Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2017

POUR UNE CITOYENNETE RESPONSABLE ET ENGAGEE

22 MDF.GIFcmdfvol.jpg

http://missiondefrance.fr/citoyennete-responsable-engagee/#

À la veille du grand rendez-vous démocratique qu’est l’élection présidentielle, dans un contexte de discrédit grandissant de la parole publique et de sentiment d’impuissance face à l’état du monde, nos organisations et mouvements d’Église appellent à un sursaut citoyen. Cet appel fait écho à celui lancé par le pape François aux jeunes lors des Journées mondiales de la jeunesse à Cracovie en juillet 2016 :

« Voulez-vous changer le monde ? »

12/04/2017

"POUR LE GWYANN DEKOLE" - TEMOIGNAGE DE SERGE BAQUE, PRÊTRE DE LA MISSION DE FRANCE, A SAINT LAURENT DU MARONI

guyane.JPG

GUYANE 1.jpg

Témoignage de Serge Baqué, prêtre de la Mission de France,  publié sur LaCroix.com

Le peuple guyanais entre dans sa troisième semaine de mobilisation. C’est sans doute la première fois qu’il est possible de parler non pas des peuples de Guyane mais du peuple guyanais au singulier car même s’il s’agit d’abord d’un mouvement créole toutes les composantes de la société se sont mobilisées : créoles, noirs bushinengue et amérindiens mais aussi patrons et employés, pêcheurs, agriculteurs, travailleurs sociaux, personnels de santé, enseignants et enfin élus de droite comme de gauche ou simples citoyens (un rassemblement un peu à la Macron pour un peuple qui s’est lui aussi mis en marche… mais qui n’habite pas une île !).

«Nou Bon Kesa ! » Lire ... Le témoignage de SERGE BAQUÉ.pdf

15/03/2017

JESUS, PREMIER CHRETIEN DE GAUCHE ?

tc logo (280x96).jpg

Jesus Asurmendi 6 Mars 2017


L’homme de Nazareth n’a cessé de bouleverser l’ordre établi et de prendre soin des pauvres, des malades, des exclus, s’opposant à toutes formes de pouvoir.
Jésus était-il révolutionnaire ? D’emblée, la réponse est oui. Les preuves ? Le profil historique de Jésus de Nazareth est actuellement assez bien connu (1). Ses paroles et ses gestes ne se situent pas dans la continuité de l’ordre établi et ne montrent aucune volonté de le cultiver ni de le renforcer. Le pouvoir dominant était celui de l’Empire romain, soutenu en Palestine par la classe dirigeante, les familles du haut clergé et les grands propriétaires terriens. Par rapport à la société traditionnelle juive, les paroles et le comportement de Jésus étaient choquants, provoquants, révolutionnaires.

Lire... Jésus. 1er chrétienn de gauche.pdf

25/02/2017

DEBATS ET CONTROVERSES - LA CHRONIQUE DE JEAN ROUAUD _ L'HUMA 21.02. 2017-

L'EVANGILE SELON SAINT LOUIS jean rouaud.png

On ne sait exactement si les reproches qu'adresse avec véhémence Jésus aux pharisiens sont, querelles de chapelle ou trafic d'influence entre les diverses tendances qui agitaient le judaïsme du premier siècle selon l'idée que les uns et les autres se faisaient de la Loi, selon la lettre ou de son commentaire, ... lire l'articleL 'EVANGILE SELON SAINT LOUIS.pd

Jean ROUAUD écrivain français,  Prix Goncourt  1990 pour son premier roman : Les Champs d'honneur.

12/02/2017

TO BE OR NOT TO BE

BIBLE.GIF

Florence Blondon 9 Février 2017 - TEMOIGNAGE CHRETIEN

En cette année d’élection nous allons devoir faire des choix. Nous avons tous fait l’expérience de la difficulté de choisir ; pourtant cette possibilité est un vrai privilège.

Ben Sirac le Sage, 15, 15-20
Si tu le veux, tu peux observer les commandements, il dépend de ton choix de rester fidèle. Le Seigneur a mis devant toi l’eau et le feu : étends la main vers ce que tu préfères. La vie et la mort sont proposées aux hommes, l’une ou l’autre leur est donnée selon leur choix. Car la sagesse du Seigneur est grande, fort est son pouvoir, et il voit tout. Ses regards sont tournés vers ceux qui le craignent, il connaît toutes les actions des hommes. Il n’a commandé à personne d’être impie, il n’a donné à personne la permission de pécher.

To be or not to be
Dans le livre du Deutéronome (Dt 30, 19-20), l’auteur mettait en garde sur les choix qui s’offrent à l’homme, la vie ou la mort, l’eau ou le feu, l’esclavage ou la libération : « J’en prends à témoin aujourd’hui contre vous le ciel et la terre : c’est la vie et la mort que j’ai mises devant vous, c’est la bénédiction et la malédiction. Tu choisiras la vie pour que tu vives […]. » Choisir la vie… TO BE OR NOT TO BE - TC.pdf

26/01/2017

FACE AU FRONT NATIONAL, LE RÔLE DE LA SOCIETE CIVILE

EXTREME DROITE.jpgEXTRÊME DROITE
________________________________________

Par Jean-Marie Fardeau, directeur de Voxpublic
Si notre pays, pourtant riche, connaît de réelles difficultés sociales, c’est à une façon simplificatrice ou mensongère d’en expliquer les raisons que l’extrême droite doit sa progression. Aux associations de peser davantage sur les termes du débat public et de permettre aux plus précaires de se faire entendre ! Lire l'article de Jean-Marie Fardeau

24/01/2017

L'ALLOCATION UNIVERSELLE EST-ELLE JUSTE ?

DANS L'ACTUALITE
________________________________________
MONNAIE.jpg

 

L'allocation universelle est-elle juste ?
Par Floran Augagneur
Sortir de l'aliénation par le salariat, dynamiter la société de croissance, pallier la disparition du travail, démanteler l'État-providence... Le revenu de base, ou allocation universelle, trouve autant de justifications que de partisans, à gauche comme à droite. Or, pour être pérenne, une institution doit être ancrée sur des principes solides.
Lire l'article du philosophe Floran Augagneur, de la Fondation Nicolas Hulot

Lire l'article du philosophe Floran Augagneur, de la Fondation Nicolas Hulot

Source projet.GIF

 

17/01/2017

QUI SONT LES CATHOS AUJOURD'HUI ?

CATHOLIQUES ENGAGES.GIF

« LE CATHOLICISME EST PLUS COMPLEXE QU'ON NE LE CROIT »
Le sociologue Yann Raison du Cleuziou qui a codirigé avec son confrère Philippe Cibois la grande enquête Bayard/Ipsos analyse minutieusement ses résultats, parfois surprenants.

POURQUOI AVOIR CHOISI DE TRAVAILLER SUR LES CATHOLIQUES «ENGAGES»?
La plupart du temps, les descriptions du catholicisme opposent deux chiffres : les Français qui se déclarent catholiques (53,8 % de la population) et, parmi ces derniers, les pratiquants (environ 5 %). Cette opposition ne permet pas de mesurer la réalité du catholicisme vécu. La plupart des paroisses ou des mouvements catholiques touchent une population bien plus large que les pratiquants, sans toutefois atteindre la totalité des catholiques déclarés. J'ai choisi l'expression de catholiques « engagés » pour désigner ce catholicisme réel, c'est-à-dire ceux qui assistent à la messe (chaque semaine ou presque ; pour les grandes fêtes ; à l'occasion de grandes célébrations dans leur mouvement) et ceux qui ont pris un engagement au nom de leur foi (se marier à l'église, inscrire ses enfants au catéchisme...) même s'ils ne pratiquent pas. Ces « engagés » représentent 23,5 % des Français. Ce chiffre constitue un véritable apport. C'est la première fois, en effet, que l'on estime l'importance de la population qui participe relativement activement à la vie de l'Église. Mais il faut faire attention aux mots, les « mili¬tants » zélés ne sont qu'une minorité parmi les « engagés ». Lire l article ... LE CATHOLICISME EST PLUS COMPLEXE.pdf

26/12/2016

JE SUIS DEBORDE , DONC JE SUIS ?

a la reconquete du temps.jpg

En ce temps de Noël, sachons nous aussi, nous arrêter ...

À la reconquête du temps

L'ÉQUIPE DE RÉDACTION
1er décembre 2016 REVUE PROJET.PNG

 

 

L'inventivité humaine ne cesse de nous faire gagner du temps. Pourtant, nous n'avons jamais été aussi débordés. L'impression de vivre intensément peut être grisante. Mais après quoi court-on, au juste ? La période des fêtes est propice à une prise de recul par rapport au tourbillon quotidien, profitez-en !

Lire ... A LA RECONQUÊTE DU TEMPS.pdf

06/12/2016

SUR LA TERRE SANS LE CIEL

AUTREMENT DIT, OPINION

SUR LA TERRE SANS LE CIEL
Propos recueillis par Christine Pedotti 1 Décembre 2016
Marcel Gauchet, Interview,démocratie,Religion,politique

mgaucher.jpg

Philosophe et historien, Marcel Gauchet n’a cessé de travailler sur le rapport entre la démocratie et la religion. L’une et l’autre assurent le vivre ensemble. Mais pas sur les mêmes bases.

TC : Est-ce qu’on peut construire une société sans transcendance ? Autrement dit, pouvons-nous trouver des raisons solides pour vivre ensemble sans une loi qui serait énoncée en dehors de nous par une puissance divine ou naturelle ?

Marcel Gauchet : C’est une vraie question. Qu’est-ce qui va nous lier alors que la religion s’estompe dans nos sociétés ? À votre question précise – construire une société sans transcendance –, je réponds sans hésiter : « Oui, c’est possible, et d’ailleurs, c’est ce que nous avons déjà réalisé sans le savoir. »
Alors, certes, ça ne marche pas très bien. On voit bien que la démocratie n’est pas en très grande forme. Ça ne veut pas dire qu’il faut abandonner, ça veut dire que beaucoup reste à faire et à perfectionner, et c’est notre question aujourd’hui. Et il faut le faire vite car, pour qu’il puisse y avoir un progrès de notre société, encore faut-il qu’il reste une société. La question est donc urgente et c’est celle du siècle qui vient, pour les Occidentaux, et assez vite pour beaucoup d’autres peuples, qui n’y sont pas encore mais y viennent.
Il faut rappeler d’où nous venons. Depuis les origines des sociétés humaines, ce qui a uni les humains a été la représentation d’une transcendance qui les dominait. Dans ce monde qui nous a précédé, ce qui a fédéré les gens, c’est une croyance commune, et une croyance qui portait sur des objets qui étaient au-delà de l’expérience sensible afin qu’ils ne puissent pas appeler la controverse. C’est ce monde que nous avons quitté.
Quelqu’un comme Régis Debray pense que c’est une parenthèse et qu’il faudra d’une façon ou d’une autre revenir à une réponse fédératrice qui sera une transcendance. Soit on verra ressurgir une religion établie, soit il y aura l’invention d’une nouvelle religion. Lire ... SUR LA TERRE SANS LE CIEL.pdf