Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2015

ANNIVERSAIRE

Lire ... 101 ANS JEAN DECHET.pdf
101 ANS JEAN DECHET.png 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18/11/2015

A BUSSY SAINT GEORGES, VIVRE SA FOI DANS LA PAIX ET L'HARMONIE

 Lire ... A BUSSY SAINT GEORGES VIVRE SA FOI DANS LA PAIX ET L'HARMONIE.pdf

A BUSSY ST GEORGES.GIF

16/11/2015

MESSAGE DE MGR HERVE GIRAUD, PRELAT DE LA MISSION DE FRANCE, ARCHEVÊQUE DE SENS & AUXERRE

logo cmdf.PNGAux membres et amis en lien de la Commmunauté Mission de France 

Chers amis, 

Vous trouverez ci-joint, le message du Père Hervé Giraud suite aux attaques terroristes qui ont eu lieu vendredi soir à Paris et au Stade de France. 

En communion fraternelle, L’équipe épiscopale réunie ce jour au Perreux.

 Message de Mgr Hervé GIRAUD suite aux attaques terroristes en France mgr-h-Giraud.jpg
« Notre Père… délivre-nous du Mal »

Ce vendredi, 13 novembre 2015, ont eu lieu des attentats à Paris et au Stade de France. Notre pays, la France, a été frappé avec « une sauvagerie et une intensité particulières ». Alors que le monde connaît tant d’autres épreuves cruelles, notre nation traverse donc à nouveau la douleur d’un deuil écrasant et doit faire face à la barbarie propagée par des groupes. Lire le message ... 2015 nov 16 message P Hervé Giraud.pdf

08/09/2015

APPEL AUX CATHOLIQUES RESPONSABLES

tc logo (280x96).jpg

COMMUNIQUE DE TEMOIGNAGE CHRETIEN - La lettre n°3646 du 3 09 2015

L’annonce de l’invitation de Mme Marion Maréchal-Le Pen à l’université catholique organisée par le diocèse de Toulon-Fréjus jette une lumière crue sur le glissement vers la droite la plus dure d’une partie du catholicisme français que certains slogans de la Manif pour tous laissaient déjà percevoir. Ce catholicisme devient l’un des éléments d’une identité française qui se forge contre les étrangers, contre les musulmans, contre l’Europe, en un mot, contre la fraternité et contre l’universalité, à rebours de toutes les valeurs chrétiennes et évangéliques, en contravention avec l’élan suscité depuis deux ans par le pape François.

Pour lire le communiqué  ... APPEL AUX CATHOLIQUES RESPONSABLES - LA LETTRE TC N° 3646 du 3 09 2015.pdf

L’équipe de la  COMMUNAUTE MISSION DE FRANCE de Bobigny s’associe à cet appel 

01/09/2015

GRANDE FIGURE DE PRÊTRE OUVRIER : BERNARD AMIOT PRÊTRE DE LA MISSION DE FRANCE

BERNARD AMIOT, prêtre de la Mission, de FranceAMIOT BERNARD.png

Né à Chartres en 1930, Il s’approchait de ses 85 ans. Il faisait partie de la première génération formée à Pontigny, et a été ordonné prêtre en 1960.

Lire sa biographie ... BernardAmiot-1.pdf 

logo cmdf.PNG

 

15/06/2015

DES PRÊTRES LA OU ON NE LES ATTEND PAS !

La Mission de France a réalisé une vidéo pour présenter la vocation de ses prêtres qui répondent, envoyés par leur évêque, à un appel spécifique dans la société. 
 
Envoyés par les évêques de l'Eglise catholique en France, les prêtres de la Mission de France ont un positionnement relationnel spécifique : ils sont prêtres ouvriers ou prêtres au travail : cuisinier, maraîcher, enseignant, chercheur scientifique, réceptionneur de marchandises dans un grand entrepôt, aide-soignant, maçon, ingénieur, facteur... Vidéo ci-dessous ...
 
 
 
S'il faut du prêtre dans le monde, comme il faut de la poésie...
S'il faut du prêtre dans le monde pour "bénir", c'est à dire pour "dire une parole de bien" pour chacun...
S'il faut du prêtre dans le monde pour y porter le secret de Dieu : Il est au milieu de nous...
S'il faut du prêtre dans le monde pour donner la main et vivre ainsi, "à la Jésus", le passage de la mort, celle du corps mais aussi celle des peurs, des remords ou des haines...

S'il faut du prêtre dans le monde, alors il en faut quelques uns pour qu'on le soit tous. Hommes en marche pour dire l'Espérance qui peut habiter tout homme. C'est un chemin plein de vie.
 
 Plus d'info cliquez sur le site du service des vocations 
Alt Text
 

06/06/2015

LETTRE D'INFORMATION DE LA COMMUNAUTE MISSION DE FRANCE LDI N°377 JUIN 2015

Comme vous pourrez le lire à la fin de l'édito cette lettre mensuelle prend fin, après 25 ans d’existence. La communication de la Mission de France fait sa mue. Rendez-vous en septembre pour la newsletter et un magazine couleur bimestriel.

Editorial

Patrick Salaün

Accessibilité

par Arnaud Favart

Novembre 2014, gare de Pékin. L’immense hall tient de la fourmilière géante. Par vagues, hommes et femmes chargés de sacs vont et viennent sans que j’en comprenne la logique. Je me sens un peu perdu devant la multitude des caractères chinois. Je reconnais toutefois des indications horaires puisque les chiffres sont les mêmes que les nôtres. Ce qui est visible n’est pas toujours lisible.

Les prêtres-ouvriers avaient fait du levain dans la pâte un symbole de leur présence aux réalités ordinaires du travail et de l’habitat, et de leur investissement dans les organisations de lutte pour la justice et la solidarité, un signe. Quand on savait à peu près ce qu’était un prêtre, le croiser vêtu d’une blouse blanche de soignant ou d’un bleu de chauffe d’atelier, d’un ciré jaune des chantiers ou d’une veste de cuisine, faisait sens. Ce signe n’était guère visible, mais c’était lisible.

Ce qui était lisible hier n’est plus forcément accessible par de nouvelles générations qui n’ont pas la même culture. C’est la nouvelle donne dans laquelle il faut s’investir sous peine d’être retranché de la scène publique, voire décrédibilisé.
Pour compenser leur perte de lisibilité par de nouvelles générations, des mouvements d’Eglise sont tentés par des démonstrations ostentatoires. Plus on occupe le terrain, plus on est visible. Plus on s’affiche sur le devant de la scène, plus on manifeste son existence. De fait, peut-on exister sans se montrer et communiquer ?
Tout établissement recevant du public est contraint de se mettre aux normes pour faciliter l’accessibilité. Tout mouvement d’Eglise est mis au défi de se repositionner dans l’espace public, et l’espace numérique en particulier, s’il veut se rendre audible et accessible. Ce qui est visible doit être aussi accessible.

Après 25 ans d’existence, cette lettre d’information mensuelle prend fin. La communication de la Mission de France fait sa mue. Rendez-vous en septembre pour la newsletter et un magazine couleur bimestriel.

Arnaud Favart
Vicaire général de la Mission de France

•>> Lire les témoignages

20/05/2015

ANDRE LACRAMPE, PRELAT DE LA MISSION DE FRANCE 18.11.1988/05.01.1995

logo cmdf.PNG

André LACRAMPE

17 DECEMBRE 1941- 15 MAI 2015 

Prélat de la Mission de France,

18 novembre 1988 - 5 janvier 1995

ALACRAMPE.png

 André n’avait pas quitté bien longtemps ses Pyrénées natales, sauf pour achever son temps de séminaire au Prado, à Limonest. Nommé en 1975 aumônier national de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne, il annonce à son père qu’il doit quitter le pays. Ce­lui-ci s’affaire à planter les pieux d’une clôture sur la commune familiale d’Agos-Vidalos, petit village de Bigorre proche de Lour­des. Sans se détourner, le paternel, agriculteur très actif dans la vie syndicale et politique des Hautes Pyrénées, lache ce qui restera profondément ancré dans sa mémoire : « Fais-ce que tu dois faire et fais-le bien. »

Lire l'hommage ... ANDRE LACRAMPE HOMMAGE DE L EQUIPE EPISCOPALE DE LA MISSION DE FRANCE.pdf  

26/04/2015

LETTRE D'INFORMATION DE LA COMMUNAUTE MISSION DE FRANCE N°376 MAI 2015

Editorial - Mai 2015 

 

 

 

 

Passer sur l’autre rive

A leurs risques et périls, ils sont des milliers à tenter chaque semaine de passer sur l’autre rive de la Méditerranée. Ils viennent d’Afrique subsaharienne, du Proche-Orient. Ils sont une proie facile pour des passeurs sans vergogne. Ils fuient surtout la guerre et la misère de leurs pays déstabilisés par des stratégies politiques et économiques qui font peu cas des hommes, de leur culture et de leur territoire. Parmi eux, des chrétiens sont particulièrement stigmatisés.

Le verrouillage des frontières n’empêche pas les flux migratoires, il accroît la prise de risque. Laissant les peurs au cimetière, l’espoir d’un monde meilleur franchit un à un les obstacles les plus ardus pour un exode sans fin.

La richesse économique d’une rive, comme l’instabilité des institutions de l’autre rive, ne font qu’alimenter des flux et siphonner les compétences vers les pays les plus aisés. L’Europe est devenue terre promise pour tant de migrants et demandeurs d’asile aspirant à la sécurité et la liberté. A-t-elle conscience que son attractivité est devenue irrésistible parce qu’elle s’est construite comme zone de droit, de richesses matérielles et de valeurs éthiques ? Avons-nous conscience que notre appartenance à cet espace privilégié crée des devoirs ? Nous ne saurions rester ici même à l’écart de la violence, si nous ignorons ce qui se passe ailleurs sans droit, sans pain quotidien et sans scolarisation fiable.

Passer sur l’autre rive, l’appel a été lancé dans l’Évangile par Jésus une nuit de tempête sur la mer de Galilée.
Passer sur l’autre rive, l’appel nous est aussi donné pour effectuer ce passage symbolique onéreux, sans lequel nous resterons sourds à la détresse de populations qui n’ont d’autre issue que l’exil. 
Etre des deux rives, ce choix est notre appel pour que nous nous considérions enfin de la même planète, acteurs solidaires d’une même humanité, enfants du même Père.

Arnaud Favart
Vicaire général de la Mission de France

•>> Lire les témoignages

03/04/2015

LETTRE D'INFORMATION DE LA COMMUNAUTE MISSION DE FRANCE - AVRIL 2015 - N° 375 -

Patrick Salaün

Communication,  quand tu nous tiens !

Il fut un temps, pas si lointain, où nos échanges téléphoniques se passaient à partir de l’unique combiné familial ; où pour transmettre un message, nous utilisions le support papier ; où l’information quotidienne se résumait au journal du matin et au 20h télévisé !

Heureux temps où la vie était plus simple... mais temps révolu !

Le Web a tissé sa toile. Les smart-phone se sont imposés, même aux plus récalcitrants ! L’information est instantanée, constamment alimentée, accessible de partout et à tout moment. Les journaux papiers survivent. La télévision est ‘l’ancêtre d’internet’. C’est l’ère du virtuel dont sont friands les plus jeunes, « Wifi à tous les étages ! »

Surtout, le fond et la forme jouent du même tango ! Le contenu n’a d’intérêt que s’il se pare d’un contenant qui en permette l’accès.

Pas facile quand on est de la génération qui a connu les PTT ; qu’on a un accès limité au langage numérique qu’il faut se faire traduire ; que l’écran, quel qu’il soit, reste un corps étranger.

Mais il n’y a pas d’autre choix ! Se doter des outils qui permettent de dialoguer avec ce monde tel qu’il est, s’adapter sans se renier, ne rien céder sur l’essentiel mais apprendre à le traduire avec les mots d’aujourd’hui.

« L’Eglise avait perdu la classe ouvrière. Elle court après la jeunesse. Il ne faudrait pas qu’elle perde aussi le tournant du numérique ! » Celui qui s’exprime ainsi est le nouveau prélat de la Mission de France, Hervé Giraud. Tweet-évêque, il est convaincu de la nécessité d’être présents sur les réseaux sociaux, non pour s’y montrer mais pour communiquer. Qu’avons-nous à communiquer ?

Le message d’un Dieu qui s’incarne pour s’offrir à tous, sans retenue. « Là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur ! » (Matthieu 6, 21)

L’Evangile est-il notre trésor ?... Alors communiquons-le... même en 140 signes !

Patrick Salaün, accompagnateur du Service jeunes 

>> Lire les témoignages