Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2016

LE PERE JEAN DECHET, PRÊTRE DE LA MISSION DE FRANCE, VA FÊTER SES 102 ANS

Jean a été prêtre à Saint-André de BOBIGNY de 1964 à 1989.  Aumônier à l'hôpital Avicenne. Il a toujours été proche des plus pauvres et des plus démunis en participant à la vie de nombreuses associations : Collectif des sans papiers, Echanges franco-allemands, Anciens combattants, Mouvement de la Paix, MRAP, CCFD ...  

JD 102.GIF

invitation 102 ANS DE JD.GIF

17/10/2016

RETROUVER LE SENS DU POLITIQUE

dans un monde.jpg

Dans le cadre de la publication "Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique" par le conseil permanent de la Conférence des évêques de France, vous pouvez retrouver le texte d’introduction du Père Hervé Giraud sur le site de la Mission de France ... Texte du Père Hervé Giraud.pdf

Suite à « 2017, année électorale. Quelques éléments de réflexion » (juin 2016), les évêques du Conseil permanent de la Conférence des évêques de France publient « Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique » (octobre 2016), en amont des élections de 2017.

Retrouver l’intégralité du texte sur le site Eglise catholique en France

17/09/2016

L'HERITAGE DES FRERES DE TIBHIRINE

Article publié sur le site de Radio Notre Dame par Juliette Loiseau

JM LASSAUSSE.GIF

En mai 2016, le père Jean-Marie Lassausse évoquait la possible arrivée d’une nouvelle communauté religieuse au monastère de Tibhirine. C’est désormais chose faite : la communauté du Chemin Neuf s’y est installée 13 août 2016.

Depuis plus de quinze ans, le père Jean-Marie Lassausse veillait sur Tibhirine. Il s’y était installé en mai 2001, quand la précédente communauté avait jeté l’éponge. Celui que l’on appelait le « jardinier de Tibhrine » – « un terme pas tout à fait exact, car quand il y a 8 hectare, c’est un jardinier un peu particulier » disait-il – a donc quitté le monastère le 31 août dernier.

Une nouvelle communauté à Tibhirine.

Le projet était dans les tuyaux depuis plusieurs mois. Lorsque nous avions joint le père Lassausse en mai 2016, il expliquait avoir demandé une relève.  « ça fait qu’à 15 ans, je vais avoir 65 ans, il est temps de passer à une autre étape. En accord avec l’évêque, Paul Desfarges, on a pensé que le Chemin Neuf pourrait effectivement reprendre. Ça avance, mais à petits pas » .... Lire  : UNE NOUVELLE COMMUNAUTE AU MONASTERE DE TIBHIRINE.pdf

Ecouter l'interwiew :

TIBHIRINE RADIO NOTRE DAME.GIF

12/09/2016

VOEUX DE L'AÏD EL ADHA 2016

AÏT EL FIDR 2016.GIFVŒUX DE L’AID EL ADHA 2016 / 1437 H

                     Aux responsables musulmans en France,
                     à tous les amis musulmans et musulmanes
                     Bien chers Amis,
L’Aïd el-Adha, la Grande Fête, marque pour vous la fin du pèlerinage faisant mémoire de la foi d’Abraham en l’Unique.
En vous souhaitant ce matin un bel Aïd, nous espérons que ce jour sera porteur de paix et de bénédictions de la part de Dieu, pour chacun de vous, pour votre famille et pour les musulmans du monde entier.
Qu’à l’image d’Abraham, le Tout Puissant, riche en miséricorde, nous garde ensemble, dans la fidélité et la confiance, pour continuer notre pèlerinage sur terre, en travaillant à la rendre chaque jour plus fraternelle !
Les douloureux événements de ces derniers mois témoignent de l’urgence à nous retrouver, côte à côte, et avec tous les hommes et femmes de bonne volonté, pour redonner de l’espérance à nos concitoyens, construire des ponts de solidarité et favoriser l’entre-connaissance.
Nos cœurs sont encore tout émus de ce « Dimanche de la fraternité » du 31 juillet dernier où, dans l’amitié et la prière, nous avons crié au monde notre refus de la haine et de la violence.
Soyons des artisans de paix et de justice !
Bonne et sainte Fête de l’Aïd el-Adha !
Que Dieu vous bénisse, vous, vos familles, vos communautés et toute la famille humaine !
Paris, le 12 septembre 2016

P. Vincent FEROLDI, Directeur du SNRM
Sr. Colette HAMZA et Fr. Jean-François BOUR
Equipe d’animation du SNRM

Source : SNRM 

01/09/2016

USONS DE MISERICORDE ENVERS NOTRE MAISON COMMUNE

Message du pape François pour la deuxième Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création, 1er septembre 2016

CREATION.GIF

 Clic sur la Terre pour lire le message

 En union avec les frères et les soeurs orthodoxes, et avec l’adhésion d’autres Églises et Communautés chrétiennes, l’Église catholique célèbre aujourd’hui l’annuelle « Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création ». Cette occasion entend offrir « à chacun des croyants et aux communautés la précieuse opportunité de renouveler leur adhésion personnelle à leur vocation de gardiens de la création, en rendant grâce à Dieu pour l’oeuvre merveilleuse qu’Il a confiée à nos soins et en invoquant son aide pour la protection de la création et sa miséricorde pour les péchés commis contre le monde dans lequel nous vivons »(Lettre pour l’institution de la « Journée mondiale de prière pour la sauvegarde de la création », 6 août 2015).
Il est très encourageant que la préoccupation pour l’avenir de notre planète soit partagée par les Églises et les Communautés chrétiennes avec d’autres religions. En effet, au cours des dernières années, de nombreuses initiatives ont été prises par des Autorités religieuses et par des organisations pour sensibiliser encore plus l’opinion publique aux dangers de l’exploitation irresponsable de la planète.

Lire le message ...  http://missiondefrance.fr/message-du-pape-francois/

29/08/2016

LA MISSION DE FRANCE A TENU SON UNIVERSITE D'ETE A LYON, DU 14 AU 17 JUILLET 2016

UE.jpg

250 participants se sont retrouvés autour du thème

 « CORPS DU CHRIST POUR LA MULTITUDE »

Qu’est-ce qui nous fait tenir ensemble pour « faire société » ? Que deviennent les corps intermédiaires quand on a mis la primauté sur les droits de l’individu et les réseaux ?

Le corps social renvoie au commun, à ce qui nous fait vivre ensemble avec nos différences.

L’autonomie est une belle conquête, mais sans prise de conscience de nos liens d’interdépendances avec l’environnement, la famille, la société, on ne fait plus corps. On n’est rien sans les autres, sans l’autre...... 

« Il s’agit de passer du monde vécu par chacun au monde commun », explique Elena Lasida.

« Etre prêtre avec les mains pleines d’humanité », Pierre Laurent, prêtre de la Mission de France au Cambodge, accompagnateur du comité de pastorale ouvrière (ouvrières en usine textile)

« En quelle table fraternelle désigner Jésus-Christ qui est pour nous à la racine de la fraternité expérimentée ? », Jean Toussaint, prêtre de la Mission de France, Algérie.

La fragilité institutionnelle de l’Eglise peut être une chance de renouvellement. Elle permet de sortir de l’esprit d’installation et de conquête. L’Eglise reprend son bâton de marche pour vivre la rencontre et le dialogue avec la multitude, avec les périphéries, comme aime dire le pape François.

Nous vivons comme une chance d’aller à la rencontre plutôt que d’amener à soi. Avec l’Evangile, nous sommes dans une logique du signe donné, notre efficacité est dans la gratuité. La parole de Dieu sans cesse revisitée ensemble est souvent plus ajustée qu’une vérité déversée !

............ Suivi d'une  RELECTURE DU PRELAT DE LA MISSION DE FRANCE 

 Il m’a été demandé de proposer une relecture personnelle de l’Université d’été : comment l’ai-je vécue ? Comment ai-je perçu les enjeux de la société et de l’Église, les enjeux théologiques ?

 J’ai donc essayé de me situer non seulement comme évêque, mais comme Hervé Giraud, prélat. Lors d’une Université d’été, l’évêque doit la boucler… non pas se taire, non pas tout boucler, non pas tout introduire, ni tout conclure, mais effectuer comme une « grande boucle » dont l’arrivée n’est autre que la fin des temps ! Avec la Mission de France, j’ai donc appris à avoir une autre posture d’évêque : j’apprécie que le prélat soit un évêque autrement situé. On n’attend pas tout de lui ; tout ne passe pas par lui ; on ne l’ignore pas non plus, notamment dans sa sacramentalité fondamentale, signe de la donation de l’Esprit. J’ai donc bien vécu la manière dont vous m’avez accueilli ici mais aussi depuis 15 mois lors du lavement des pieds à Pontigny. L’enjeu est important car ma place spécifique signifie aussi votre place dans la responsabilité apostolique confiée à la Mission de France. Le signe en a été donné par les multiples prises de paroles : il est loin le temps où seul l’évêque prêchait ! Des mots me viennent ici : réception – écoute mutuelle ; dialogue – réciprocité.

Ensemble, nous avons donc tissé un peu plus la communauté Mission de France. Je ne vais ni coudre ni en découdre, même si la culture de la confrontation reste un bon moteur MDF !

lire l'intégralité du texte .... La Mission de France a tenu son Université 2016 d.pdf

 source : http://missiondefrance.fr/ 

27/07/2016

DEUX COMMUNIQUES SUITE AUX EVENEMENTS SURVENUS A SAINT-ETIENNE DU ROUVRAY

2 MDF.png

COMMUNIQUE DE LA MISSION DE FRANCE
Communiqué suite aux événements survenus à Saint-Etienne du Rouvray, le 26 juillet 2016

Jour après jour la violence meurtrière s'installe dans le paysage national : attaque de masse ou cible symbolique (jeunes, policiers, prêtre…). L’effroyable le dispute à l'ignoble. Nos pensées et nos prières vont d'abord aux victimes et à leurs familles.
Mais comment sortir de la sidération ? Quelle attitude adopter et quelle parole ajuster lorsque le trouble gagne l’ensemble de la société avec de tels événements ? La paix sociale est en danger et le risque de basculer dans des règlements de comptes irrationnels est élevé, surtout en ces temps de grandes frustrations économiques et sociales. Les acteurs économiques et politiques doivent prendre conscience de leur immense responsabilité. Une politique principalement sécuritaire est une réponse insuffisante. Il n’y a pas de paix possible sans justice.
Quant à nous, membres de la Communauté Mission de France, luttons avec nos armes, celle de la coopération, notamment avec tous ceux qui œuvrent déjà pour la justice sociale. N’entrons pas dans le cercle sans fin de la vengeance mais répondons avec les armes de la non-violence et de la main tendue, notamment en œuvrant pour la fraternité dans les quartiers difficiles et les cités délaissées. Puisons dans la sagesse et dans l’Évangile les ressources pour le dialogue, l'estime des autres et l’éducation à la responsabilité.
+ Hervé Giraud, Prélat de la Mission de la Mission de France et Archevêque de Sens-Auxerre
Arnaud Favart, Vicaire général de la Mission de la Mission de France

LOGO 2015 ST DENIS PETIT.GIF

MESSAGE DE MGR PASCAL DELANNOY, EVEQUE DE SAINT-DENIS, mardi 26 juillet 2016.

C’est avec beaucoup d’émotion que nous avons appris que le Père Jacques Hamel, du diocèse de Rouen, a été tué par des assassins se réclamant de Daech, alors qu’il célébrait la messe à l’église de Saint-Etienne du Rouvray. L’un des fidèles, qui participait à cette célébration, a également été grièvement blessé. Nous assurons la famille et les nombreux paroissiens et amis du Père Jacques Hamel de notre prière. Nous pensons également à la famille et aux amis de la personne grièvement blessée. Dans cette épreuve, sous sommes de tout cœur avec le diocèse de Rouen et son archevêque Monseigneur Dominique Lebrun.

Devant ces actes inhumains nous exprimons notre horreur et notre souffrance. Nous ne voulons pas tomber dans le piège de ceux qui voudraient dresser les hommes les uns contre les autres, les religions les unes contre les autres ! Tout récemment, en remerciement au message que notre diocèse avait adressé à la communauté musulmane à l’occasion de la fête de l’Aïd, une musulmane pratiquante m’adressait ces quelques mots : « Avec votre message, j’ai confiance maintenant, et je me dis que la haine n’est pas dans tous les cœurs. Cela m’a rassurée. Nous sommes frères et sœurs en Dieu et j’ai ressenti ce lien en Dieu en vous lisant ».

A l'heure où la multiplication des attentats, ici et dans le monde, met à l'épreuve les efforts du dialogue islamo-chrétien, que ces paroles, et bien d’autres, nous encouragent plus que jamais à poursuivre le chemin de la rencontre et de la fraternité !

+ Pascal Delannoy, Évêque de Saint-Denis-en-France
Télécharger le message de Mgr Pascal Delannoy 

18/07/2016

GUILLAUME ROUDIER, UN MISSIONNAIRE POUR LE CONTINENT NUMERIQUE

Ordonné prêtre de la Mission de France dimanche 17 juillet à Sainte-Foy-Lès-Lyon, Guillaume Roudier lance des ateliers numériques pour des personnes n’ayant pas accès au Web, tout en travaillant à mi-temps dans une société internationale du numérique.

GIRAUD ET ROUDIER.jpg

C’est, entre autres, pour lutter contre les fractures sociales que la Mission de France a été fondée par le cardinal Emmanuel Suhard, alors archevêque de Paris, en 1941. Soixante-cinq ans plus tard, c’est vers un autre type de fracture, la fracture numérique, qu’est envoyé Guillaume Roudier.
À 33 ans, ce Bordelais d’origine est ordonné prêtre de la Mission de France dimanche 17 juillet, en l’église Saint-Luc de Sainte-Foy-Lès-Lyon, par Mgr Hervé Giraud, prélat de la Mission de France.
Le lieu de son envoi « pour le "continent numérique" ... Lire l'article ... La-Croix-Guillaume-Roudier-un-missionnaire-pour-le-contin...

Sources : mdf.GIF

la croix n.png

14/06/2016

ACCUEIL DES REFUGIES - REPORTAGE A CRIQUETOT

Reportage d'Olivier CHAZY, Équipe précarité MDF Paris

criquetot.jpg

En septembre 2015, le pape François avait demandé à toutes les paroisses d’accueillir une famille de réfugiés. En Normandie, cet appel a été relayé par l’Evêque du Havre, puis par le curé de la paroisse de Criquetot (près d'Etretat), enfin par le secours catholique local.

Mais les Syriens et les Irakiens ne sont pas venus ; ils viennent en réalité très peu en France, effrayés par la réputation de notre pays enlisé dans les procédures administratives. Le réseau de Criquetot, constitué d’une quinzaine de familles majoritairement liées à la paroisse ne s’est pas découragé et est allé à la recherche d’autres réfugiés en faisant appel à Gilbert Delanoue, prêtre ouvrier retraité de la Mission de France, et connu au Havre pour son engagement auprès des réfugiés.

Criquetot, localité de 2200 habitants, est à trente kilomètres du Havre ... Reportage à Criquetot en Seine Maritime.pdf

14/05/2016

RéPARTIR ET RePARTIR

EDITO n°4 Avril 2016

favart.pngLa plupart des choses se divisent quand on les partage : le pétrole, la terre cultivable, l'argent,... Plus nous sommes nombreux, plus Ia part du gâteau se rétrécit. Et plus le risque est grand de voir certains exclus de la répartiton. 

A I'inverse, existe-t-il des choses qui s'accroissent quand on les partage ? Le sourire se multiplie quand il se propage, le respect s'amplifie avec l'esprit de tolérance. Le problème des valeurs consensuelles, c'est qu'elles font l'unanimité à peu de frais. Tout le monde est rapidement d'accord sans pour autant s'investir dans des actions concrètes.

Pouvons-nous tirer profit de cette observation ?

L'impression dominante est que l'emploi se raréfie, qu'il devient impossible à partager entre tous. Le coût social et politique d'une telle façon de voir qui fait fi d'une partie de la population est consternant. Etre inséré, c'est être quelqu'un pour les autres, par la reconnaissance, les relations et les responsabilités que le travail engendre. Le travail n'est pas, à partager; il est à propager. Quand il manque, la violence n'est pas loin.

Au XXlème siècle, la préoccupation majeure n'est plus le pain quotidien, mais celle de sa répartition équitable. La vraie question n'est plus la pénurie, mais la gestion de la richesse et la démesure. Le bois de Boulogne serait trop sacré pour accueillir des personnes à la recherche d'un toit. Le maire de Grande-Synthe serait trop imprudent pour que son iniative d'accueil des migrants fasse école. Les déserts ruraux seraient incapables de produire une richesse autre que celle des métropoles. Le soleil accorderait avec parcimonie son flux énergétique.

Répartir selon la priorité au pauvre et au petit n'est pas une utopie mais une lucidité pour repartir vers une société moins violente, plus juste et plus humaine.

22 MDF.GIFArnaud Favart,
vicaire général