Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2015

COMMUNAUTE MISSION DE FRANCE - SYNODE SUR LA FAMILLE -

Synode sur la famille

Les défis pastoraux de la famille dans le contexte de l'Évangélisation

cmdf.jpg

La première contribution que nous avions travaillée pour préparer le synode extraordinaire sur la famille reste tout à fait d’actualité pour le synode ordinaire qui aura lieu à l’automne prochain. Nous choisissons maintenant de porter l’attention sur quelques points plus précis, en écho au rapport final des évêques présents au synode extraordinaire sur la famille. Ce texte est le fruit d’échanges riches et nombreux avec, non seulement les équipes MDFprésentes en France, mais aussi avec des chrétiens engagés dans la pastorale de la famille et des personnes séparées, divorcées, remariées de nombreux diocèses (Agen, Angers, Bayonne, Cahors, Créteil, Evry, Grenoble, Le Mans, Lille, Luçon, Lyon, Meaux, Montpellier, Moulins, Nanterre, Paris, Reims, Saint Flour, Tours, Versailles etc.)

Lire la contribution...  Contribution de la MDF pour la deuxieme session du synode de la famille mars 2015.pdf 

Lire également ... Téléchargement du rapport final du synode extraordinaire d’octobre 2014

06/03/2015

COMMUNAUTE MISSION DE FRANCE - LETTRE AUX COMMUNAUTES n°278

Lettre aux communautés n° 278
Lac 278

Des chrétiens 
à la rencontre de musulmans

 Lire la suite et les autres articles 

 

 Lire ... 1 - LAC 278 - Couple mixte.pdf

Lire ... 2 - LAC 278 - BRAUX.pdf

Lire ... 4 - LAC 278 - 110 appels.pdf

Lire ... 6 - LAC 278 - Mag islam et musulmans (1).pdf

05/03/2015

MGR HERVE GIRAUD NOUVEAU PRELAT DE LA MISSION DE FRANCE

mgr-h-Giraud.jpgLe 5 mars, nomination : Hervé Giraud  sera le nouveau Prélat de la Mission de France et Archevêque de Sens-Auxerre

Mgr Hervé GIRAUD

Nommé Archevêque de Sens et Prélat de la Mission de France

Le Pape François, ayant accepté la démission de Mgr Yves Patenôtre pour raison d’âge, a nommé ce jeudi 5 mars 2015 Mgr Hervé Giraud Archevêque de Sens et Prélat de la Mission de France, jusqu’à présent Évêque de Soissons. Mgr Yves Patenôtre est nommé Administrateur apostolique pour gouverner l’Archidiocèse de Sens et la Prélature de la Mission de France jusqu’à la prise de possession canonique de son successeur, qui aura lieu en la Cathédrale de Sens le dimanche 19 avril.

Lire la suite ... COMMUNIQUE DE PRESSE 

02/03/2015

LETTRE D'INFORMATION N°374 -MARS 2015

Editorial - Mars 2015



Retour de Rome

 



Un cuisinier, un inspecteur du travail, une assistante sociale, un jeune technicien du gaz se revendiquant athée, deux mères de famille, un ingénieur, un élu municipal, un formateur technique, un éducateur social, un chauffeur de bus, un évêque.

Cet ensemble apparemment hétéroclite a donné l’image d’une belle délégation représentative dans le dialogue avec les cardinaux et les conseils pontificaux.

61 ans après la condamnation des prêtres ouvriers, 60 ans après la signature de la constitution signée par le pape Pie XII, nous sommes allés présenter l’actualité de la Mission de France. Un autre temps, celui de la mondialisation ; un autre pape, François ; un autre enjeu climatique, au propre et au figuré. Et des prêtres toujours au travail, envoyés en équipe avec des diacres et des laïcs, pour vivre la mission.

« Vous êtes petits, mais vous êtes des précurseurs ! », nous a-t-on dit

« Tenez bon, ça vaut le coup ! », a renchéri Roger Etchegaray, ancien prélat.

Il est intéressant de s’entendre dire que la génération pionnière de la Mission de France avait défriché la voie d’une révolution de la présence de l’Eglise au monde, mais à quel prix ! En franchissant les frontières, l’institution avait cru que nous nous étions affranchis. Le Christ nous a rendus libres d’aller, de sortir, et de considérer qu’aucun lieu, aucune part de l’humanité n’étaient inaptes à recevoir ses envoyés.

On peut percevoir le Vatican comme l’expression du centralisme et du pouvoir. Nous l’avons vécu comme une plateforme d’échange et de dialogue où nos interlocuteurs, cardinaux ou évêques, bénéficient d’un regard diversifié à l’échelle de la planète.

« Alors qu’êtes-vous devenus ? »

Nous sommes une bande d’apôtres saisis par des appels du monde. Bande d’apôtres, nous ne le sommes pas dans un « entre nous », en « communauté ». Nous le sommes par cette communauté de destin avec celles et ceux dont nous partageons la vie, par cette communauté de chemin avec des pauvres, des étrangers, des chercheurs d’humanité…
Une bande d’apôtres mandatés par l’Eglise pour réaliser qu’il manque toujours quelqu’un à la table du Christ.

Arnaud Favart,
Vicaire général de la Mission de France

•>> Lire les témoignages

 

05/02/2015

LETTRE D'INFORMATION N°373 - FEVRIER 2015 -

Editorial - Fevrier 2015 



Et maintenant quel dessein ?

  Etre ou ne pas être Charlie ? Etre juif client d’un hyper marché casher, musulman gardien de la paix, ou citoyen épris de liberté sans Dieu ni maître ? 

Nous avons fait silence, nous avons marché, nous avons prié pour toutes les victimes et leurs meurtriers. Nous condamnons avec la plus grande vigueur la violence aveugle du terrorisme, et ceux qui usurpent le nom de Dieu pour porter atteinte à la vie des hommes.

Devant la prolifération des images et des commentaires, il est heureux que les langues se délient. Chacun a besoin de mettre des mots sur cette irruption barbare qu’on croyait éloignée de l’Europe, oubliant qu’elle oppresse tant de peuples au Moyen Orient ou en Afrique.

Nous savons ce que nous devons à la laïcité qui a permis de panser les blessures gravées par tant de misérables guerres de religions. Nous savons ce que nous devons aux bouffons et à la caricature pour nous affranchir de l’obscurantisme. Il n’est d’ailleurs pas réservé aux seules religions, il peut tout aussi bien être le lot de sociétés sécularisées ignorantes ou analphabètes des attentes spirituelles de l’humanité. Nous savons aussi que l’humiliation et la frustration nourrissent la violence.

Nous vivons un de ces rares moments où le politique peut reprendre le dessus sur l’économique, où les médias peuvent renoncer aux pastiches médiatiques, où les religions sont tenues de descendre de leur ciel pour répondre de la terre.
Ne nous trompons pas de combat. La responsabilité de la République est immense quand elle tolère l’exclusion du travail et la relégation dans des cités caricatures, zones de non droits. Il y a plus à craindre de « l’haïe cité » que du choc des religions. La crise économique est aussi à comprendre comme l’expression aiguë et cynique d’un grand vide spirituel.

« In necessariis unitas, in dubiis libertas, in omnibus caritas » 
Cet antique adage latin pourrait nous instruire et s’interpréter ainsi : ce qui nous relie est le plus nécessaire, alors la liberté devient possible. De toute façon, la sollicitude fraternelle seule nous tient.

Arnaud Favart,
Vicaire général de la Mission de France 

•>> Lire les témoignages

08/01/2015

DOULOUREUX EVENEMENTS - "LES CHARLIE"

cmdf.jpg

Aux Membres et amis en lien de la Communauté Mission de France 

conference des eveques de france.png

 

 

 

Chacun sait les douloureux évènements qui plongent le pays dans la stupeur. Les passages à l'acte se multiplient, une barrière a sauté. Qui peut aujourd'hui en pressentir les conséquences incontrôlées et incontrôlables ? La liberté d'expression, la fraternité républicaine ont été ciblées et la démocratie a été blessée.  Le vivre ensemble, déjà fragilisé, est mis à l'épreuve. En devenant martyrs, les « Charlie », non seulement entrent dans l’histoire mais ils en ouvrent une nouvelle page. Nous assistons à une extraordinaire mobilisation dans les rues et les réseaux sociaux. Barbarie, confusion de violence et de sacré, et malgré tout espoir de résister à l’engrenage par le dialogue et la fraternité. Comment redoubler d'attention et de proximité, pour continuer d'être inlassablement des artisans de paix ?

Il se trouve que nous bouclons ce jour la prochaine Lettre aux Communautés "des chrétiens à la rencontre de musulmans".

Nous vous faisons suivre deux fichiers :

Partageons des paroles clairvoyantes et des gestes prophétiques,

Il serait bon de pouvoir collecter les diverses initiatives locales, les rassemblements républicains, interreligieux, pacifiques, auxquelles les équipes participent

Arnaud Favart,

pour l'équipe épiscopale Paris,

 le mercredi 7 janvier 2015 

Communiqué de presse

06/12/2014

LETTRE D'INFORMATION DE LA COMMUNAUTE MISSION DE FRANCE-N° 371- DECEMBRE 2014

Editorial

Mr Favart
Territoire et

Métropolisation

par Arnaud Favart

 

Territoire et Métropolisation, 

Ils manifestent à Sivens et à Notre Dame des Landes, comme on a manifesté autrefois sur le Larzac, mais aucune opposition bruyante ou médiatique ne s’élève là où des terres cultivables ou d’intérêt écologique majeur sont englouties dans des zones commerciales périurbaines, des complexes routiers ou touristiques.

L’aménagement du territoire est toujours significatif des flux qu’une société met en oeuvre pour réguler les échanges, les ressources et les solidarités.

Qui est mon prochain ? Mon voisin ou celui avec qui j’échange sur le net chaque jour ? D’où viennent les ressources qui me permettent de consommer, circuler ou travailler ? De Chine, du Maroc ou de Roumanie ? Mes impôts participent-ils vraiment à la redistribution équitable des richesses quand les paradis fiscaux attirent des sommes colossales désaffiliées de toute finalité territoriale ?

La métropolisation en cours reste largement interprétée comme un simple changement d’échelle, un territoire urbain « en plus grand », alors qu’il s’agit d’une véritable révolution spatiale. Sous la pression de la compétitivité, elle subvertit les notions traditionnelles de voisinage, de proximité, de citoyenneté, d’intérêt général ou d’autorité.

Il n’est pas étonnant que s’expriment bien des formes de contestation et que naissent bien des alternatives pour une réappropriation des territoires et de leur avenir.

Soumis à ces mêmes flux, des chrétiens inventent et cherchent un avenir face à cette révolution des échanges, des ressources et des solidarités.

Des communautés aux visages multiples émergent pour répondre aux aspirations très diversifiées de croyants en quête de ressources spirituelles.

Des personnes et des réseaux s’investissent pour redonner parole et dignité aux plus précaires, parce qu’ils croient en une humanité une, solidaire et multipolaire.

D’autres, ou les mêmes, se réapproprient des lieux de proximité pour nourrir leur foi dans l’échange et la prière, au sein de paroisses remodelées au fur et à mesure de la pénurie des prêtres.

Arnaud Favart,

Vicaire général de la Mission de France

•>> Lire les témoignages

25/11/2014

DISCOURS DU PAPE FRANCOIS AU PARLEMENT EUROPEEN

 pape françois !.jpg

 Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs les Vice-présidents, 

Honorables Députés Européens, Mesdames et messieurs qui travaillez à des titres divers dans cet hémicycle, 

Chers amis,

 Je vous remercie pour l’invitation à prendre la parole devant cette institution fondamentale de la vie de l’Union Européenne, et pour l’opportunité qui m’est offerte de m’adresser, à travers vous, à plus de cinq cents millions de citoyens des 28 pays membres que vous représentez. Je désire exprimer une gratitude particulière à vous, Monsieur le Président du Parlement, pour les paroles cordiales de bienvenue que vous m’avez adressées, au nom de tous les membres de l’Assemblée.

Ma visite a lieu plus d’un quart de siècle après celle accomplie par le Pape Jean Paul II. Beaucoup de choses ont changé depuis lors, en Europe et dans le monde entier. Les blocs opposés qui divisaient alors le continent en deux n’existent plus, et le désir que « l’Europe, se donnant souverainement des institutions libres, puisse un jour se déployer aux dimensions que lui ont données la géographie et plus encore l’histoire », se réalise lentement. 

Lire... Discours du Pape François au Parlement européen.pdf

06/11/2014

MADELEINE DELBRÊL AUJOURD'HUI - QUESTIONS POUR LA MISSION -

INVITATION 

Lire ...MADELEINE DELBREL.jpg invitation.jpg

MADELEINE DELBREL.jpg invitation.jpg

31/10/2014

LETTRE D'INFORMATION DE LA COMMUNAUTE MISSION DE FRANCE-N° 370- NOVEMBRE 2014

Editorial 

Novembre 2014 



Le temps du patient, 
le temps des soignants

 



Qui d’entre nous n’est-il pas préoccupé par le temps dont il dispose, son organisation et son optimisation ? 

Les emplois du temps de tous débordent : les jeunes dont les rythmes scolaires ont été réformés, les jeunes retraités qui se disent débordés : « Je n’ai pas le temps, cela me prend trop de temps, le temps me file sous les doigts. »

Pourtant, nous devrions disposer de plus de temps puisque notre médecine moderne et ses prouesses techniques nous fait vivre toujours plus longtemps.

Nos vies s’allongent mais notre rythme s’accélère et notre temps est de plus en plus compté ! Le monde de la santé et ses organisations institutionnelles n’échappent pas à ces accélérations. Les soignants sont pris dans un rythme de type chronologique où chaque acte peut et doit être comptabilisé puisque la tarification est liée à l’activité ; or la temporalité de la personne malade se conjugue avec un temps sous l’angle d’une expérience vécue, échappant aux normes !

Bien sûr, on ne peut que saluer les formidables possibilités offertes en terme de communication : échanges rapides d’informations, de compétences entre équipes, optimisant les prises en charge. 

Pour autant, comment ce rythme accéléré, ce temps quantifié, normé, planifié peut-il encore s’articuler et rester en lien avec la temporalité singulière de chacun ? Car, pour le malade, le temps traversé se vit au présent, relié à un passé et tourné vers un avenir, « sous la modalité d’une chronique » !

Autrement dit, comment se raconter quand le temps est compté ? Un vrai challenge, pour les soignants dont l’expression concrète et symbolique des soins dépasse le cadre des seules modalités techniques. Car c’est bien dans la réalisation des soins que se nouent des relations, que se réalisent des rencontres où le cheminement de l’un s’articule à l’autre, où l’un et l’autre peuvent attester de leur vive humanité !

Isabelle Chazot, médecin en équipe mobile de soins palliatifs dans un centre de lutte contre le cancer, 
en équipe mission de France sur Lyon. 

•>> Lire les témoignages