque chose qui gêne. Les exemples de Toulouse, Strasbourg, lvry, Montreuil, montrent qu'il est possible de travailler ensemble pour construire et redonner aux habitants de ces bidonvilles une vie digne et dans des conditions de sécurité satisfaisantes. Les
associations dont le Secours Catholique sont prêtes à travailler avec les services territoriaux et locaux pour avancer,
comme le prouvent les nombreuses demandes de réunions qu'elles font mais qui sont malheureusement souvent
sans suite ou sans réelle écoute.
Arrêtons de mettre toutes ces personnes à la rue avec tous les dangers et l'insécurité que cela va leur apporter, de
leur refuser toute chance de se construire une vie décente.
Soyons tous solidaires, services de l'Etat, collectivités, associations, .... comme le préconise par ailleurs « la stratégie
régionale pour les campements illicites en lle de France » afin de travailler ensemble pour que le démantèlement de
ces terrains indignes soit réellement accompagné et permette à leurs habitants de vivre dans de vrais logements, aux enfants d'être scolarisés et aux adultes d'avoir une chance de trouver un travail.
L'Evêque de Saint Denis
Pascal DELANNOY
Le président du Secours Catholique 93 J. ETCHEVERRIA
Lettre en PJ ... Communiqué_presse_27092016.pdf

12/09/2016

VOEUX DE L'AÏD EL ADHA 2016

AÏT EL FIDR 2016.GIFVŒUX DE L’AID EL ADHA 2016 / 1437 H

                     Aux responsables musulmans en France,
                     à tous les amis musulmans et musulmanes
                     Bien chers Amis,
L’Aïd el-Adha, la Grande Fête, marque pour vous la fin du pèlerinage faisant mémoire de la foi d’Abraham en l’Unique.
En vous souhaitant ce matin un bel Aïd, nous espérons que ce jour sera porteur de paix et de bénédictions de la part de Dieu, pour chacun de vous, pour votre famille et pour les musulmans du monde entier.
Qu’à l’image d’Abraham, le Tout Puissant, riche en miséricorde, nous garde ensemble, dans la fidélité et la confiance, pour continuer notre pèlerinage sur terre, en travaillant à la rendre chaque jour plus fraternelle !
Les douloureux événements de ces derniers mois témoignent de l’urgence à nous retrouver, côte à côte, et avec tous les hommes et femmes de bonne volonté, pour redonner de l’espérance à nos concitoyens, construire des ponts de solidarité et favoriser l’entre-connaissance.
Nos cœurs sont encore tout émus de ce « Dimanche de la fraternité » du 31 juillet dernier où, dans l’amitié et la prière, nous avons crié au monde notre refus de la haine et de la violence.
Soyons des artisans de paix et de justice !
Bonne et sainte Fête de l’Aïd el-Adha !
Que Dieu vous bénisse, vous, vos familles, vos communautés et toute la famille humaine !
Paris, le 12 septembre 2016

P. Vincent FEROLDI, Directeur du SNRM
Sr. Colette HAMZA et Fr. Jean-François BOUR
Equipe d’animation du SNRM

Source : SNRM 

01/09/2016

USONS DE MISERICORDE ENVERS NOTRE MAISON COMMUNE

Message du pape François pour la deuxième Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création, 1er septembre 2016

CREATION.GIF

 Clic sur la Terre pour lire le message

 En union avec les frères et les soeurs orthodoxes, et avec l’adhésion d’autres Églises et Communautés chrétiennes, l’Église catholique célèbre aujourd’hui l’annuelle « Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création ». Cette occasion entend offrir « à chacun des croyants et aux communautés la précieuse opportunité de renouveler leur adhésion personnelle à leur vocation de gardiens de la création, en rendant grâce à Dieu pour l’oeuvre merveilleuse qu’Il a confiée à nos soins et en invoquant son aide pour la protection de la création et sa miséricorde pour les péchés commis contre le monde dans lequel nous vivons »(Lettre pour l’institution de la « Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création », 6 août 2015).
Il est très encourageant que la préoccupation pour l’avenir de notre planète soit partagée par les Églises et les Communautés chrétiennes avec d’autres religions. En effet, au cours des dernières années, de nombreuses initiatives ont été prises par des Autorités religieuses et par des organisations pour sensibiliser encore plus l’opinion publique aux dangers de l’exploitation irresponsable de la planète.

Lire le message ...  http://missiondefrance.fr/message-du-pape-francois/

LE VOILE QUI CACHE LA FORÊT

 Le débat continue :

burkini.jpg

TEMOIGNAGE CHRETIEN reproduit avec son aimable autorisation l'article du professeur Hagay Sobol publié dans le Huffington Post le mercredi 31 août.

Hagay Sobol 31 Août 2016/

 Après le terrible attentat de Nice, plutôt que de s'unir et de combattre tous ensembles la racine du mal, la sécurité et la lutte contre l'islamisme sont devenus des sujets de politique politicienne, primaires et présidentielle obligent. Et malheureusement, avec la polémique du burkini, nous avons ouvert la boite de Pandore qui n'est pas près de se refermer, à moins d'un changement radical et rapide.

Une victoire pour les islamistes

L'essentiel, n'est pas tant une pièce de tissu ou un vêtement que l'on est libre de porter ou pas, que ceux qui l'instrumentalisent à des fins politiques et qui remettent en cause les fondements même de la République et de la Démocratie.

Résultat, en attaquant un symbole, le voile, plutôt que le problème de fond, l'islam politique, on a donné à faible prix une victoire inespérée aux islamistes. Et quelle caution, celle de la plus haute juridiction administrative française, le Conseil d'Etat !

Le voile, un débat au sein de l'islam, Lire l'article : Le voile qui cache la forêt. TC 31 08 2016.pdf

Source TC

06/08/2016

LE PAPE A LA MESSE DES JMJ . ILS POURRONT VOUS JUGER COMME DES RÊVEURS, NE VOUS DECOURAGEZ PAS

jmj pape francois veillee.GIF

Homélie du pape François pour la messe célébrée dimanche 31 juillet au Campus de la Miséricorde, au dernier jour des Journées mondiales de la Jeunesse de Cracovie 

« Chers jeunes,
vous êtes venus à Cracovie pour rencontrer Jésus. Et l’Évangile aujourd’hui nous parle justement de la rencontre entre Jésus et un homme, Zachée, à Jéricho (cf. Lc 19, 1-10). Là, Jésus ne se limite pas à prêcher, ou à saluer chacun, mais il veut – dit l’Évangéliste – traverser la ville (cf. v. 1). Jésus désire, en d’autres termes, s’approcher de la vie de chacun, parcourir notre chemin jusqu’au bout, afin que sa vie et notre vie se rencontrent vraiment. lire ... La-Croix-Le-pape-a-la-messe-des-JMJ-Ils-pourront-vous-jug...

source : la croix n.png

"NOTRE REPONSE A CE MONDE EN GUERRE A UN NOM LA FRATERNITE"

jmj foules.GIF

Samedi soir, le pape François a retrouvé les jeunes à Cracovie, pour une longue veillée. Voici le discours qu’il leur a adressé. Document ... 2016-07-30 Veillée JMJ Notre-reponse-a-ce-monde-en-guerre-a-un-nom-la-fraternite.pdf

Source : la croix n.png

Lire la suite