Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/05/2017

OPINIONS - NOUS SOMMES CATHOLIQUES ET AU SECOND TOUR NOUS VOTERONS MACRON

SAINT MERRI PHOTO.jpg

Face au danger d’un vote Front National, la communauté catholique de Saint-Merry appelle à voter Emmanuel Macron. Cette paroisse nichée en plein coeur du IVe arrondissement, est la seule à oser s'engager depuis les résultats du premier tour. La messe de ce dimanche contrastait par rapport au silence gêné de l’Eglise pour le second tour. Le prêtre a sans équivoque exhorté ses fidèles à faire barrage au FN en votant Macron.
« Un chrétien ne peut pas voter pour le front National, c’est incompatible » annonce Jesus Asurmendi, professeur honoraire à l’institut catholique de Paris, lors de son homélie.
Alors que les chants liturgiques résonnent dans l'église, des tracts sont distribués à l’extérieur de l’édifice. Les écrits, signés du centre pastorale de Saint Merry mentionnent un engagement pour la présidentielle :"Nous sommes catholiques et au second tour nous voterons Macron". Daniel DUIGOU, l'un des curés de la paroisse, estime que "la situation est suffisamment grave".

Si les paroissiens ne sont pas surpris c'est qu'ils fréquentent une église à part. Elle est ouverte aux homosexuels, accueille des migrants et des sans-abris. 
Si certains fidèles ont été dérangés par cet appel, la très grande majorité a approuvé. Notre déclaration ci-dessous et en pièce jointe :  Lire ... Déclaration Centre Pastoral Saint-Merr

Reportage de Virgine Delahautemaison et de Mustapha Tafnil sur France 3 (clic sur photo)

paroisses st merry reportage.JPG

 

25/04/2017

VOTER AVEC SON PANIER

FAVART A..jpg

22 MDF.GIF

C’est bien connu, le monde politique est un panier de crabes et les élections un piège à frustrations. Voter pour qui, voter pour quoi ? Lequel d’entre nous n’a pas été interpellé par un voisin, un copain ou un concitoyen, sur l’improbable conviction avec laquelle il glissera le bulletin dans l’urne présidentielle. Voter utile, voter contre, voter blanc, les solutions ne sont pas légions.

Les élections sont devenues un match, les matchs ont muté en spectacle et les spectacles en performance dont on se félicite du caractère éphémère. Ephémère, voilà le mot ! Celui qui résume l’absence de lendemain, et donc l’obsolescence programmée de tout projet et de toute promesse !

Alors voter avec son panier, qu’est-ce à dire ?

Nous sommes gouvernés par des comportements alimentaires savamment étudiés par les circuits de distribution. Nous sommes gouvernés par des goûts assimilés dès notre tendre jeunesse et savamment mis au point par quelques laboratoires industriels, qui décident par ailleurs de la meilleure façon de produire poulets, veaux, vaches, cochons nourris à des végétaux globetrotters. Puisque nous mangeons tous les jours, consommons là où on ne nous attend pas. Ne soyons pas gouvernés par là où on nous emballe. Un panier n’a rien d’éphémère, même dans l’univers numérique ! C’est un emballage qui n’ira pas grossir le misérable continent plastique à la dérive sur les océans.

Merci à tous ceux qui ont témoigné dans ce numéro (Paroles de Mission n°9) de leur panier rempli de bien d’autres manières de commercer ensemble. Ils ont le bon goût de redonner l’appétit d’être acteur de relations plus citoyennes. Ils nous appellent à voter avec les pieds et les mains, là où on peut être acteur d’un mode de vie moins générateur de déchets et de gâchis humains.

Tout est dans l’assiette parce que tout est lié. 

Arnaud Favart, Vicaire général de la Mission de France

PAROLES DE MISSION N°9.JPGAbonnement site MDF - 5 n° = 22€

15/04/2017

TOUT PASSAGE EST LE DEJA-LA D’UN INFINI

bernard devert.jpg

  BERNARD DEVERT (prêtre, fondateur d’HABITAT & HUMANISME)

La vie est faite de nombreux passages. Tous n’ont pas la même densité mais beaucoup d’entre eux nous changent ; certains sont si décisifs qu’ils nous transportent vers des actions transformatrices de soi et de la société.
Pâques, sans s’imposer à l’Histoire, interroge la nôtre. L’homme de Nazareth, « Passeur de vie » nous invite à l’être. Ne serait-ce pas cela croire : ouvrir ce qui est fermé, assouplir ce qui est raide, pour témoigner d’inespérés passages.
Pâques est « le passage » qui, pour introduire l’inattendu d’un avenir, nous invite non pas à l’attendre, mais à l’anticiper. Espérer, c’est faire naître.
Ces derniers mois, accompagnant des familles roms, libérées de ces enfers que sont les bidonvilles, nous nous aventurons sur le chemin d’un autrement, exode vers une terre de liberté. Lire... CHRONIQUE DU TEMPS PASCAL.pdf

Source : tc logo (280x96).jpg

13/04/2017

POUR UNE CITOYENNETE RESPONSABLE ET ENGAGEE

22 MDF.GIFcmdfvol.jpg

http://missiondefrance.fr/citoyennete-responsable-engagee/#

À la veille du grand rendez-vous démocratique qu’est l’élection présidentielle, dans un contexte de discrédit grandissant de la parole publique et de sentiment d’impuissance face à l’état du monde, nos organisations et mouvements d’Église appellent à un sursaut citoyen. Cet appel fait écho à celui lancé par le pape François aux jeunes lors des Journées mondiales de la jeunesse à Cracovie en juillet 2016 :

« Voulez-vous changer le monde ? »

12/04/2017

"POUR LE GWYANN DEKOLE" - TEMOIGNAGE DE SERGE BAQUE, PRÊTRE DE LA MISSION DE FRANCE, A SAINT LAURENT DU MARONI

guyane.JPG

GUYANE 1.jpg

Témoignage de Serge Baqué, prêtre de la Mission de France,  publié sur LaCroix.com

Le peuple guyanais entre dans sa troisième semaine de mobilisation. C’est sans doute la première fois qu’il est possible de parler non pas des peuples de Guyane mais du peuple guyanais au singulier car même s’il s’agit d’abord d’un mouvement créole toutes les composantes de la société se sont mobilisées : créoles, noirs bushinengue et amérindiens mais aussi patrons et employés, pêcheurs, agriculteurs, travailleurs sociaux, personnels de santé, enseignants et enfin élus de droite comme de gauche ou simples citoyens (un rassemblement un peu à la Macron pour un peuple qui s’est lui aussi mis en marche… mais qui n’habite pas une île !).

«Nou Bon Kesa ! » Lire ... Le témoignage de SERGE BAQUÉ.pdf

15/03/2017

JESUS, PREMIER CHRETIEN DE GAUCHE ?

tc logo (280x96).jpg

Jesus Asurmendi 6 Mars 2017


L’homme de Nazareth n’a cessé de bouleverser l’ordre établi et de prendre soin des pauvres, des malades, des exclus, s’opposant à toutes formes de pouvoir.
Jésus était-il révolutionnaire ? D’emblée, la réponse est oui. Les preuves ? Le profil historique de Jésus de Nazareth est actuellement assez bien connu (1). Ses paroles et ses gestes ne se situent pas dans la continuité de l’ordre établi et ne montrent aucune volonté de le cultiver ni de le renforcer. Le pouvoir dominant était celui de l’Empire romain, soutenu en Palestine par la classe dirigeante, les familles du haut clergé et les grands propriétaires terriens. Par rapport à la société traditionnelle juive, les paroles et le comportement de Jésus étaient choquants, provoquants, révolutionnaires.

Lire... Jésus. 1er chrétienn de gauche.pdf

25/02/2017

DEBATS ET CONTROVERSES - LA CHRONIQUE DE JEAN ROUAUD _ L'HUMA 21.02. 2017-

L'EVANGILE SELON SAINT LOUIS jean rouaud.png

On ne sait exactement si les reproches qu'adresse avec véhémence Jésus aux pharisiens sont, querelles de chapelle ou trafic d'influence entre les diverses tendances qui agitaient le judaïsme du premier siècle selon l'idée que les uns et les autres se faisaient de la Loi, selon la lettre ou de son commentaire, ... lire l'articleL 'EVANGILE SELON SAINT LOUIS.pd

Jean ROUAUD écrivain français,  Prix Goncourt  1990 pour son premier roman : Les Champs d'honneur.

12/02/2017

TO BE OR NOT TO BE

BIBLE.GIF

Florence Blondon 9 Février 2017 - TEMOIGNAGE CHRETIEN

En cette année d’élection nous allons devoir faire des choix. Nous avons tous fait l’expérience de la difficulté de choisir ; pourtant cette possibilité est un vrai privilège.

Ben Sirac le Sage, 15, 15-20
Si tu le veux, tu peux observer les commandements, il dépend de ton choix de rester fidèle. Le Seigneur a mis devant toi l’eau et le feu : étends la main vers ce que tu préfères. La vie et la mort sont proposées aux hommes, l’une ou l’autre leur est donnée selon leur choix. Car la sagesse du Seigneur est grande, fort est son pouvoir, et il voit tout. Ses regards sont tournés vers ceux qui le craignent, il connaît toutes les actions des hommes. Il n’a commandé à personne d’être impie, il n’a donné à personne la permission de pécher.

To be or not to be
Dans le livre du Deutéronome (Dt 30, 19-20), l’auteur mettait en garde sur les choix qui s’offrent à l’homme, la vie ou la mort, l’eau ou le feu, l’esclavage ou la libération : « J’en prends à témoin aujourd’hui contre vous le ciel et la terre : c’est la vie et la mort que j’ai mises devant vous, c’est la bénédiction et la malédiction. Tu choisiras la vie pour que tu vives […]. » Choisir la vie… TO BE OR NOT TO BE - TC.pdf

26/01/2017

FACE AU FRONT NATIONAL, LE RÔLE DE LA SOCIETE CIVILE

EXTREME DROITE.jpgEXTRÊME DROITE
________________________________________

Par Jean-Marie Fardeau, directeur de Voxpublic
Si notre pays, pourtant riche, connaît de réelles difficultés sociales, c’est à une façon simplificatrice ou mensongère d’en expliquer les raisons que l’extrême droite doit sa progression. Aux associations de peser davantage sur les termes du débat public et de permettre aux plus précaires de se faire entendre ! Lire l'article de Jean-Marie Fardeau

24/01/2017

L'ALLOCATION UNIVERSELLE EST-ELLE JUSTE ?

DANS L'ACTUALITE
________________________________________
MONNAIE.jpg

 

L'allocation universelle est-elle juste ?
Par Floran Augagneur
Sortir de l'aliénation par le salariat, dynamiter la société de croissance, pallier la disparition du travail, démanteler l'État-providence... Le revenu de base, ou allocation universelle, trouve autant de justifications que de partisans, à gauche comme à droite. Or, pour être pérenne, une institution doit être ancrée sur des principes solides.
Lire l'article du philosophe Floran Augagneur, de la Fondation Nicolas Hulot

Lire l'article du philosophe Floran Augagneur, de la Fondation Nicolas Hulot

Source projet.GIF