Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2012

COMMUNAUTE MISSION DE FRANCE - LETTRE D'INFORMATION - NOVEMBRE 2012

Editorial  Novembre 2012

Editorialobre 2012 Jour de Mariage 


Les invités se hâtaient lentement dans l’église. La mariée s’avança en saluant chacun d’un adorable sourire. A l’entrée du choeur le marié prit la main de sa future épouse qu’il serra en confiance.

A la fin de la célébration un murmure de contentement emplissait les voûtes de l’église. Enhardi par ce climat j’ajoutais un mot improvisé. Je fis remarquer la beauté originale des compositions florales du cousin. Elle était en forme de partition musicale. Et je remerciais l’animateur des chants pour nous avoir si bien transmis ce bonheur de chanter. Puis nous partîmes en cortège joyeux pour le vin d’honneur.

Dans la soirée un homme et une femme s’approchèrent. « Nous voulions vous remercier ; nous redoutions des paroles sentencieuses et un jugement sévère de l’Eglise. » Comme je m’étonnais, ils poursuivirent : « Nous sommes les parents du fleuriste dont vous avez remarqué la composition. Notre fils nous a annoncé qu’il vivait un grand bonheur avec son ami musicien. Nous en avons été bouleversés, mais leur amour semble si sincère. »

Au fur et à mesure des confidences de la soirée, je découvrais combien des paroles et des attitudes de l’Eglise avaient blessé ceux qui me parlaient.

Oui, nous avons besoin d’un vrai débat en Eglise et dans la société sur l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe. Oui, nous devons prendre au sérieux la signification de ce que le mariage institue pour la famille et la société, donnant un cadre qui protège les personnes de l’arbitraire et des injustices.

Gardons-nous de nous présenter en donneurs de leçons. Des hommes, des femmes, des jeunes, des aînés ont besoin de compagnons de route, de frères du chemin, plutôt que d’être renvoyés sèchement à leur solitude, leur religion, leur origine ou leur sexualité. 

Arnaud FAVART, 
Vicaire général de la Mission de France 

>> Lire les témoignages 

•>> Editorial précédent

18/10/2012

INTERVENTION DE MGR YVES PATENÔTRE, ARCHEVÊQUE DE SENS-AUXERRE ET EVÊQUE DE LA MISSION DE FRANCE

Événement

 yves_patenôtre

Intervention de Mgr Patenôtre 16/10/2012

Délégué au Synode sur « La Nouvelle Evangélisation pour la transmission de la foi chrétienne », Mgr Yves Patenôtre, archevêque du diocèse de Sens-Auxerre et évêque de la Mission de France, a pris la parole mercredi 10 octobre 2012.  Lire la suite...  Intervention de Mgr Yves PATENÔTRE

 

06/10/2012

COMMUNAUTE MISSION DE FRANCE - LETTRE D'INFORMATION N°349 - OCTOBRE 2012

TROIS DATES ET UN CONCILE

 

Septembre 1872Une femme de lettres en rupture avec l’Eglise catholique écrit :« Je rêve d’un concile ouvert aux questions du monde qui libèrera les croyants de la peur de la damnation éternelle, et d’une Eglise sans prêtres placés en dehors de la société. » Soixante-dix ans avant leur naissance, George Sand imagine déjà ces prêtres ouvriers qui partageront le travail des hommes dans les champs et les usines, les hôpitaux et les cuisines, les bureaux et les chantiers. Elle attend une religion qui rende libre. C’était quatre-vingt-dix ans avant le Concile Vatican II.

1926C’est la fin de l’impôt sur les portes et fenêtres accusé à juste titre de pousser à la construction de logements insalubres, sombres et mal aérés. Un impôt depuis longtemps décrié par Victor Hugo qui dénonça dans son roman Les Misérables :« Dieu donne de l’air aux hommes, la loi le leur vend ».

Avril 1944Le droit de vote est accordé aux femmes et sera utilisé pour la première fois pour les élections municipales, un an plus tard.
La marche de l’histoire est faite de ces multiples mises à jour qui ont émergées dans la douleur et la lenteur. Passées au filtre de la sagesse du temps, certaines sont devenues naturelles, d’autres manifestent leur caractère conjoncturel.

En célébrant ce mois-ci les 50 ans de l’ouverture du Concile Vatican II, l’Eglise revisite l’événement qui la propulsa au coeur des attentes de son temps.
En convoquant 2 500 évêques venus de toutes les parties du monde, le pape Jean XXIII voulut ouvrir large les portes et les fenêtres. Il initia un débat sans équivalent, à hauteur de la mondialisation naissante. Timidement, des représentants d’autres confessions chrétiennes, quelques laïcs et quelques femmes furent invités.

Un demi-siècle plus tard, on mesure l’ampleur du chemin accompli, et l’importance de celui qui reste à faire pour vivre davantage les coresponsabilités entre hommes et femmes.

Arnaud FAVART,
Vicaire général de la Mission de France

•>> Lire les témoignages

06/09/2012

C'EST LA RENTREE, ...

L'année s'ouvre, et il faut s'y engager résolument.

Après la pose estivale, nous remettons le blog en route.

Vous trouverez entre autre dans cet envoi :

  • Une invitation pour la rencontre à l'église Saint-Merri : "APRES VATICAN II" le 26 septembre prochain
  • La lettre mensuelle de la communauté Mission de France : "LA MARELLE, LA BASCULE et L'EVANGILE"
  • Un article de LA CROIX présentant le nouveau Vicaire Général de la MISSION DE FRANCE, le père Arnaud FAVART
  • la fin du ramadan
  • L'assemblée générale de la Communauté Mission de france.

Bonne lecture et à bientôt
L'équipe du blog

UN NOUVEL ENTRAÎNEUR POUR LA MISSION DE FRANCE

A. FAVART.gif

Père Arnaud FAVART,

Vicaire Général de la Mission de France

Prêtre dans la Creuse depuis 9 ans, où il était également chauffeur de car scolaire et éducateur de jeunes dans un club de foot, le père Arnaud FAVART a rejoint la région parisienne à la rentrée en qualité de Vicaire Général de la Mission de France ...

Lire l'article ... 

Un nouvel entraîneur pour la MDF LA CROIX 6.09.2012.pdf

05/09/2012

LETTRE MENSUELLE DE LA COMMUNAUTE MISSION DE FRANCE

l'éditorial de Arnaud FAVART, Vicaire général de la Mission de France :
 

La marelle, la bascule, et l’évangileArnaud favart 2.gif

Quelques jours avant la rentrée scolaire, je remarquais avec un brin d’étonnement la remise à neuf d’un jeu de marelle dans une cour de récréation. Malgré le numérique, la marelle aurait-elle gardé son attractivité ? Les jeux de cloche-pied sont intéressants à exploiter car ils réduisent nos appuis, mais éduquent à l’équilibre dans les passages en rupture.
Attentifs aux basculements du monde, les membres de la Communauté Mission de France viennent de vivre leur assemblée générale. Nous avons observé combien les appuis institutionnels se sont réduits, les valeurs traditionnelles ont perdu en audience, les espérances ont replié leur territoire sur le présent. Il serait tentant de s’en tenir à des constats d’impuissance s’il est vrai que l’individu peine à vivre en couple, que le professeur ne sait plus comment tenir sa classe, que l’Europe a perdu le fil de son industrie et de sa finance, que les footballeurs ne savent plus faire équipe, que l’internaute ne sait plus à quel écran se vouer, que le croyant cherche sa route plus que sa paroisse.
N’y a-t-il pas illusion à croire que le monde aurait rompu avec l’âge d’or d’un équilibre paisible ?
La vie des enfants est faite d’incessants et joyeux sauts, avec lesquels ils manifestent leur vitalité communicative.
Avec l’âge, l’adulte perd de sa souplesse, et toute rupture devient déstabilisante. Car il faudra puiser en profondeur et en patience l’énergie nécessaire pour retrouver la paix en soi-même et avec les autres.
L’Eglise saura-t-elle entendre cet appel intérieur avec la même liberté que Jésus a vécu dans la rencontre avec ceux qui sont en rupture ?
Saura-t-elle comprendre ce qu’il comporte de recherche d’appuis solidaires, de dialogue bienveillant, et d’espérance fraternelle malgré les tangages de l’existence ?

Arnaud FAVART,
Vicaire général de la Mission de France

Nouvelle évangélisation : "Nous sommes les premiers chrétiens de notre monde "
Jean Debruynne, prêtre de la Mission de France

•>> Lire les témoignages

31/08/2012

CINQUANTE ANS APRES VATICAN II ...

VATICAN II.jpg

Cinquante ans après Vatican II, quelle église construisons-nous ?

Avec Christine PEDOTTI, auteur de " La bataille du Vatican "

Le mercredi 26 septembre 2012 - En partenariat.

25/07/2012

AUX MEMBRES DE LA COMMUNAUTE MISSION DE FRANCE, AUX AMIS EN LIEN

ALogo mdf.gifAux membres de la Communauté Mission de France - Aux amis en lien

 L'Assemblée générale de la Communauté Mission de France 2012

La Communauté Mission de France a tenu son Assemblée générale du 12 au 15 juillet 2012. Elle a lieu tous les cinq ans et a pour objet de réfléchir aux axes de réflexion et d’action pour les cinq ans à venir, en lien avec Mgr Patenôtre, l’évêque de la Mission de France et les autres évêques de la Commission épiscopale.
Le thème de cette Assemblée était :

« Dans les basculements du monde, des semences d’Evangile ».

La première journée a été consacrée à ces basculements que nous vivons dans ce monde de plus en plus complexe et en interrelation généralisée. Une trentaine de forums ont fait apparaître ces multiples basculements, sociaux, économiques, culturels et religieux, à partir de ce que vivent les 700 membres de la Communauté Mission de France dans leur diversité.

L’objectif de cette recherche était de réfléchir à la façon de témoigner de la foi chrétienne au cœur de tous ces bouleversements, et d’y trouver des « semences d’Evangile ». Les participants y ont été aidés par une intervention de Jean-Marie PLOUX, prêtre de la Mission de France et théologien.

>> Télécharger le document


La réflexion en carrefours qui a suivi a été en quelque sorte une préparation du synode qui aura lieu à Rome en octobre prochain sur la nouvelle évangélisation.

Mgr Yves PATENÔTRE, délégué par les évêques de France et nommé par le pape à ce synode, pourra ainsi intervenir au synode à partir de cette expérience engrangée durant cette Assemblée de la Mission de France.

 Durant l’eucharistie du samedi soir, six participants, prêtres et laïcs, se sont engagés avec la Communauté Mission de France.

La célébration finale du dimanche a réaffirmé la volonté des membres de la Mission de France, évêque, prêtres, diacres et laïcs, de découvrir et de vivre la bonne nouvelle de l’Evangile en étant profondément engagés dans ce monde en basculements, dans les « douleurs de l’enfantement », selon le mot de St Paul. Tous les membres se sont engagés à vivre des attitudes cohérentes avec cet objectif.

Ces attitudes ont été réaffirmées solennellement durant la célébration finale.

voir le document ... -AG Mission de France-Liturgie d'envoi.pdf

Plusieurs médias ont rendu compte de l’événement
Lire l'article de LA CROIX ... La Croix16-7-12Sur l'AG.pdf

Lire l'article de OUEST-FRANCE ... OUEST FRANCEMission de France.pdf 

30/06/2012

BONNES VACANCES

Pause estivale

En cette fin juin nous vous informons que pendant les mois de juillet et août nous serons en mode pause. L'occasion pour nous, de vous remercier de votre assiduité à nous lire et à consulter le site http://mdfbob.hautetfort.com

L'occasion aussi de vous souhaiter de bonnes vacances !

Img5148.JPG


08/06/2012

COMMUNAUTE MISSION DE FRANCE - LETTRE D'INFORMATION n° 347 - JUIN 2012 -

Editorial

christophe RoucouLe cancer de la finance n'est pas fatal
par Dominique Fontaine, Vicaire général de la Mission de France

Les mesures prises pour diminuer les rémunérations des dirigeants des grandes entreprises sont importantes. Mais il y a aussi les dirigeants des grandes banques, ceux qui sont à l’origine du processus qui a amené la crise financière, ceux qui, par exemple aux USA, n’ont pas été inculpés après les événements de 2008 et …qu’on a retrouvés aux côtés de Barak Obama !

La financiarisation déconnectée de l’économie réelle est un cancer qui prolifère depuis des années, qui fait éclater ses boursoufflures sur la Grèce, comme depuis des décennies sur les pays pauvres. 

Mais ce n’est pas un cancer ordinaire, qui tomberait sur l’humanité comme une maladie dont on n’est pas responsable. C’est une maladie qui a été inoculée par des hommes, qui ont sciemment pensé le projet. Ils ont entraîné dans leur cupidité bien des acteurs économiques jusqu’aux petits épargnants. Comment nous-mêmes, les citoyens, avons-nous pu laisser les politiques obliger les Etats à financer leurs projets auprès du marché financier privé et non auprès de leurs banques centrales, et pour l’Union européenne auprès de la Banque Centrale européenne ?

Comment nous-mêmes, citoyens, avons-nous pu laisser les politiques fermer les yeux sur les paradis fiscaux, y compris en Europe, qui privent nos pays, mais plus encore ceux d’Afrique ou d’Amérique latine, de ressources essentielles ?
Il est temps pour les chrétiens, comme pour les autres citoyens, de mieux s’informer sur les processus financiers qui gouvernent notre monde et d’arrêter de dire : « on n’y peut rien. » Il est temps de revenir à des règles économiques saines. 

Dominique FONTAINE
Vicaire général de la Mission de France

___________________________________________

Information

Selon la coutume de la Mission de France, après une consultation des membres, le P. Arnaud Favart a été nommé par Mgr Yves Patenôtre vicaire général de la Mission de France, à partir de septembre prochain.
Le P. Dominique Fontaine a été nommé par le Conseil permanent de l’épiscopat aumônier général du Secours catholique. 
Le P. Christophe Roucou a été renouvelé dans sa responsabilité nationale du Service des relations avec l’Islam.
____________________________________________

•>> Lire les témoignages