Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/12/2012

LA SECONDE VIE DU MONASTERE DE TIBHIRINE

REPORTAGE DERNIÈRE MODIFICATION : 17/12/2012 

FRANCE 24 l'actualité internationale en direct

PHOTO TIBHIRINE.jpg

Seize ans après l’assassinat de sept moines de Tibhirine, des visiteurs du monde entier continuent d'affluer pour découvrir ce monastère qui peine encore à retrouver une communauté.  

Lire le reportage ... LA SECONDE VIE DU MONASTERE DE THIBIRINE.pdf

VOEUX 2012 :SERVICE DES RELATIONS AVEC L'ISLAM (SRI)

SRI.jpg
" Que le Dieu de l'espérance,
  vous comble de joie et de paix dans la foi,
  afin que vous débordiez d'espérance
  par la puissance de l'Esprit Saint "
                Lettre de Saint Paul aux Romains, 15,13
L'équipe du S.R.I vous offre ses meilleurs voeux
à l'occasion de la fête de Noël et de la nouvelle année
NOËL 2012 :

DIEU OUVRE DES CHEMINS À L’ESPÉRANCE

A la une des médias, les titres ne manquent pas pour aviver les inquiétudes ou les peurs, surtout en ce temps de crise économique et sociale, et c’est souvent « l’islam » en France ou dans d’autres pays qui est mis en avant. Sans compter les « power- point » ou les mails, abondamment diffusés, reposant souvent sur des données ou des photos truquées, qui alimentent les divisions, voire la haine.

Nous voudrions, de notre côté, attirer l’attention sur trois rencontres qui ont eu lieu récemment en France et ont traité des relations entre chrétiens et musulmans.

A Lourdes, à l’issue de leurs échanges sur « Catholiques et musulmans en France aujourd’hui », malgré des critiques et des inquiétudes dans la communauté catholique à propos de l’islam et des musulmans, les évêques français ont maintenu le cap du dialogue. Le cardinal André Vingt-Trois l’a ainsi exprimé : « Reprenant les orientations de Jean-Paul II et de Benoît XVI, nous voulons être des interlocuteurs respectueux, aussi bien dans les contacts quotidiens que dans les relations avec les responsables musulmans. Cette orientation vers le dialogue constitue pour les chrétiens un appel à développer leur capacité à être témoins de la foi au Christ ressuscité. Ce n’est que dans l’authenticité de l’identité de chacun que peut véritablement se développer le dialogue. » 

Le 2° forum islamo-chrétien, à Lyon, portait sur les  « Tentations extrémistes » au sein de nos communautés : quelles sont leurs origines, sur quelles interprétations de leurs textes fondateurs s’appuient-elles et comment les responsables peuvent-ils y répondre ? Nous en donnons un premier écho dans les pages qui suivent. Je retiens cette interpellation d’un des participants musulmans, le cheikh Bentounès : « A quoi sert-il de lire nos textes sacrés, si cela ne nourrit pas notre humanité ? »

A Marseille, l’université du Réseau des chrétiens de la Méditerranée auquel le SRI participe, avait pour titre : « L’islam en Europe, entre peur et dialogue ». Nous y avons découvert une richesse et une diversité d’initiatives dans différents pays européens : Allemagne, Bosnie, Italie, Suisse, Turquie et France : invitation à plus d’imagination dans les relations à vivre en France. Nous avons été aussi témoins de la profondeur qui s’exprime lorsque des responsables chrétiens et musulmans se rencontrent régulièrement, comme à Marseille, pour échanger sur leur foi. La confiance enracinée dans la foi en Dieu peut permettre un dialogue en vérité et dans la fraternité.

Alors que les temps sont parfois durs, malgré l’inquiétude chez certains chrétiens devant des propos ou des attitudes de musulmans, et malgré la lassitude des musulmans trop souvent montrés du doigt par des medias, ces rencontres témoignent d’une espérance possible. Cette espérance a besoin d’hommes et de femmes qui la mettent en œuvre mais elle a surtout besoin d’être reçue comme un don de Dieu, comme l’espérance que Dieu Lui-même met en l’homme. N’est-ce pas, pour nous chrétiens, le sens profond de la fête de Noël ? Dieu prend le risque que Sa Parole prenne corps dans notre histoire en Jésus né de Marie, à Bethléem. En Lui, l’Emmanuel –Dieu avec nous- la fraternité et l’espérance sont inscrites définitivement dans l’histoire des hommes.

« Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; sur ceux qui habitaient le pays de l'ombre, une lumière a resplendi. » (Es 9,1) Telle était l’espérance du Prophète Esaïe.
Nous en faisons lecture dans la nuit de Noël car telle est notre espérance avec la venue de Jésus dans notre histoire.
        Cette espérance nous souhaitons la partager et la vivre  avec vous tous, en 2013.

Christophe Roucou

S.R.I. (Organisme de la Conférence Episcopale Française) - 71, rue de Grenelle, 75007 PARIS Tél. 01 42 22 03 23 - Fax. 01 42 84 30 41 - E-Mail : sri@le-sri.com - I.S.S.N. 0996 – 6935 –

Site : www.relations-catholiques-musulmans.cef.fr 

20/11/2012

"UNE EGLISE DANS LA VILLE" SAINT ANDRE DE BOBIGNY

 SAINT ANDRE  30 ans de l'église

"Une église dans la ville"

SAMEDI 1er DECEMBRE à 19h30 dans l'église, 5, avenue Karl Marx

cliquez pour lire l'invitation 30 ans église saint andré dépliant.pdf

Table ronde sur l'histoire de l'architecturede l'église Saint André en présence de son architecte, Marius DEPONT, et de Catherine Peyge, maire de Bobigny

2012 marque le 30e anniversaire de cet édifice religieux. À cette occasion, une table ronde intitulée « une église dans la ville » se déroulera samedi 1er décembre à 19 h 30. Son architecte Marius Depont évoquera son histoire et son architecture en présence de la maire, Catherine Peyge.

Le lendemain à 11 h, une messe anniversaire sera présidée par Eugène Doussal, vicaire général et ancien curé de Bobigny. Elle sera suivie d’un apéritif et d’un repas à la salle Pablo Neruda; 31 avenue du.Président Salvador Allende 

14 € adultes, 10 € enfants -' inscriptions à l'église Saint André 09 75 69 57 22

30/10/2012

NOUVELLE EVANGELISATION

 

Une belle reconnaissance de l'intuition Mission de France au synode sur la Nouvelle évangélisation.

30/10/12 -13h55 - LA CROIX - ROME  "L'Osservatore Romano" souligne l'origine française des réflexions du Synode sur la nouvelle évangélisation.

clic ...  LA CROIX 30 10 2012 Nouvelle évangélisation.pdf

25/10/2012

MESSAGE AUX MUSULMANS A L'OCCASION DE L'AÏT EL ADHA

Conférence des évêques de France

Conseil pour les relations interreligieuses

Service pour les relations avec l’islam, SRI Logo

Paris, le 25 octobre 2012

Chers amis musulmans,

 Le vendredi 26 octobre 2012, vous célébrez la Fête du sacrifice, Aïd el Adha. Elle commémore le geste de soumission à Dieu d’Abraham, Ibrahim, père dans la foi des croyants juifs, chrétiens et musulmans, Fraternellement, au nom de l’Eglise catholique en France, nous  vous adressons nos meilleurs vœux.

Que cette fête soit l’occasion d’implorer Dieu, l’Unique, en faveur de la paix dans le monde, de la justice et de la dignité pour tous les hommes.

Cette fête se déroule pour vous dans un contexte difficile, marqué par la guerre civile en Syrie, par des tensions dans d’autres régions et par des comportements hostiles vis-à-vis de vous, dans notre pays, comme l’occupation récente du chantier de la mosquée de Poitiers. En septembre dernier, avec Mr Moussaoui, nous engagions nos concitoyens, à un sursaut de fraternité. Cet appel reste d’actualité.

Pour les uns et les autres, cette fraternité s’enracine dans notre foi en Dieu et nous conduit au respect de tout être humain créé par Lui. C’est pourquoi nous prions Dieu, Seigneur des univers et Père miséricordieux de l’humanité entière, pour qu’Il convertisse nos cœurs et nous donne l’audace d’initiatives communes qui servent la compréhension mutuelle, le vivre ensemble, la justice et la paix.

Nous implorons Sa bénédiction sur vous et vos familles.

Bonne fête de l’Aïd el Adha, 

Mgr Michel Dubost,

Evêque d’Evry, président du Conseil pour les relations interreligieuses

 P. Christophe Roucou,

Directeur du Service national pour les Relations avec l'Islam, S.R.I. 

Contact : SRI   01 42 22 03 23

www.relations-catholiques-musulmans.cef.fr

19/10/2012

AU SYNODE, CE QU'ONT DIT LES EVÊQUES FRANCAIS

LA CROIX - POSTÉ PAR FRÉDÉRIC MOUNIER LE JEUDI 18 OCTOBRE 2012

 VU DE ROME.jpg

Enzo Bianchi, prieur de la communauté œcuménique de Bose (Italie) et expert au synode pour la nouvelle évangélisation, que j’ai interviewé hier pour « La Croix », a attiré mon attention sur le caractère précurseur des réflexions menées par l’épiscopat français.

 Il me semble, m’a-t-il dit, que l’expérience française est, à bien des égards, exemplaire. Les interventions de l’épiscopat français ont été bien accueillies à ce synode, car chacun comprend que la France est un laboratoire pour le futur de l’Eglise. Et ce depuis longtemps. » Et il poursuit : « Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, la France a réfléchi aux conditions d’une évangélisation renouvelée, qui est, au fond, le véritable enjeu de ce synode. L’Eglise de France a cherché à ne pas laisser l’homme seul dans cette nouvelle société contemporaine. »

Voilà qui fait chaud au cœur. Et, de fait, les interventions des évêques français présents, en présence du pape, s’inscrivent dans cette ligne.

Le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris et président de l’épiscopat français, a constaté que la nouvelle évangélisation, dans nos pays, est en fait une première annonce. Tout en déplorant « une culture formatée par le langage médiatique et son recours à l’instantané et à l’affectivité », il a appelé à un couplage entre le témoignage de la foi (dont « la crédibilité repose sur le témoignage vécu des chrétiens et sur la visibilité de leur participation à l’Eglise ») et une pédagogie de la culture, sans oublier « la formation des clercs et des laïcs pour qu’ils soient capables de montrer que l’adhésion à la foi chrétienne n’est pas en contradiction avec la raison humaine. ».

Mgr Claude Dagens, évêque d’Angoulême, connu pour son rôle dans la réflexion sur la « Lettre aux Catholiques de France », a rappelé, dans la lignée de Madeleine Delbrêl, « les trois exigences d’un véritable travail intérieur de renouvellement de notre vie chrétienne » : « Savoir discerner, au milieu des temps éprouvants pour la mission chrétienne que nous vivons, les attentes spirituelles qui portent sur des questions de vie et de mort », «purifier notre foi de ce qui l’alourdit et oser parler à Dieu des autres que nous rencontrons, avant de leur parler de Dieu », « comprendre que le but de l’Eglise, ce n’est pas l’Eglise , mais la rencontre des hommes avec le Dieu vivant. »

Mgr Yves Patenôtre, archevêque de Sens et prélat de la Mission de France, a appelé à « regarder le monde, aimé de Dieu, avec le regard du Père ». Pour lui, « nous n’avons pas à être signes d’Eglise, mais signe du Christ, et c’est en cela que nous serons l’Eglise, visage et parole du Dieu vivant et proclamant la foi de toujours dans les mots d’aujourd’hui. »

« Passer d’un christianisme de tradition à un christianisme d’adhésion personnelle à Jésus Christ et d’engagement missionnaire » est l’objectif qu’a proposé Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon. Mgr Yves Le Saux, évêque du Mans, est sur la même ligne : « La nouvelle évangélisation n’est pas un désaveu du passé, ni un repli identitaire, ni une reconquête ». Comme Mgr Pascal Wintzer, archevêque de Poitiers, pour qui « le discours communautaire semble dangereux et faux ».

Enfin, un autre Français, le P. Bruno Cadoré, le successeur de saint Dominique à la tête des Dominicains, s’est fait l’écho de plusieurs autres intervenants : « Dans la rencontre avec nos contemporains, croyants ou non, il s’agit de manifester d’abord l’amitié de Dieu avec les hommes, avant de formuler des réponses à des questions qui ne sont pas posées dans les termes qu’on leur impose parfois ».

Et, pour faire bonne mesure, un auditeur laïc français, Michel Roy, secrétaire général de Caritas internationalis, a constaté que « souvent, dans nos Caritas (« Secours Catholique »), des frères et des sœurs qui viennent à nous de l’indifférence, de l’agnosticisme ou de l’incroyance, découvrent, à travers le service socio-caritatif, ce que signifie la joie de croire et de mettre sa vie en phase avec Jésus-Christ au sein de l’Eglise. »

--------------------------------------

30/08/2012

FIN DU RAMADAN

19 août 2012 : Avec la fête de l'Aïd-el-Fitr, les musulmans célèbrent la fin du Ramadan

19 août 2012 Une fête qui marque la fin du Ramadan commencé un mois plus tôt. Chez les musulmans, c'est l'une des grandes fêtes religieuses, la plupart du temps célébrée en famille. Pendant le mois du Ramadan, beaucoup ont pratiqué le jeûne et la prière. Dans la Carte de l'Aïd signée par notre évêque, Mgr Pascal Delannoy, et la communauté catholique en Seine-Saint-Denis, le message rappelle l'attachement des chrétiens, en France et partout dans le monde, « au respect des convictions de chacun et au désir de bâtir avec tous une société où il fasse bon vivre, sous le regard de Dieu ».

 Télécharger la carte pour l'Aïd 2012 (en français et en arabe)

14/06/2012

ATD QUART MONDE - RIO +20

Du 20 au 22 juin 2012, une Conférence des Nations unies sur le développement durable se tiendra à Rio. Il s’agit A quelques jours de Rio+20, parole aux experts du développement durable :

RIO +20.png

Rio + 20 : lier développement durable et développement humain dans le cadre des droits de l’homme

 Interview de Diana Skelton, Déléguée générale adjointe ATD quart Monde

Beaucoup de progrès dans le développement humain, comme ceux réalisés dans le cadre des Objectifs du Millénaire, laissent de côté une partie des personnes les plus pauvres. Dans un environnement qui se dégrade, les plus pauvres sont particulièrement victimes. ATD Quart Monde espère vraiment qu’à Rio + 20 le développement humain et le développement durables soient réunis dans le cadre des droits de l’homme, avec une attentivité à l’intelligence et la créativité des plus pauvres qui font face à cette dégradation des milieux de vie.

Cliquez sur le texte pour plus d'informations

BENOÎT XVI EVOQUE L'ANGOISSE DES DEMANDEURS D'ASILE ET DES SANS-PAPIERS



Benoît XVI a adressé ce lundi matin un discours aux aumôniers et agents pastoraux des aumôneries de l’aviation civile, qui participent ces jours-ci à Rome à un Séminaire international organisé par le Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement. Ce XV° séminaire est centré sur la nouvelle évangélisation. 
Le Pape a relevé que les aéroports sont des lieux qui reflètent la réalité mondialisée de notre temps. Il a évoqué la situation difficile des demandeurs d’asile, l’impact des mesures prises pour conjurer les actes terroristes, la mobilité et les progrès technologiques, le souci omniprésent du rendement qui peut occulter le respect de l’autre et la solidarité. La présence des aumôniers est importante et précieuse : elle est un témoignage vivant d’un Dieu qui est proche de l’homme. Benoît XVI a notamment souhaité que soit accordée une plus grande attention à ceux qui vivent dans une attente pleine d’angoisse en tentant de transiter sans les documents nécessaires, étant migrants ou demandeurs d’asile. Il a encouragé ses interlocuteurs à être le signe lumineux de cette charité du Christ, qui apporte sérénité et paix, et à prendre soin de chaque personne, quelle que soit sa nationalité ou sa condition sociale. 
Enfin, le Pape a invité à promouvoir, avec une force nouvelle et des modalités renouvelées, l’œuvre d’évangélisation dans un monde où l’élimination des frontières et les nouveaux processus de mondialisation rendent les personnes et les peuples encore plus proches, grâce au développement des moyens de communication, à la fréquence et à la facilité avec lesquelles les déplacements de personnes et de groupes sont rendus possibles.

Lire ... Traduction intégrale du discours du Pape.pdf

07/06/2012

L'ACCUEIL DE L'ETRANGER S'INSCRIT DANS L'EVANGILE

  « L'accueil de l'étranger s'inscrit dans l'Evangile », une interview de Mgr Pascal Delannoy dans "Golias Hebdo" Une interview de Mgr Pascal Delannoy , évêque de Saint Denis, dans "Golias Hebdo"

A lire dans Golias Hebdo n° 239 (31 mai - 6 juin 2012) et ci-après…

Interview de Mgr Pascal DELANNOY dans la Revue GOLIAS